La lumière Artificielle

 

          Pour la culture des orchidées, sous la lumière artificielle, il faut maîtriser trois notions importantes.
         
           La partie de la lumière qui nous éclaire, se situe dans une longueur d’onde entre 3500 et 7000 Angströms. Elle représente la partie visible de la lumière et nous donne la sensation de lumière blanche.


      L'arc-en-ciel représente cette partie de longueur d’onde

           La partie de la lumière qui influence notre œil ne correspond pas à celle qui intéresse nos plantes.
         

             Aucune source d’éclairage artificiel ne correspond intégralement à la satisfaction de notre œil et aux besoins des orchidées.
         

    Angstömg (1814-1874) astonome et physicien suédois. Auteur de travaux sur l'analyse spectrale, il identifia l'hydrogène dans l'atmosphère solaire. L'angström, ou angstroem (symbole ° A), est une unité de longueur valant un dix-millionième de millimètre, utilisée en physique atomique, et aussi pour évaluer la longueur d'onde de la lumière ou des rayons X.
Plantes - Oeil

 
La lumière solaire : 
Plantes - Soleil
            Source d’éclairage complète, c’est la lumière naturelle que le soleil nous prodigue.

            Elle contient tous les éléments utiles pour les plantes. L’inconvénient énorme, on ne peut la doser.

L’éclairage à incandescence : 
Plantes - Eclairages à incandescence
            Ces lampes usuelles à filament, donne une lumière dont la courbe (rouge) est très éloignée de celle de la lumière naturelle.
            Pour notre œil, il s’agit d’une bonne lumière, par sa richesse en rayons jaunes et rouges. Sous cette lumière, les orchidées poussent en longueur.

            Les rayons riches en infrarouge ont pour effet de dégager énormément de calories et d’augmenter la température.

L’éclairage fluorescent normal : 
Plantes - Eclairage fluorescent normal
            Plus compliqué à installer, mais plus économique à l’usage, ce genre d’éclairage donne une lumière plus blafarde, due à une chute brutale de la courbe (bleu) autour de 6600 Angströms.
            Cette lumière est inadaptée aux besoins des orchidées, elles ont une tendance à fuir cette lumière.
L’éclairage fluorescent horticole : 
Plantes - Eclairage fliorescent horticole
            Il représente la meilleure formule, grâce aux tubes type horticulture-grolux.

            L’usage des tubes horticoles, en association avec l’éclairage fluorescent normal et les ampoules à incandescence, constitue une solution suffisante pour la culture des orchidées sous la lumière artificielle.

Spectre de la Lumière
 

 

 

 

Cette page à été réalisée par Jean-Pierre Delwart