LOTUS

Au cœur du symbolisme

Ceiba, l'Arbre du Monde maya

(Résumé)

Arbre ceiba pentadra à l'entrée du site de Tikal

La création du monde Maya-Quiche

Il y a quatre siècles, un sage rédigea l'histoire du peuple Quiche de Mésoamérique dans un livre intitulé le “Popol Vuh” (Le Livre du Conseil). Le texte racontait, en langage symbolique, le mythe de la création du Monde Maya-Quiche, produit de la Parole d'un Dieu incréé.

Au commencement, le Monde n'était qu'obscurité enveloppant les eaux primordiales. Puis, le Ciel sombre apparut et la Terre émergea des eaux. Les ténèbres pénétrèrent jusque dans les profondeurs de la Terre, de Xibalba, le monde souterrain ou inframonde.

Les végétaux couvrirent ensuite la Terre. La création de l'homme suivit et se déroula en plusieurs étapes. Elle généra successivement la forme animale, la figure d'argile, la sculpture de bois et, finalement, l'être fait de pâte de maïs. C'est pourquoi, les Mayas s'appellent les “hommes de maïs”. Cette succession se déroula au cours de quatre Âges consécutifs. La transition d'un Âge à l'autre consista moins en une destruction qu'une transformation de l'Âge précédant, afin de l'intégrer dans le suivant. Chaque Âge s'enrichissait ainsi de tout un passé.

Au cours de ces Âges, différents dieux apparurent comme autant de facettes du Dieu originel. Ces dieux ne pouvaient dès lors que tenir “Conseil” comme un seul Dieu pour décider de la marche à suivre au cours de chaque Âge.

Les trois mondes (céleste, terrestre et souterrain) étaient reliés par un Axe symbolisé par l'Arbre du Monde. Ses racines plongeaient au plus profond de la Terre, son tronc s'élevait depuis le sol et ses branches affleuraient les nuages et le Ciel. Toutefois, l'apparition tardive des premières lueurs célestes dissimula, aux yeux des hommes, l'Arbre et la voie à suivre pour quitter les ténèbres et atteindre la lumière. Les premiers êtres à y parvenir, après avoir surmonté nombre d'obstacles, furent les frères jumeaux Hunahpu et Xbalanque (Maître Magicien et Petit Sorcier), les dieux-héros du “Popol Vuh”.

L'Arbre du Monde représente le lien entre ce qui est en haut et ce qui est en bas, l'union des forces célestes et des puissances telluriques. Il peut être parcouru de haut en bas, dans les deux sens. L'Arbre nous aide à comprendre pourquoi l'homme maya devait d'abord descendre dans le monde souterrain avant de s'élever vers le monde céleste. Il était, en effet, tenu de parcourir tous les degrés de l'échelle symbolisée par l'Axe du Monde. L'Arbre montre aussi que les trois mondes ne pouvaient être considérés séparément car ils faisaient partie d'un tout appelé (Arbre du) Monde.

Page détaillée

Haut