LOTUS

Au cœur du symbolisme

Symboles fondamentaux

Le mouvement alternatif

Les symboles présentés partagent une des clés fondamentales du symbolisme. Ils font tous référence à un mouvement alternatif entre le non manifesté et le manifesté.

  • Le lotus émerge des profondeurs saumâtres pour s'épanouir à la pleine lumière du jour.
  • Le cœur est le siège d'un double mouvement alternatif de diastole et systole représentatif d'un mouvement similaire entre manifestation et non manifestation.
  • L'Androgyne primordial a donné naissance à l'être ordinaire qui ne retrouvera son état originel qu'en empruntant la voie du manifesté vers le non manifesté.
  • Représentée par un cercle en mouvement autour de son centre immobile, la roue symbolise le Monde, sa manifestation et son origine non manifestée.
  • La double spirale traduit parfaitement ce double mouvement à partir de ses deux pôles.
  • Le triskèle ouvre le non manifesté sur la manifestation des ses polarités.
  • Les trigrammes disposés autour du symbole yin-yang suggèrent un rapport étroit entre la ligne de démarcation séparant les parties noire et blanche du symbole et la double spirale.
  • Le labyrinthe symbolise un mouvement d'aller et de retour entre l'extérieur et l'intérieur, la périphérie et le centre, le manifesté et le non manifesté.
  • Le compas et l'équerre illustrent la relation entre le Ciel et la Terre, l'essentiel et le substantiel, le non manifesté et le manifesté.
  • Les différentes couleurs évoquent aussi bien le spectre de la lumière visible ou le blanc que leur état non manifesté ou le noir.
  • L'Arbre du Monde symbolise, dans diverses traditions (biblique, hébraïque, islamique, bouddhiste, maya, chinoise, celtique ou nordique), l'Axe vertical de la manifestation du monde ou de l'être et de leur retour vers le non manifesté.
  • La croix et le croissant sont deux symboles reliant le monde d'en haut (non manifesté) et le monde d'en bas (manifesté).
  • La construction d'anciens édifices tels que Goseck en Allemagne, Stonehenge en Angleterre, Trelleborg au Danemark, la Grande Pyramide d'Égypte ou le Ming-Tang chinois respectait déjà des règles d'orientation en relation avec la lumière et l'obscurité.
  • Le disque de Nebra, découvert en Allemagne, constitue un véritable instrument astronomique reliant le soleil et la lune, le jour et la nuit, la lumière et l'obscurité.
  • Au-delà de la rose des vents exclusivement terrestre, le Temple, la Basilique romane ou la Cathédrale gothique mettent en relation les points cardinaux opposés, la lumière et l'obscurité, le céleste et le terrestre, le manifesté et le non manifesté.

Ce double mouvement entre manifesté et non manifesté nous aidera à percevoir l'objet même du symbolisme, à savoir l'universalité sous la diversité.

Haut