Alliance Européenne Numismatique
LES NUMISMATES DE BRUXELLES
Retour

LE PAPIER-MONNAIE DE L'ARMEE BELGE, 1946-1959

Par A.-Fr. SCHEPERS
Revue "Les Numismates de Bruxelles" Novembre 1998


La capitulation est signée le 7 mai 1945 entre les Forces Alliées et l'Amiral DÖNITZ représentant l'Allemagne. Les conditions de cette reddition stipulent, entre autres, que le territoire allemand sera soumis aux administrations militaires des alliés et divisées en zones d'occupation.

La Belgique participera à l'occupation dans une zone appartenant à la République Fédérale d'Allemagne et répartie entre les Etats-Unis, la Grande Bretagne et la France.
Pour éviter les fluctuations de change et la fraude causée par l'usage abusif des marks allemands, les officiers payeurs de l'armée belge d'occupation utilisèrent, en un premier temps, des marks d'occupation préalablement imprimés par les Alliés et dont ils s'approvisionnaient auprès des troupes américaines et anglaises (Figure 1).


Figure 1

Désirant acquérir une monnaie distincte, le Ministère belge de la Défense Nationale décréta un Arrêté Ministériel créant une monnaie spéciale à l'usage exclusif des troupes belges d'occupation.

Cet arrêté - daté du 19 septembre 1946 - est libellé de la manière suivante

" Le Ministre de la Défense Nationale
Considérant qu'il importe d'empêcher le trafic des devises allemandes acquises illicitement en Allemagne occupée ;

Arrête

Art. 1er. Il est créé, pour les besoins de l'armée, une monnaie spéciale comprenant les coupures suivantes ; 1, 2, 5, 10, 20, 50, 100 et 500 frs.
Chaque coupure portera la mention "Armée belge", l'indication de sa valeur en chiffres et en lettres et reproduira la griffe du chef de service financier de l'armée et celle d'un directeur de ce service.

Art.2. Toutes les recettes et dépenses, spécialement la liquidation des rémunérations militaires, effectuées en Allemagne occupée dans les organismes de l'armée ou dépendant de l'armée, dans les cantines, clubs, bars et magasins belges devront se faire au moyen de cette monnaie. Il en sera de même pour les achats de valeurs postales, payements de mandats et assignations, versements aux comptes chèques postaux et de toutes opérations généralement quelconques exécutés à l'intervention des bureaux du service postal de l'armée établis en Allemagne occupée.

Art. 3. La monnaie prévue par le présent arrêté sera sans valeur en dehors de la zone d'occupation réservée à l'armée belge en Allemagne occupée ou pour d'autres usages que ceux indiqués ci-dessus. Elle sera échangée contre des devises nationales, soit au moyen d'assignations postales soit en billets soit en monnaie métallique ayant cours légal lors de la rentrée du porteur en Belgique.

Art. 4. Le présent arrêté entrera en vigueur le 1er septembre 1946.


Bruxelles les 19 septembre 1946, signé DEFRAITEUR.


La commande des billets précités est adressée à l'imprimerie de la Banque Nationale de Belgique en date du 23 juillet 1946. Les 500 rames de papier, non filigrané, proviendront des stocks de la Firme PORTALS en Grande Bretagne, les coûts des fournitures et de l'impression seront couverts par le Fonds Monétaire. Le total facturé s'élèvera à 889.447 frs.

Tous les billets sont bilingues et datés du 1er août 1946.
Ils sont garantis par les signatures imprimées du Chef de Service Financier, le Colonel Intendant GIELEN et du Directeur du Service Financier, le Major DEKENS.

Notons, qu'en attendant la livraison de ces nouveaux billets, une somme de 20 millions de francs en billets belges a été avancée par le Fonds Monétaire au Ministère de la Défense Nationale.

Cette avance permettra d'alimenter la liquidation des rémunérations militaires belges en zone d'occupation et d'assurer la gestion des approvisionnements indispensables sur place.

La livraison des billets par l'imprimerie de la Banque Nationale s'échelonnera du 30 août 1946 au 13 mars 1947. Les contre-valeurs livrées seront de 153.452.000 frs pour une commande globale de 200.000.000 de frs (Figures 2 et 3).

Le tableau ci-après donne la répartition exacte des billets livrés selon leurs valeurs respectives.

BILLETS DE L'ARMEE BELGE 1946-1959

 
Livraison de billets
Commandes de billets
500 F
108.000
100.000
100 F
496.000
1.000.000
50 F
292.500
300.000
20 F
1.000.000
1.000.000
10F
510.000
500.000
5 F
1.422.000
1.400.000
2 F
1.000.000
1.000.000
1 F
1.017.000
1.000.000
Totaux
5.845.500
6.300.000
 
c/v en FB : 153.452.000
c/v en FB : 200.000.000

 

L'utilisation des billets de l'Armée belge fut acceptée jusqu'au 1er juin 1959 avec une prolongation ultime au 15 du même mois.
Le remboursement des billets sera effectué suivant l'Arrêté Ministériel du 19 juin 1959.
Il ne semble pas exister de relevé officiel relatant le nombre et la répartition des valeurs reprises. D'après un témoignage, le stock des billets remboursés aurait été brûlé dans les chaufferies de la Banque Nationale en présence de cinq officiers responsables. Chacun de ceux-ci aurait reçu, en souvenir, une série complète des valeurs émises. Ces cinq séries furent préalablement munies d'une perforation " SPECIMEN " et d'un cachet rouge " ANNULE " au droit et au revers de chacun de ces billets.
Ces considérations, d'une teneur plus technique et administrative que scientifique, nous auront toutefois donné l'occasion de survoler, sans trop de difficultés, les tribulations du papier-monnaie de l'Armée belge en usage en période de guerre dans la zone belge d'occupation en Allemagne.

 


Figure 2

 


Figure 3

 

 

 

 

 

 

 

 

.html">Retour

 

 

 

 

 

 

 

ODY> L>