La parole pleine de sagesse du Maître du Monde
- 15 Septembre 2005 -

"Cékoidon?"


Chers spectateurs, chers amis, bonjour, soyez les bienvenus à notre jeu du Cékoidon? Vous connaissez le principe, vous devez deviner un objet ou une activité à partir d'une photo. La photo de cette semaine est la suivante :

Et TOP CHRONO C'EST PARTI. Que fait cet homme?

Une première réponse à ma droite, passez le micro à madame... Non, madame, ce monsieur n'est pas un mime imitant un joueur de base-ball. Un autre candidat, s'il vous plait.

Ouiii, le monsieur là-bas... je ne vous entends pas monsieur... parlez dans le micro monsieur... LE MICRO CONNmonsieuuuur. Non, monsieur, ce n'est pas le héros de Evil Dead II qui essaye d'immobiliser sa main possédée par le démon.

La photo de cette semaine est très difficile, je vais donc demander au jury si nous pouvons agrandir le champ de l'image... et... OUI, le jury accepte ma requête, voici donc, chers spectateurs, quelques indices visuels supplémentaires :

Oui madame... micro... Et non, madame, mauvaise réponse également. Non, le personnage de la photo ne prend pas son élan pour un fist fucking sous contrôle médical. Mais il s'agit effectivement d'une activité médicale, je propose donc que madame reçoive quand même le ballon de plage avec le logo de notre chaine de télévision... et oui le jury est d'accord. Madame, voici pour vous ce merveilleux ballon.

Je me permets d'ajouter un indice supplémentaire, regardez bien sur la photo la distance qui sépare le patient du thérapeute, ça peut vous mettre sur la voie.

Je passe la parole au monsieur du fond... microooo... Et... et... OUI MONSIEUR, IL S'AGIT BIEN D'UNE SEANCE DE BIO-MAGNETISME HUMAIN, la photo représente effectivement un thérapeute qui soigne les douleurs sciatiques du patient allongé sur la table. Encore bravo monsieur, vos repartez donc avec 2000 Euros.

Je rappelle aux spectateurs que le bio-magnétisme humain, ça fonctionne, si si, parce que c'est vrai. Et vous aussi, vous pouvez devenir bio-magnétiseur grâce à une formation de seulement 100 heures (on se demande vraiment pourquoi y en a qui se font chier 7 ans à l'université) qui vous apportera des résultats impossibles à atteindre par des trucs de charlatans tels le magnétisme classique ou le reiki.

C'est ici que se termine notre émission, à la semaine prochaine.

Harry Peal.

Next update : 26 Septembre.

LES ARTISTES EUROPEENS SOUTIENNENT LA NOUVELLE ORLEANS

Dans le but d'aider les victimes américaines du cyclone Katrina, Stéphanie de Monaco est partie en Nouvelle-Orléans pour une série de concerts de soutient.

LA CANICULE S'EMBALLE, ET MON MOULIN VA TROP VITE

Je lisais dans le Télé Moustique cette semaine la chronique "Humoeur" de Marc Moulin. Il y mentionnait la catastrophe en Nouvelle-Orléans causée par le cyclone Katrina, ainsi que la lenteur de l'Etat Américain a intervenir avant la catastrophe (celle-ci étant prévisible) et après la catastrophe (plusieurs jours se sont écoulés avant que la garde nationale n'intervienne). Marc Moulin cloturait cette humoeur par une petite note moraliste : voilà ce qui arrive quand on choisit "moins d'Etat", "moins d'impôts", etc... (NDLR : c'était l'idée du texte, qui n'est pas retranscrit texto ici).

La morale est claire : si il y avait eu un Etat plus fort, la catastrophe aurait été mieux prévenue, et l'aide plus rapide. cqfd.

Mais j'ose supposer que pour dire ça, Marc Moulin n'était pas en vacances en France (état fort et omniprésent) en Aout 2003, où la canicule (prévisible) a fait 15.000 morts sous le regard inefficient de l'état français, comme l'a reconnu le sénat français .

Marc Moulin souffre donc du syndrôme de "toujours plus de la même chose" (comme dirait Paul Watzlawick), c'est à dire que quand l'état est déficient, la solution c'est "encore plus d'état".

JACQUARTON

Albert Jacquard est un intellectuel, un grand généticien français (c'est bien). C'est aussi un grand humaniste (c'est bien) qui essaye de loger les sans-abris de Paris (c'est bien). Mais il s'intéresse à d'autres choses, comme l'économie (c'est bien). Hélas parfois il raconte d'énormes conneries (c'est mal) en sous-entendant qu'elles sont "logiques" (c'est mal), et en plus il les publie (c'est très mal) dans un livre qui s'appelle "J'accuse l'économie triomphante".

Ceci dit, l'effort est méritoire, il faut l'encourager. C'est pourquoi aujourdh'ui Harry Peal (le Maître du Monde) va expliquer à Albert Jacquart où c'est qu'il a déconné grave dans son livre. Comme ça Albert pourra corriger dans son prochain bouquin, et ne plus être la risée de tous les gens dotés d'un cerveau qui fonctionne. Ceci dit, Harry Peal va faire ça au compte goutte (parce que sinon, ça va être trop chiant et trop long à lire).

CONNERIE N°1 : LE METRO VU PAR ALBERT JACQUARD

Le métro, en attirant dans le sous-sol des centaines de milliers de parisiens, libère les rues d'une foule qui rendrait la circulation encore plus difficile qu'elle ne l'est. [...] Le métro rend au moins autant service à ceux qui ne l'utilisent pas qu'à ceux qui l'utilisent. [...] Accepter de descendre sous terre, dans une atmosphère souvent nauséabonde, est un acte à l'avantage de ceux qui en bénéficient en restant à l'air libre et en disposant de rues moins encombrées. En bonne logique cet acte mériterait d'être rémunéré. [...] "le système actuel" revient à faire payer les transports en commun anonymement par les contribuables. Il serait de meilleure logique de les faire payer par les véritables bénéficiaires, les automobilistes. [...] Il suffit d'augmenter le prix des carburants, scandaleusement bas, nous y reviendrons. [...] (ndlr : et il y revient effectivement plus loin dans son livre) ...pour atteindre un jour le niveau dissuasif de plusieurs centaines, ou mieux, plusieurs milliers de dollars le baril.

Oui, je sais, autant de connerie au centimètre carré, ça fait très peur.

N'importe quel esprit "bien fait" voit que ce raisonnement "logique" est complètement renversable : Ce sont les automobilistes qui se sacrifient en payant leur voiture et assurance bien cher, en se tapant les bouchons dans les rues polluées de Paris, en cherchant une place de parking pendant des heures, et ceci afin de libérer le métro. En effet, si les automobilistes prenaient soudain tous le métro, celui-ci deviendrait un enfer. Bref, l'argument est aussi débile dans un sens que dans l'autre. En réalité, ni les automobilistes, ni les utilisateurs du métro ne se sacrifient l'un pour l'autre. Chacun utilise son moyen de transport "préféré" et les rues comme le métro sont payés par les impôts de tout le monde.

Quant au baril à plusieurs milliers d'euros, qui pourra encore se payer le luxe d'une voiture quand l'essence coutera 200€ le litre à la pompe? Tout le monde voudra prendre le métro devenu "gratuit". Mais comme celui-ci sera financé par les taxes sur l'essence, et que plus personnes n'achètera d'essence, il n'y aura donc plus de métro non plus. Il vous restera vos pieds et votre vélo. Vive la science, vive la France, Eviv Bulgroz.

La semaine prochaine, connerie n°2 : la juste utilisation du pétrole vue par Albert Jacquard.

LA CRITIQUE CINEMA

Le film cette semaine : MENSONGES ET TRAHISONS (et plus si affinités).

C'est à la fois très drôle, et émouvant. Le sujet est "dramatique" mais traité de façon légère. C'est original, cocasse, inventif, surprenant. Edouard Baer est excellent. Louez-le.