LOTUS

Au cœur du symbolisme

Yggdrasil, l'Arbre du Monde nordique (Résumé)

Yggdrasil, arbre nordique.

L'Arbre aux neuf mondes

La mythologie nordique est surtout connue grâce à la documentation écrite islandaise datant du XIIIe siècle et intitulée les Eddas. La plus ancienne, l'Edda poétique, est un ensemble de trente poèmes dont certains remontent au VIIe siècle. L'autre, l'Edda prosaïque, interprète et commente le premier ouvrage.

La création du Monde

Le Hof, la demeure des dieux nordiques, est constituée de deux familles de dieux, les Vanes et les Ases. Les dieux les plus anciens, les Vanes, sont des dieux de la nature tandis que les Ases, plus récents, sont davantage le produit d'une société. Il semblerait qu'à l'origine la mythologie accordait une grande place à la Déesse Mère et à la Vie, une vie mettant en jeu les forces complémentaires de contraction et d'expansion, de condensation et de dissipation, de création et de dissolution, de manifestation et de non manifestation.

Au commencement il n'y avait rien, le Vide, Ginnungagap ou l'abîme. Selon le poème Voluspa (La Prophétie de la Sibylle), strophe 3 de l'Edda poétique:

C'était au premier âge

Où il n'y avait rien.

Ni sable ni mer

Ni froides vagues.

De terre point n'y avait,

Ni de ciel élevé.

Béant était le vide

Et d'herbe nulle part.

De cet abîme a jailli la polarité des deux principes fondamentaux, le feu et l'eau, symbolisés par deux mondes:

  • Nilfheim, le pays de la glace et des brumes, continuellement plongé dans l'obscurité;
  • Muspellheim, le pays de feu diffusant une lumière constante.

L'interaction du feu et de la glace engendra les premiers êtres vivants: le géant Ymir, l'Androgyne primordial père de tous les géants, et la vache Audhumla, nourrice des géants et ancêtre des premières créatures. Tout en léchant la glace, Audhumla façonna le dieu Buri (Le Procréateur). Puis, Buri enfanta le dieu Bor (Le Procréé). De l'union de Bor avec la géante de glace Bestla naquirent trois enfants: Odin (Esprit), Vili (Volonté) et (Sacré), les premiers dieux Ases du monde d'Asgard.

L'Esprit représente l'Un, le principe unificateur de tous les états de l'être. Le Sacré n'existe que pour rendre vivante la connaissance de ce principe dans le monde des humains. L'objet de la Volonté est d'accorder l'Esprit et le Sacré, le principe unificateur et sa connaissance de manière à réaliser sur Terre la Volonté du Ciel.

Aidés de géants, les trois dieux entreprirent de tuer Ymir et de le démembrer pour créer l'univers 1. En tant que premier être vivant, Ymir symbolise le Principe, l'Unité à la source de tout dans l'univers et son démembrement décrit le processus de manifestation. Selon le poème Vaftrudnismal (Le Chant de Völund), strophe 21 de l'Edda poétique:

De la chair d'Ymir,

La terre fut formée

Et de ses os les montagnes.

Le ciel du crâne

Du géant froid comme givre.

Et de son sang, la mer.

Les dieux créèrent ensuite l'homme à partir d'une souche de frêne et la femme à partir d'une souche d'orme. Les êtres humains trouvèrent refuge dans le monde de Midgard, le monde intermédiaire entre le Ciel et la Terre. Même démembré, Ymir continuait à symboliser le Tout, l'Axe de l'univers aussi représenté par le tronc de l'Arbre du Monde nordique, un frêne gigantesque dénommé Yggdrasil (ou Yggdrasill, le coursier de Ygg ou Odin). Ses branches soutenaient les neuf mondes, le nombre de l'aboutissement d'un cycle de la manifestation de l'univers. En effet, le nombre suivant 10 marque le début d'un nouveau cycle qui fait suite au précédent (le cycle partant de 0 et associé au Vide, au Néant) et le reproduit à une échelle différente. De plus, neuf peut être représenté par trois ternaires, trois sphères céleste, intermédiaire et terrestre renfermant chacune trois mondes:

Les neuf mondes

La sphère céleste composée de:

  • Asgard: le monde des dieux Ases associés ou apparentés à Odin:
  • Vanaheim: le monde des dieux Vanes;
  • Alfheim: le monde des Elfes lumineux.

La sphère intermédiaire formée de:

  • Midgard: le monde des êtres humains;
  • Jötunheim: le monde des Géants de glace;
  • Svartalfheim: le monde des Elfes sombres.

La sphère terrestre rassemblant:

  • Helheim: le monde des morts;
  • Muspellheim: le monde du feu;
  • Niflheim: le monde de la glace et des brumes.

Une quatrième sphère souterraine composée des trois racines de l'arbre complète les trois précédentes. Chacune des racines était reliée à l'un des mondes céleste, intermédiaire et terrestre et associée à une source d'eau:

  • La première racine était liée au monde de Niflheim, prés de la source de Vie gardée par un serpent ou un dragon appelé Nidhögg.
  • La deuxième racine était reliée au monde d'Asgard, près du puits du Destin gardé par trois Nornes qui réglaient la destinée des humains et des dieux;
  • La troisième racine était rattachée au monde de Jötunheim, près de la source de la Sagesse gardée par le géant Mimir;

L'Yggdrasil était source de Vie, de Destin et de Sagesse.

1 retour Nous retrouvons ici l'évocation du morcellement de l'être primordial, Adam Kadmon, à l'origine de la naissance de l'univers dans la tradition hébraïque.

Page détaillée

Haut