Ma collection de T.S.F.



Les autres pages Acceuil Radio T.S.F Pic




Je ne vais pas faire apparaître tous mes appareils, j'en ai choisi quelques uns, ceux qui sortent un peu de l'habituel.


     
Récepteur à galène 1  Récepteur à galène 2  Récepteur à réaction  Pinguin M56    Philips 638A  

Récepteur à galène.

Pas de marque sur cet appareil mais sûrement pas une production artisanale étant donné la qualité de l' ébenisterie. .

Sur le dessus on peut voir le réceptacle de la galéne. Sur la face avant, la manette du dessus est un commutateur qui sélectionne une portion du bobinage et le bouton du dessous est le condensateur variable pour s'accorder sur la station reçue.

Retour début de page.


Récepteur à galène.

Pas de marque sur cet appareil mais sûrement pas une production artisanale. La partie inférieure du boîtier est un coffre où l'on peut ranger les écouteurs.

Le rouleau à l'arrière plan est la bobine d'accord. Les prises d'antenne et du détecteur se font par deux contacts coulissants montés sur les traverses en cuivre.

Retour début de page.



Récepteur à réaction.

Récepteur à réaction de fabrication artisanale. L' alimentation se faisait par batteries.

Le bouton de gauche est l'interrupteur général, le bouton sous le cadran est la commande du condensateur variable pour s'accorder sur l'émission. L'axe où le bouton est manquant est le condensateur de réaction, le suivant est le réhostat de chauffage pour régler le volume et enfin la dernière commande est le commutateur de gamme qui peut sélectionner les ondes longues, les moyennes et deux courtes. On peut d'ailleur voir sur la photographie du dessous les quatre bobinages des quatre bandes et sur le dessus de la photo la self de choc. Le transformateur de la photogrtaphie de la face arrière est le couplage audio entre le tube DG407 et le tube A425

Retour début de page.


Le Pinguin M 56.

Bien que cet appareil de marque "AKKORD RADIO" ait des apparences de "transistor", il est bien un récepteur à lampes.
Les gammes d'ondes couvertes sont: les grandes, les moyennes en deux bandes étalées et une bande ondes courtes.
Date de fabrication estimée 1954.


Retour début de page.


Le Philips 638A.

Cet appareil est à amplification directe. On peut voir sur la photographie de droite, situé en plein centre du chassis, le condensateur variable dissimilé sous un efficace blindage. Il est constitué de quatre cages. En bout de son axe, près de la face avant, on trouve un potentiomètre qui en fonction de la longueur d'onde sélectionné (position du condensateur variable) ajuste la sensibilité pour éviter les accrochages sur les fins de bandes. Sur la gauche on peut voir quatre bobinages accordés sur les bandes à recevoir.

Retour début de page.