Vanda

 

 

Originaires d'Asie tropicale, les Vanda dont il existe une soixantaine de variétés, ont une aire de répartition très vaste :

l'Inde , l'Asie , la Nouvelle Guinée  et les Iles Philippines.



 

    Structure
         Orchidées épiphytes, monopodiales à tiges dressées,  les feuilles sont coriaces, en grainantes, souvent échancrées au sommet et de taille variable (parfois plus de 2 mètres).
       
        L'inflorescence est latérale, odorante et richement colorée.
          On les retrouve sous plusieurs groupes :
       
            Les Vanda à feuilles cylindriques comme les « Vandatares »
        sont adaptées à la chaleur.

            Les Vanda à feuilles rubanées que l'on retrouve en serre chaude ou en serre tempérée comme la « Vanda coerulea » ou la « Vanda cristata » qui supportent une température plus basse.
         
         

    Lumière
     
        La lumière est le gros problème de la culture des Vanda.
          Les Vanda à feuilles cylindriques aiment la lumière en quantité (80.000 LUX) et en durée (plus de 16 heures).
      L'équivalent du plein soleil, et dans les serres très lumineuses exposées au sud.
         
          La floraison dépend principalement du facteur lumière conjugué avec la température et l'humidité.
          Les Vanda à feuilles plates sont beaucoup moins exigeants sur ce point.
       
       
    Température
     
           Les Vanda à feuilles cylindriques réclament le jour 32° centigrade ; la  nuit 20° est un minimum.

          Les Vanda à feuilles rubanées (chaude) exigent pour  la journée 20° à 25° C, la nuit 16° C est le strict minimum.

          Les Vanda plus tempérées comme la Vanda cristata (Vanda à crête)  supportent quelques degrés en moins.
       
       

     Arrosages
     
          Ces orchidées, réclament pendant la période d'avril à septembre, une grande humidité ambiante plus de 60% et des arrosages fréquents.
       
        Cette humidité sera provoquée par des pulvérisations et des bassinages quotidiens.
          En hivers, les Vanda connaissent une période de repos relatif : les arrosages sont plus espacés.
       
              Pendant une quinzaine de jours après la floraison, on ne pratiquera plus qu'un léger bassinage.
           
           
    Fertilisation
     
           Deux fois par mois, durant la période d'activité végétale, on  administre un engrais complet.
       
       
    Rempotage
     
          Plantes fortement épiphytes , les Vanda sont peu dépendantes de la  nature du substrat. Le mélange sera formé de deux parties d'osmonde et de trois parties de sphagnum, auquel on ajoute quelques morceaux de charbon de bois ou constitué pour moitié d'écorce de pin marine et de charbon de bois en gros morceaux et non traité.
      Le drainage doit être parfait.
          Ces orchidées supportent mal le rempotage.
      Pour cette raison, on  effectuera cette opération que tous les 3 ou 4 ans. Le meilleur  moment se situe à la reprise végétative de la plante (printemps).

          Les  racines, sont souvent très adhérentes aux parois de leur support et  durant cette opération, le risque de blessure est grand.
      Pour faciliter  cette manipulation, il faut tremper ces racines durant  plusieurs minutes dans une eau tiède 35°C.
       

        Cette opération permettra d'assouplir les racines et de pouvoir les décoller avec une lame effilée.
         
         
    Multiplication
     
          Les Vanda produisent des rejets latéraux, que l'on nomme 'keikis',  généralement à la fin de l'automne.

          Lorsque les jeunes plantes  atteignent 8 centimètres et sont pourvues d'une ou de deux racines, on  peut les détacher de la plante mère à l'aide d'une lame tranchante et  stérilisée.
       

          Ceux-ci seront placés dans un substrat de grosseur moyenne, et pour s'assurer d'un maximum d'humidité, ils seront enveloppés d'une feuille de polyéthylène.

 

 

 

Cette page à été réalisée par Jean-Pierre Delwart