LOTUS

Au cœur du symbolisme

Les arbres sacrés du monde celtique (Résumé)

Le chêne

Des symboles de l'arbre cosmique

La frontière entre les civilisations celtique et nordique est floue. Et pourtant, elles n'ont pas de communauté linguistique ou culturelle en dehors de leur fondement indo-européen. De plus, il n'y a pas dans le monde celtique d'arbre équivalent à l'Yggdrasil, l'arbre majestueux du monde nordique.

Les racines de l'arbre sacré du monde celtique s'enfoncent profondément dans le sol et ses branches s'élèvent jusqu'aux cieux. Représentatif à la fois du monde cosmique (macrocosme) et du monde individuel (microcosme), il symbolise véritablement l'arbre cosmique. Toutefois, contrairement à l'Yggdrasil, il n'est pas unique. En Irlande, par exemple, chaque province a son propre arbre sacré.

L'Irlande comprend quatre provinces réunies autour d'une province centrale, “Midhe” (de l'ancien celte “medion” ou Milieu), constituée d'une parcelle de territoire de chacune des quatre autres provinces. Située dans la province centrale, la capitale, Tara, est le centre spirituel et politique du royaume. Le plus ancien des druides, Fintan, a définitivement établi que Tara devait rester le siège de la royauté suprême de la contrée. Il a aussi planté la première baie d'if rouge dont sont issus les arbres primordiaux des cinq provinces: l'arbre de Tortu, l'if de Ross, l'if de Mugna, la branche de Dathe et l'arbre d'Usnech.

L'if de Mugna (Mugna signifie saumon), par exemple, pouvait abriter mille personnes sous son ombre et donner trois fruits sacrés trois fois par an: le gland, la noix et la pomme. Comment un if pouvait produire des fruits aussi différents trois fois par an ne devrait pas être un mystère. Ce trait ne fait que souligner le caractère universel de l'arbre primordial, du moins pour les habitants de la province concernée. Ses fruits symbolisaient la connaissance destinée notamment aux initiés:

  • Le gland était la nourriture des animaux sacrés comme le sanglier et le porc;
  • La noix tombait dans la fontaine sacrée alimentant les eaux du royaume; elle était mangée par le saumon de science dont l'homme consommait la chair;
  • La pomme représentait le fruit des belles messagères de l'Autre Monde, du Monde des dieux, des êtres surnaturels et des héros, du “síd” (pour plus de détails, voir la tradition celtique).

Le lien cosmique établi entre le Ciel et la Terre et la production de fruits dispensateurs de science et de sagesse font de l'arbre sacré un véritable Arbre de Vie.

Page détaillée

Haut