LOTUS

Au cœur du symbolisme

Les cinq anneaux olympiques

(Résumé)

Drapeau olympique

Une brève histoire des Jeux

Les concours helléniques furent créés en l'honneur de Zeus et d'Héraclès au VIIIe siècle avant notre ère, dans la ville d'Olympie située dans le Péloponnèse. Ils étaient avant tout de nature religieuse au sens étymologique du mot, c'est-à-dire de relier les gens entre eux, de les rassembler. Ils avaient lieu après le solstice d'été et duraient 5 jours:

  • Le premier jour était consacré aux seules cérémonies religieuses (processions, prières, sacrifices, libations …) au cours desquelles les athlètes prêtaient serment.
  • Les épreuves sportives débutaient le deuxième jour par la course de chars, suivie par la course de chevaux et les cinq épreuves du pentathlon: le stade (course de 200m environ), la lutte 1, le saut en longueur, les lancers du disque et du javelot.
  • Au cours du troisième jour, une grande procession, une hécatombe (sacrifice d'une centaine de bœufs) et un banquet précédaient les épreuves sportives des “juniors”.
  • Les deux derniers jours étaient réservés entre autre aux sports violents (pugilat, pancrace …). Une course (d'environ 400m), accomplie par des guerriers en armes, marquait la fin des concours.

Ces concours étaient réservés aux seuls citoyens grecs, ce qui excluait les femmes 2, les esclaves et les métèques (les étrangers). Toutefois, à l'époque des conquêtes d'Alexandre et sous la domination romaine, les concours devinrent panhélleniques et commencèrent à se “démocratiser”. Ces rencontres entendaient associer le corps et l'esprit en adjoignant des concours musicaux et littéraires aux épreuves sportives. Ces concours de l'esprit furent repris par le baron Pierre de Coubertin lors du renouveau des Jeux en 1893. Ils furent abandonnés après les Jeux de Londres de 1948 et remis à l'honneur à ces mêmes Jeux en 2012.

Les rencontres sportives, musicales et littéraires eurent lieu tous les quatre ans jusqu'à leur interdiction en 393 de notre ère par l'empereur Théodose. Les premiers Jeux olympiques des temps modernes se sont tenus à Athènes en 1896. Seuls un nombre limité d'athlètes et de pays purent participer aux premiers Jeux. Ce ne fut qu'aux Jeux de Stockholm, en 1912, que les cinq continents furent représentés et que l'idée des cinq anneaux germa dans l'esprit de Pierre de Coubertin. Ironie du sort, les anneaux olympiques symbolisant l'union des peuples, en réaction à la montée des mouvements nationalistes et xénophobes, fut proposée à la veille de la première guerre mondiale. Le drapeau olympique reprenant ces anneaux flotta pour la première fois aux Jeux d'Anvers en 1920.

Signalons que les femmes purent participer à des épreuves compatibles avec leur “féminité” aux Jeux de Paris en 1900. Elles furent admises à participer pleinement à partir des Jeux d'Amsterdam de 1928, c'est-à-dire l'année même de l'adoption des Jeux olympiques d'hiver.

1 retour La lutte, le pancrace (où tout était permis, sauf d'arracher les yeux et de mordre) et le pugilat (où seul l'usage des poings était autorisé) relevaient de la catégorie des sports de combat.

2 retour Mentionnons que le vainqueur de la course de chars n'était pas l'aurige, mais le propriétaire des chevaux et de l'attelage. C'est ainsi que la course a pu être remportée en 396 et 392 avant notre ère par Cynisca, sœur d'Agesilas, roi de Sparte.

Page détaillée

Haut