Emir Hot : Sevdah Metal

Sortie : 21.03.2008

Label :

Origine : Bosnie

Style : Metal neo classique

Line Up :

~ John West : Vocaux
~ Emir Hot : Guitares, Basse
~ Mike Terrana : Batterie

Track Listing :

01. Forspil (Intro)
02. Devil In Disguise
03. World Set On Fire
04. Skies And Oceans
05. Sevdah Metal Rhapsody
06. Stand And Fight
07. Endless Pain
08. Hora Martisorului (instrumental)
09. Land of The Dark
10. You

Waw, quel album! C'est la réaction que l'on a dès que l'on écoute Sevdah Metal. Pourtant, je ne connaissais absolument pas le nom de Emir Hot. Mais ma curiosité a été piquée lorsque j'ai vu qui accompagnait ce guitariste : John West, ancien chanteur de Artension et de Royal Hunt et Mike Terrana, batteur aussi fantasque que génial, ancien Rage, Malmsteen, Axel Rudy Pell, Masterplan entre autres. Connaissant ces musiciens, je sais qu'ils sont loin de s'associer à n'importe quel projet.

Et j'avais raison. Car Emir Hot est d'abord loin d'être un manchot. C'est lui qui non seulement assure toutes les parties de guitares et de basse mais il a aussi composé l'intégralité de Sevdah Metal. Il a aussi un sens inné de la belle mélodie, celle qui vous prend les sens en otages pour ne plus les lâcher.

Aucun titre, je dis bien aucun, n'est à jeter! Emir nous offre un disque exemplaire de metal neo classique, à la fois puissant et passionnant, complexe et poignant.

Mes titres préférés sont "World Set On Fire", "Stand And Fight", "Land Of The Dark" mais surtout "Sevdah Metal Rhapsody", pièce épique et progressive magnifique dans laquelle Emir n'hésite pas à insuffler des influences de musique folklorique de sa région d'origine, les Balcans, ce qui fait qu'un break de batterie hallucinant de Mike Terrana cotoie un solo d'accordéon et une rythmique accoustique sensuelle, le tout orchestré de manière magistrale. Le folklore est d'ailleurs aussi présent sur l'instrumental Hora Martisorului, mené à un rythme d'enfer aussi bien au niveau rythmique qu'au niveau guitaristique. Et puis, il y a cette superbe ballade, "You", avec une chanteuse (pas moyen de savoir qui) à la voix chaude, pour clôturer admirablement ce disque.

Les soli d'Emir ne sont pas sans rappeler le don d' Yngwie Malmsteen croisé avec la sensibilité et le touché d'un Ritchie Blackmore, c'est dire si le guitariste a de l'or au bout des doigts.

Bref, courrez, nagez, volez, pédalez pour vous procurer de toute urgence ce petit bijou qu'il serait dommage que vous manquiez.

Vinnie