LOTUS

Au cœur du symbolisme

Jeu de balle ou pelote maya

(Résumé)

Histoire des frères jumeaux

Carte de la mésoamériqueLa Mésoamérique rassemble des régions partageant les mêmes caractères culturels. Marquée par la civilisation maya, elle s'étendait sur un territoire grand comme la France réparti sur cinq états modernes (Sud du Mexique, Guatemala, Belize et les parties occidentales du Salvador et de l'Honduras).

La terre maya est habitée par les dieux comme l'attestent les réalisations de ses occupants. Leur caractère divin concerne aussi bien les temples s'élevant vers le ciel que les terrains de jeu s'étendant sur la terre. Les peintures sur les récipients et les céramiques, les sculptures sur les monuments de pierre et les témoignages retranscrits ont permis de soulever le voile sur le déroulement du jeu de balle chez les Mayas.

La majorité des terrains de jeu de balle furent construits entre le IIIe et le IXe siècle de notre ère. Peu après l'arrivée des espagnols en terre maya, la plupart des terrains de jeu étaient situés sur les hautes terres du Guatemala, chez les Quiche. La clé qui permet de comprendre le rôle du jeu de balle se trouve dans les textes rassemblés dans le “Popol Vuh” (Le Livre du Conseil). Ce livre, écrit dans un langage symbolique, raconte le mythe et l'histoire de la genèse du peuple Quiche, le groupe le plus important du Guatemala. Bien que ce document date de la colonisation espagnole, il reste fidèle à l'esprit du peuple maya.

Les deux jumeaux

Dans la première partie du “Popol Vuh”, il est question de deux frères jumeaux, Hun Hunahpu (Suprême Maître Magicien) et Vukub Hunahpu (Principal Maître Magicien) qui jouaient à la balle à l'entrée du monde souterrain. Dérangés par le bruit, les Seigneurs du lieu les convièrent à venir les retrouver pour jouer ensemble. Abusés, les deux frères perdirent la vie après avoir subi nombre d'épreuves dont celle du jeu de balle. Hun Hunahpu (Suprême Maître Magicien) fut décapité et sa tête suspendue à un arbre avec interdiction de l'approcher. Un jour, la fille de l'un des Seigneurs du monde souterrain passa devant l'arbre. Attirée pas ses fruits, elle s'approcha pour en cueillir. La tête profita de l'occasion pour lui cracher dans la main et la féconder avec sa salive.

Redoutant la fureur de son père, la jeune fille s'enfuit du monde souterrain et rejoignit la mère des deux jumeaux laissés pour morts. Elle donna naissance à deux jumeaux, Hunahpu (Maître Magicien) et Xbalanque (Petit Sorcier). Ces derniers trouvèrent les équipements du jeu de balle de leurs père et oncle et se mirent à jouer, tout aussi bruyamment, devant l'entrée du monde souterrain. Ils furent, à leur tour, invités à venir montrer leur art du jeu aux Seigneurs des ténèbres. Alertés, ils réussirent à déjouer les pièges tendus par les Seigneurs du monde souterrain, même celui où Hunahpu (Maître Magicien) fut décapité par Chauve-Souris de la Mort 1. Sa tête fut placée sur le terrain du jeu de balle.

Les Seigneurs du monde souterrain décidèrent d'utiliser la tête comme balle pour affronter Xbalanque (Petit Sorcier). Celui-ci recourut à un subterfuge consistant à prendre pour balle un lapin sautillant. Pendant que les Seigneurs couraient après le lapin, Xbalanque (Petit Sorcier) fit une copie de la tête de son avec l'aide des Puissances du Ciel. Ses adversaires revinrent et trouvèrent la balle. Ils recommencèrent à jouer et furent à égalité. Lorsque Xbalanque (Petit Sorcier) frappa la copie au moment opportun, elle vola en éclats comme de la poterie et les Seigneurs durent déclarer forfait.

Les frères jumeaux ne succombèrent pas au cours de toutes les épreuves endurées, Hun Hunahpu (Suprême Maître Magicien) ayant ressuscité entretemps. Ils se sacrifièrent néanmoins sur l'autel du monde des ténèbres 2 et leurs restes furent jetés dans la rivière. Les restes se rassemblèrent dans le lit de la rivière et les jumeaux revinrent à la vie. Ils décidèrent de venger leurs père et oncle pour tous les maux dont ils avaient souffert. Ils se déguisèrent en mendiants et accomplirent toutes sortes de sortilèges dont la renommée parvint aux oreilles des Seigneurs du monde souterrain. Après s'être faits longtemps désirés, ils se rendirent chez eux. Ils impressionnèrent les Seigneurs en sacrifiant un animal, puis une personne et en les ressuscitant. Les Seigneurs demandèrent à un mendiant de tuer son acolyte et de le ramener à la vie. L'autre mendiant fit de même. Le prodige accompli, les Seigneurs demandèrent à être tués et ranimés. Les Seigneurs furent tués et leurs dépouilles abandonnées au monde souterrain. Les jumeaux ressuscitèrent leur père et oncle et s'élevèrent vers le Ciel où l'un devint le Soleil et l'autre la Lune 3.

1 retour La décapitation signifie la séparation de la tête, manifestation de l'esprit, du reste du corps, manifestation de la matière. Il ne s'agit pas de la mort physique, mais de la Mort à un état d'être pour re-naître dans un état supérieur. Cette étape symbolique est indispensable pour sortir du monde souterrain et atteindre le monde céleste. Hunahpu (Maître Magicien) n'est mort qu'aux yeux des Seigneurs du monde souterrain qui ne connaissent comme autre monde que le monde terrestre.

2 retour Il est question ici du sacrifice des êtres qui acceptent de descendre dans le monde souterrain, le monde des morts pour re-naître dans le monde céleste.

3 retour Comme dans nombre de traditions, il s'agit ici d'un sacrifice cosmologique où la désintégration de l'être est suivie d'une réintégration dans quelque chose de plus vaste, l'ordre cosmique. En se sacrifiant, l'être Primordial fait le don de soi et sacralise (du latin sacrum facere) en même temps les astres et le Cosmos tout entier.

Page détaillée

Haut