LOTUS

Au cœur du symbolisme

Le premier drapeau officiel des États-Unis

(Page détaillée)

Résumé

Premier drapeau officiel des États-Unis

Les treize étoiles blanches

La “constellation” est composée de douze étoiles entourant une étoile centrale 1. Les douze étoiles périphériques représentent le monde cosmique ou manifesté tel qu'il nous apparaît; l'étoile centrale symbolise le Centre, le Principe, l'Être à l'origine de toute la manifestation.

Comment cette manifestation émerge trouve une réponse dans le Tao Te King qui dit: “un a produit deux, deux a produit trois, trois a produit tous les nombres”, de sorte que le nombre suivant, quatre, constitue la base du développement intégral de la manifestation. Les quatre premiers nombres, dont la somme vaut dix, peuvent être disposés sur quatre “lignes” contenant respectivement une, deux, trois et quatre étoiles et former un arrangement appelé tétraktys pythagoricienne.

La disposition des étoiles et le sceau de SalomonDeux de ces dispositions, dessinées verticalement et ressemblant à des flèches, sont possibles dans le dessin de treize étoiles: une pointant vers le haut (en rouge) et l'autre vers le bas (en bleu). Chacune d'elles représente la tétraktys: le nombre 1, situé au sommet, se rapporte au Principe, le nombre 2 à sa polarisation et le nombre 3 = 1+2 à son aspect non manifesté et manifesté. Ces nombres ont un caractère “ontologique” tandis que le nombre 4, situé à la base, équivaut à l'ensemble des nombres et symbolise la manifestation universelle. En effet, le quaternaire engendre la dizaine (1+2 +3 +4 = 10) et donc tous les nombres.

Ces deux dispositions verticales sont plus habituellement dessinées sous la forme de deux triangles (rouge et bleu) composant le fameux sceau de Salomon et qui se trouve en haut du dessin situé à droite du billet de un dollar (voir dollar et euro). Notons que les deux façons de dessiner les deux arrangements verticaux associés à la tétraktys, au sein des treize étoiles disposées selon une symétrie centrale, sont les seules possibles 2.

L'étoile située au Centre est également centrale pour les deux arrangements rouge et bleu. Aussi, les deux arrangements se rejoignent dans une parfaite harmonie par rapport à l'étoile centrale représentant le Principe ou l'Être. De plus, l'arrangement pointant vers le haut (en rouge) et lié au feu est de nature céleste tandis que celui pointant vers le bas et associé à l'eau (en bleu) est de nature terrestre. En conséquence, la “constellation” symbolise l'union parfaite des aspects céleste et terrestre réalisée au sein de “l'Homme Universel”, médiateur par excellence entre le Ciel et la Terre. En termes proprement chrétiens, l'union des natures divine et humaine est incarnée dans le Christ qui a bien ce rôle de médiateur.

Les treize bandes blanche et rouge

En tant que couleur opposée au noir symbolisant la non-manifestation, le blanc représente la manifestation du Centre. Comme couleur contenant la totalité du spectre visible, le blanc est également la couleur du Centre du point de vue de la manifestation. Il s'ensuit que le blanc se rapporte à l'être qui a atteint un stade au-delà du monde humain, qui a réalisé en lui-même l'union des aspects céleste (Ciel) et terrestre (Terre) et rejoint le Centre. Aussi, il agit en tant que représentant de l'Être et symbolise l'autorité spirituelle ou sacerdotale.

La couleur rouge constitue la partie “supérieure” du spectre des couleurs de l'arc-en-ciel et caractérise le rang le plus haut de l'être au sein de la manifestation. Elle décrit l'être qui a intégré toutes les possibilités humaines. Comme tel, il est en charge du pouvoir militaire, judiciaire et administratif et agit en tant que représentant du pouvoir temporel, transmis directement par le détenteur de l'autorité spirituelle, du moins dans une société de forme traditionnelle. Dans une société équilibrée, il use de son pouvoir pour défendre la nation contre les ennemis extérieurs et assurer la cohésion de toutes les communautés rassemblées sous la bannière étoilée. En d'autres termes, il réalise une société harmonieuse et équilibrée sous l'autorité du spirituel ou encore l'union de la société et du Cosmos.

1 retour Des modèles antérieurs représentent un cercle de douze étoiles avec une treizième occupant le centre.

2 retour Une façon simple de vérifier cette unicité consiste à placer, sur les seules cases blanches (ou noires) d'un échiquier, treize étoiles de manière à ne laisser aucune case blanche (ou noire) vide à l'intérieur du dessin. Comme celui-ci doit être symétrique par rapport aux axes vertical et horizontal partageant la figure en quatre parties égales, cette vérification ne concerne que l'un des quatre quadrants obtenus.

Haut