LOTUS

Au cœur du symbolisme

L'Arbre du Monde, unité et dualité

Les Arbres du Monde, du Milieu et inversé

L'Arbre est un symbole commun à diverses formes traditionnelles. Il est représenté sous des apparences variées en raison de sa double nature:

  • Le tronc relie les racines plongeant dans la terre et la cime s'élevant dans les airs; il figure le lien vertical, l'Axe entre la Terre et le Ciel;
  • Les branches latérales représentent la division, la séparation par rapport au tronc commun.

Les branches latérales dépeignent la dualité sortant du tronc commun qui les unit. L'Arbre réunit à la fois l'unité par son tronc vertical et la dualité par ses branches horizontales. Cette double nature se retrouve dans les divers arbres propres ou communs à différentes formes traditionnelles.

Arbre, unité et dualité

Tronc de l'arbre diviséTronc de l'arbre divisé, puis réunifiéTrois arbres unis par leurs racinesLes idées d'unité et de dualité sont encore plus explicitement réunies dans le symbolisme chinois. Les Chinois représentent, par exemple, des arbres dont le tronc ou les branches se séparent ou se rejoignent après avoir été divisées. Dans le premier cas, tout part de l'unité et se déploie dans la dualité du processus de la manifestation universelle. Dans le second, tout part de l'unité, se manifeste dans la dualité avant de retrouver l'unité perdue.

Au lieu de s'en tenir à un arbre unique, il est aussi possible de représenter un ensemble de trois arbres unis par leurs racines. Dans ce cas, l'arbre du milieu symbolise l'unité tandis que les deux arbres latéraux correspondent à la manifestation de la dualité. Nous retrouvons ici quelque chose de semblable à la description de Jésus crucifié. La croix du Christ était placée entre celles du bon larron sur sa droite et du mauvais sur sa gauche. La croix, ou plus précisément sa branche verticale, et l'Arbre du Milieu symbolisent la Voie du Milieu, la voie de l'union au-delà des antagonismes.

L'image des trois arbres, de l'unité et de la dualité réunies, se retrouve notamment dans les formes traditionnelles biblique et hébraïque:

  • Dans le symbolisme biblique, “l'Arbre de Vie” est assorti de “l'Arbre de la Science du bien et du mal”;
  • Dans la Kabbale hébraïque, “l'Arbre Séphirotique” est formé de la colonne du “milieu” située entre les colonnes de “droite” et de “gauche” figurant la dualité.

Bien d'autres formes traditionnelles utilisent une image de l'arbre en relation avec leur propre représentation du monde. Citons par exemple:

  • Dans la forme soufite, l'arbre universel est envisagé dans son développement harmonieux et total depuis la semence principielle jusqu'à la manifestation intégrale;
  • Dans la forme bouddhiste, Gautama trouva l'illumination et montra la voie à ses disciples au pied de l'arbre de la “Bodhi”.
  • Dans la forme chinoise, le “Kien-Mu” a neuf branches et neuf racines qui atteignaient respectivement les neuf cieux et les neuf sources où reposent les morts;
  • Dans la forme nordique, “Yggdrasil” est un arbre gigantesque; ses branches supportent neuf mondes répartis en trois domaines et ses trois racines puisent l'eau à trois sources;
  • Dans la forme celtique, les arbres sacrés sont nombreux et représentatifs de la région où ils sont vénérés.
  • Dans la forme hindoue, “Agni”, le principe igné, est aussi dénommé Vanaspati ou Seigneur des Arbres;

Même quand ils sont associés à des espèces connues, ces arbres symbolisent l'Arbre du Monde et leur tronc l'Axe du Monde au sein des diverses formes considérées. En tant qu'Axe du Monde, l'Arbre du Monde ne peut être situé qu'au Centre du Monde.

Les branches de l'arbre s'étendant dans un plan horizontal représentent les diverses modalités associées au développement du Monde dans un état donné. Ces modalités peuvent apparaître complémentaires ou opposées comme dans tout processus de manifestation fondé sur la dualité. La portion de tronc commun à ces embranchements caractérise le centre de cet état où les diverses modalités sont unifiées. La totalité du tronc, l'Axe représente par conséquent l'ensemble des centres des états du Monde depuis les plus terrestres jusqu'aux plus célestes.

Tous ces états se déploient à partir des racines de l'arbre qui constituent une image du Principe à la source de la manifestation. Tout comme l'Arbre du Monde, le Principe représente le Centre du Monde.

Arbre inversé

L'arbre droit et l'arbre inverséLa représentation de l'arbre qui s'élève tout droit depuis les racines jusqu'à la cime traduit une vision métaphysique partant du Principe (racines) pour aboutir au déploiement de la manifestation (branches). La vision inverse partant de la manifestation (branches) et revenant au Principe (racines) correspond à une vision cosmologique associée à la représentation de l'arbre inversé. Ce dernier est le reflet du premier dans le miroir des eaux séparant le monde d'en haut, du Principe, du monde d'en bas, de la manifestation. Ces deux arbres sont liés par le seul et unique Principe et peuvent être schématiquement représentés par la figure ci-contre. Vu de bas en haut, i.e. du point de vue de l'être manifesté, l'arbre est inversé. Vu de haut en bas, i.e. du point de vue du Principe, l'arbre est redressé.

Les deux arbres n'offrent pas seulement une image de deux vues inverses du Monde (macrocosme), mais également de l'être qui l'habite (microcosme).

Il s'ensuit que l'arbre symbolise aussi la manifestation de l'être céleste unifié dans son état terrestre divisé (voie descendante) et la réintégration de l'être terrestre dans son état céleste (voie ascendante). L'être retrouve alors son état originel, l'état de “l'Androgyne primordial”.

Bibliographie

  • René Guénon:
  • “Symboles de la Science sacrée”. Éditions Gallimard, 1962;
  • Notamment, le chapitre LI sur “L'Arbre du Monde”.
  • “Le Symbolisme de la Croix”. Éditions Guy Trédianel, 1996
  • En particulier, le chapitre IX sur “L'Arbre du Milieu”.
Haut