Enfant, je dévorais les aventures de Batman et du Fantôme du Bengale, ces héros torturés à l'enfance brisée.
Mandrake le magicien, Tintin et le Philémon du génial Fred me fascinaient aussi. Sherlock Holmes me fascinait.
Plus tard, j'ai découvert les univers hallucinants de Fritz Lang, David Lynch, Tim Burton et Spielberg. Il m'a fallu
cinquante ans pour digérer tout ça. Alors, j'ai décidé de mettre en scène Sherlock Holmes dans une histoire
originale, comme pour exorciser un vieux fantasme et toucher du doigt un rêve inaccessible. Pour parfaire
l'ambiance sans trahir le mythe, j'ai puisé mon inspiration dans le fabuleux Londres, la biographie de Peter
Ackroyd, La mort bleu de Shéri Holman, le film Le secret de la pyramide et surtout la série télévisée avec Jeremy
Brett, miraculeuse et définitive incarnation de Sherlock Holmes. Le testament montre un Sherlock tiraillé par ses
contradictions. Un homme sombre et seul. Londres est noir comme Gotam City ou Metropolis. On y croise les
ombres terrifiantes du sataniste Aliester Crowley, du magicien Houdini, et bien pire encore. Les héros sont sur le
fil du rasoir jusqu'à la dernière ligne. La chute arrive comme une délivrance. Sherlock est immortel. Bob Garcia
L'écrivain Bob Garcia nous a rendu visite au repas de l'oie 2005 organisé par la
Société Sherlock Holmes de France, pour présenter ses derniers livres, notamment
Le testament de Sherlock Holmes (pastiche holmésien) et L'Ipotrak noir (roman
policier avec un chapitre holmésien).
Ci-dessous, Jules Verne et Hergé, son petit dernier.
Bob tente d'apprivoiser Tobby, sous l'œil inquiet du Président de la SSHF, Thierry Saint Joanis.
Le film "Le crime de l'Orient
Express" est mon Sherlock
préféré. Pour tout dire, je m'en
suis un peu inspiré pour
camper mon personnage dans
" Le testament de Sherlock
Holmes
". Mon Sherlock est au
moins aussi torturé et déjanté
que celui du film.
Quant à l'Orient Express j'ai eu
la chance de jouer dedans une
fois ( je suis musicien de jazz
quand je n'écris pas de polar).
Et j'en garde un souvenir
exceptionnel. Mon fantasme
est d'écrire un jour un polar qui
se passerait dans l'Orient
Express !