titre2017
accueil exposants l'art fantastique liens utiles archives contact

Michel Barthélemy
travaille à Arlon - Belgique
gauchedroite

Comme sans doute tous les artistes, Michel Barthélemy a amené dans son bagage de naissance un lot de crayons, de couleurs et de pinceaux. Depuis toujours il s’est senti attiré vers des représentations de mondes qui revêtent les apparences du réel mais en extraient des contenus accessibles au seul regard intérieur.

En un mouvement contemplatif il s’est tourné par priorité vers l’infinie richesse des merveilles incessantes que crée la Nature. Sa vision s’apparente à celle d’un certain Romantisme en ce sens que ses personnages traversent des espaces qui les dépassent infiniment en taille, en longévité et en puissance.
A côté de cela, les plus glorieuses réalisations des hommes apparaissent comme misérablement dérisoires, révélatrices d’un aveuglement imprégné d’orgueil, d’inconscience et d’inconsistance.
Des pèlerins, des ermites traversent parfois ces paysages grandioses, poursuivant un chemin vers un but lointain qui est aussi le plus proche, ce trésor oublié évoqué par la plupart des écoles de sagesse, enfoui au plus profond de nous-mêmes dans le secret de notre être.

Souvent le ciel se charge de nuages sombres mais une trouée laisse apparaître le ciel pour apporter sa note de lumineux espoir. Les lointains horizons de l’océan appellent à la mesure de l’infini et les pics rocheux invitent à s’engager dans la voie de l’ascension vers nos propres sommets.