F.LUNNEY - PAGES TECHNIQUES

L'éclairage

feux de croisementAu volant, la vue c'est la vie. Voir et être vu, voilà un slogan supplémentaire qui souligne bien l'importance de l'éclairage sur une automobile. Dès lors, il n'est pas étonnant que le contrôle technique (ou Inspection automobile mettent tout problème dans ce domaine en...lumière! Et que celles-ci consomment du courant ne doit pas être un prétexte ou s'éclairer à la bougie! Enfin, si vous ne vous y entendez guère en électricité et que les différentes sortes de lampes vous sont encore inconnues, voici de quoi éclairer votre lanterne!

Les lampes standards

Deux possibilités :
Ampoule à filament unique
Ampoule à double filament assurant à la fois les rôles de phare de croisement et de phare de route.

Les lampes halogènes

Elles offrent un meilleur éclairage tout en étant plus endurantes.
Ce type d'ampoule est compatible avec tous les véhicules modernes.

Les différentes lampes à iode :

H1 : refroidissement rapide grâce à une forme allongée
H2 : modèle très court pratique pour les projecteurs plats
H3 : pour les projecteurs extra-plats, un filament perpendiculaire permet d'avoir un iode très court
H4 : luminosité exceptionnelle et le double usage "croisement"/"route" grâce aux 2 filaments.

Les lampes à décharge

Sa particularité est de ne pas avoir de filament
Avantages :
Force d'éclairage 3 fois supérieure à une halogène
Endurance supérieure à celle de votre voiture !
Faible encombrement
Bonne répartition de la lumière sur la chaussée.

Les lampes au xénon

Un éclairage particulièrement puissant et uniforme de couleur blanc/bleu qui se rapproche étonnamment de la lumière naturelle.
Ces lampes utilisent un gaz rare (le xénon) et coûtent donc relativement cher, on ne trouve ce type de lampes que sur les véhicules haut de gamme.

RETOUR AU SOMMAIRE




                    

Site réalisé par Belgasites - Lunney a reçu le Lable Belgasites