Les cinq Dhyanis Bouddhas
Sources :
http://www.centrebouddhisteparis.org

http://french.tsl.org/enseignements/maitres/dhyani
http://www.dhagpo-kagyu.org/france/index.htm
http://www.karmapa-europe.net
http://www.yogi-ling.net
"Enseignement du Bardo", Lama Lodreu, © 1998 Ed. Yogi-Ling
"Les secrets de la méditation", Thomas Cleary © 1998 Ed J-C Lattès
"Mudras, l'art de la gestuelle spirituelle", Ingrid Ramm-Bronwitt, © 2004 Dangles Editions
"Tchnènrézi, clés pour la méditation des divinités", Bokar Rimpotché, © 1999 Ed. Claire Lumière

 

——Ratnasambhava——
Energie Ratna

Il occupe le quartier sud du mandala, de couleur jaune

Son nom signifie « Celui qui est Né du Joyau », ou « Origine des Joyaux »
Les trois Joyaux sont le
Bouddha, le Sangha et le Dharma.
Cette trinité est également présentée sous une forme plus élevée (celle de l'Ecole du Nord), appelée
Trikaya
Le bouddha Ratnasambhava enlace sa parèdre Mamaki. Son nom signifie « Faisant Mien ». Elle considère tout le monde comme son propre soi. Tous les autres sont « mien », sont « moi »
Ratnasambhava règne sur l'élément de la terre Il est lié à l'automne, à la fertilité, à la richesse dans le sens de la générosité continuelle. "Il est mûr et terrestre comme un arbre gigantesque qui s'abat sur le sol, commence à pourrir, à se couvrir de champignons et est enrichi par les herbes qui poussent autour de lui"

Sa couleur est le jaune, couleur du soleil à son zénith. Cette lumière jaune de l'aspect pur de l'élément Terre, est très brillante et claire, elle est ponctuée d'orbes lumineuses de tailles variées. Ces ondes partent des coeurs de Ratnasambhava et de sa parèdre. Cette lumière est une manifestation du skandha de la sensation dans son aspect pur, la Sagesse de l'Equanimité.
Ratnasambhava est l'aspect pur du skandha de la sensation ou du sentiment .
Ratnasambhava transmue le poison de l'orgueil (spirituel, intellectuel et humain) en la Sagesse de l'Égalité ou Sagesse de l'Equanimité qui pénètre tout.
Les Bouddhistes tibétains enseignent que, grâce à la Sagesse de l'Égalité, on voit toutes choses avec une impartialité divine et on reconnaît l'égalité divine de tous les êtres.
Cette aptitude particulière de la conscience des Bouddhas vois les choses sous l'aspect de l'universelle Nature Fondamentale égale en chacun ; On voit tous les êtres et le Bouddha comme ayant la même nature.
Par la force de l'orgueil, la lumière jaune apparaît comme effrayante, et l'être du bardo est attiré par une lumière bleue terne (royaume des manusyas*); l'essence de l'orgueil et la source des passions et des perturbations du mental.

L'aspect d'Éveil de l'énergie
Ratna ; On fait l'expérience de la richesse d'un instant, la richesse d'un seul mot, d'un seul sentiment. On rentre en communication avec la valeur des choses parce que notre conscience rayonne de générosité et de dignité. C'est ce que nous avons appelé une co-jouissance. C'est la préciosité de l'or, la rareté du safran et l'onctuosité du jaune de l'œuf.
L'aspect confus de l'énergie Ratna ; La confusion “ratna” est basée sur la territorialité. On est passé de l'agrégat corporalité à celui de sensation. On se trouve dans les sens avec tout ce qu'on aurait pu supposer de richesse et d'épanouissement. Mais au lieu donc de s'émerveiller et de s'enrichir du contact de l'autre, nous cherchons à prendre et à nous hisser sans rien apprécier sinon que d'être le sujet central. Il n'y a pas d'autre valeur que la valorisation que procure la sensation d'être moi. Cela peut devenir envahissant. L'enjeu de l'ego reste cependant d'actualité malgré une certaine assurance dans l'exhibition. Comment se maintenir aussi haut sans “commercer” un tant soit peu. Le mépris ne s'alimente pas sur lui-même. Il va falloir s'évaluer à l'autre d'une façon ou d'une autre.

Il est parfois montré tenant son symbole le ratna (joyau) ou chintamani (le joyau exécuteur de souhaits qui accorde tous les désirs). Le chintamani est un symbole de l'esprit libéré. Il symbolise la pureté de l'esprit et la perle magique de la Connaissance de la Loi bouddhique qui clarifie le coeur. Le ratna est souvent dépeint dans une triple forme en tant que triratna signifiant l'union du Bouddha, du Dharma et de la Sangha.

Sa mudra est la varada mudra, ou mudra du don suprême, le don des Trois Joyaux. C'est le geste du don, de la charité, qui le dépeint offrant de la compassion et de la protection à ses disciples.
Cette position de la main traduit le voeu émis par le Bouddha de montrer à l'humanité entière la Voie menant à la libération. La main ouverte symbolise l'offrande, l'accueil, l'accomplissement d'un voeu, le don de la Vérité accordé par le Bien-Heureux au cosmos tout entier.

L'animal de Ratnasambhava est le cheval, qui est associé au moment où le Bouddha historique partit de chez lui, la nuit, à cheval, accompagné seulement de son fidèle conducteur de char. Dans le symbolisme bouddhique, le cheval est l'incarnation de la vitesse et de l'énergie, et plus particulièrement de l'énergie sous la forme de prana, ou souffle vital. Dans l'art bouddhique tibétain on voit souvent la figure d'un cheval galopant dans les airs et portant les Trois Joyaux sur son dos. Cette figure suggère que ce n'est que par la concentration et par une direction adéquate de toutes ses énergies que l'on peut atteindre l'Éveil.

Ratnasambhava est le chef de la famille du Joyau, qui comprend le Bodhisattva Ratnapani, ainsi que Jambhala, le soi-disant dieu des richesses, et Vasundhar, la Déesse Terre.
La bija de couleur jaune dont il émane est Tram
Son mantra est Om Ratnasambhava Tram
Le Bouddha émana la forme de Ratnasambhava de son nombril, symbolisant la sagesse primordiale d'égalité. Ainsi localisé dans le nombril, il correspond à la vision et à l'oeil
Ratnasambhava nous libère de la sphère des humains (manusyas), qui représentent la conscience sociale et l'humanité. L'on y rencontre des êtres qui, du fait de la pléthore des possibilités que leur offre la vie, errent sans but, allant sans cesse d'une activité à l'autre. Ce qui leur fait défaut est un dessein central, capable d'apporter du sens à leur vie. Dans ce monde particulier, le Bouddha est représenté avec deux attributs : une sébile et un bâton de pélerin, autrement dit il attire l'attention des êtres humains sur la nécessité qu'il y a de prendre ses distances vis-à-vis du monde et d'emprunter la voie spirituelle.

 

Méditation de Tchènrézi :

Au sein du mantra Om Mani Padmé Houng, les six syllabes sont mises en rapport avec les six bouddhas qui règnent sur les six familles de bouddhas (en plus des cinq Dhyanis Bouddhas, on trouvera Vajradhara *) :
Ainsi la syllabe Om est celle de Ratnasambhava.
Elle est dotée de la couleur blanche.
Elle ferme la porte des renaissance dans le monde des dieux (devas).
Elle purifie les voiles du corps.
Elle constitue à elle seule une prière adressée au corps des bouddhas.
Elle correspond à la paramita (perfections transcendantes) du don
Elle est liée à la sagesse de l'équanimité.

 

En pratique :

La posture physique : En position du plein lotus, les yeux doivent être mi-clos, le regard dirigé vers le bas à 4 doigts de la pointe du nez, sans cligner, ni errer alentour.
Les énergies subtiles : le regard dirigé vers le bas, sans cligner, à 4 doigts de la pointe du nez, et la langue reposant contre le palais, recentrent l'énergie subtile de l'élément vent , apaisent l'orgueil et aiguisent l'attention.
Lorsque le corps ne peut conserver la posture, la tendance du corps à partir vers l'arrière se traduit par une expérience de vacuité spontanée, à laquelle succède l'orgueil , racine de toutes les émotions, et l'on tombe sous l'emprise de tous les types de maras, l'esprit étant très instable, empli de pensées discursives.
Il est donc d'une importance extrême de maîtriser cette posture qui prévient toutes les déviations et développe toutes les qualités de la méditation.

Direction Sud
Bouddhas Ratnasambhava
Parèdre Mamaki
Element Terre
Skandha
Sensation
Lumière de sagesse Jaune
Lumière terne Bleue
Poison Orgueil
Famille Ratna
Sagesse Sagesse de l'Equanimité
Emblème Ratna (Joyau)
Porteur Cheval
Séquence Soleil au Zénith
Période Automne
Royaume Gloire Eclatante
Mudra Varda
Bija Tram
Mantra Om Ratnasambhava Tram
Localisation Nombril
Sens Vision - oeil
Libération Humains

 

 

________________________________
(*) : Vajradhara dont la syllabe est Ni :
Cette syllabe est dotée de la couleur jaune.
Elle ferme la porte du monde des hommes.
Elle purifie les voiles de l'esprit.
Elle constitue à elle seule une prière adressée à l'esprit des bouddhas.
Elle correspond à la paramita (perfection transcendante) de la patience.
Elle est liée à la sagesse issue d'elle-même.

Vairocana Aksobhya Ratnasambhava AmitabhaAmoghasiddhi Page précédente
Retour