LOTUS

Au cœur du symbolisme

L'Arbre de Vie du Monde biblique (Résumé)

L'Arbre de Vie

La chute originelle

Les chapitres 2 et 3 du livre de la Genèse parlent de la présence non pas d'un, mais de deux arbres dans le Paradis terrestre. Le texte peut se résumer ainsi:

  • Dieu fait pousser l'Arbre de Vie au milieu du Jardin d'Eden et l'Arbre de la Science du bien et du mal (2.9);
  • Adam et Ève sont créés dans l'état de pure innocence: ils sont une seule chair (2.24) et nullement honteux de leur nudité (2.25);
  • Dieu interdit à tout être de goûter le fruit de l'Arbre de la Science sous peine de mourir (2.17). Le serpent, gardien de l'arbre (des arbres), persuade Ève que le fruit lui donnera la sagesse divine et non la mort (3.1-4), qu'elle deviendra l'égale de Dieu (3.5);
  • Après avoir goûté le fruit, Adam et Ève sont fortement désappointés. Leurs yeux s'écarquillent, ils éprouvent la honte de leur propre corps et le couvrent d'une feuille de figuier (3.7);
  • Dieu demande à Adam s'il a goûté le fruit défendu (3.11). Adam se cache derrière Ève (3.12) et Ève derrière le serpent (3.13). Dieu blâme et accable les trois créatures (3.14-19);
  • Dieu interdit à Adam et Ève de goûter au fruit de l'Arbre de Vie (3.22) et les chasse du Paradis terrestre (3.23). Des chérubins, armés chacun d'une épée flamboyante, gardent désormais l'entrée de l'Eden (3.24).

Notons que l'épée est une arme à deux tranchants se rejoignant à la pointe. Elle symbolise la dualité et sa résorption dans l'unité. De plus, l'épée produit des étincelles et des éclats de lumière, symboles d'illumination et d'accès à la Connaissance. Un accès en relation avec l'Arbre de Vie et représenté par l'épée flamboyante.

Le récit de la chute rejette la faute sur Adam, puis sur Ève et finalement sur le serpent. Il est à la source du péché originel, une faute lourde à porter et continuellement reportée de génération en génération. Et pourtant, le même texte peut être lu avec d'autres yeux. Certes, la chute est inéluctable, mais la remontée n'en est pas moins inexorable. Tout dépend du regard posé sur l'Arbre de Vie et l'Arbre de la Science du bien et du mal.

Page détaillée

Haut