"No...no"

A partir de l'image z235, Connally, qui est de toute évidence en train de souffrir, se retourne vers Kennedy et on peut aisément voir qu'il est en train de crier.

Il ne faut pas être un grand spécialiste de la lecture sur les lèvres pour faire le parallèle avec le témoignage du Gouverneur : il est en train de crier "No...no":

Lorsque j’ai été touché, ou juste avant que je sois touché – non, je pense que c’était après que je sois touché, j’ai dit d’abord, presque de désespoir, j’ai dit "no, no, no (…). J’ai juste dit "no, no, no, no".  (à la commission Warren, le Gouverneur avait témoigné “J’ai immédiatement, lorsque j’ai été touché, j’ai immédiatement crié "Oh, no, no, no."”).

Note : si vous êtes troublé par cette apparente variation ou incertitude dans le témoignage, ce point est analysé en détail dans cette page, consacrée au témoignage des Connally.

 

Page précédente        Page suivante

 

Retour à la théorie de la balle unique

Retour au témoignage des Connally

Page d'accueil