LOTUS

Au cœur du symbolisme

Le drapeau du Népal

(Page détaillée)

Résumé

Drapeau du Népal

Les couleurs du drapeau

Le drapeau de Népal consiste en deux motifs blancs sur un fond rouge cramoisi bordé de bleu:

  • La couleur cramoisie est un rouge plus riche, légèrement teinté de violet. Il combine les deux couleurs extrêmes du spectre de l'arc-en-ciel, la plus “élevée” et la plus “basse”, pour obtenir un rouge suprême, emblème du pouvoir suprême sur le pays;
  • La bordure d'un bleu profond, parfois légèrement teinté de violet, est une couleur “basse” du spectre de l'arc-en-ciel. Elle correspond à la population laborieuse népalaise;
  • Le blanc contient l'ensemble des couleurs du spectre de l'arc-en-ciel. Il symbolise le principe de la manifestation des couleurs en particulier et de tout en général. Il s'ensuit que le blanc représente le principe unifiant le pouvoir suprême et la population laborieuse népalais.

De plus, le blanc est la couleur des brahmanes hindous ainsi que de la lumière et de la connaissance rayonnées par le Bouddha. Autrement dit, le blanc symbolise aussi l'autorité spirituelle qui détient la connaissance des principes que le pouvoir suprême est en charge d'appliquer en vue de maintenir la société unie. En tant que représentants des deux traditions spirituelles principales du Népal, les hindous et les bouddhistes ne peuvent que se rassembler autour de ce but commun.

Les deux pennons du drapeau

Bordé par l'Himalaya sur sa frontière nord, le Népal est dominé par 90 sommets de plus de 7000 mètres dont le plus haut sur terre, le Mont Everest. Les deux pennons du drapeau népalais représentent les pentes du Mont, ses côtés ombragé et ensoleillé, nord et sud. C'est pourquoi les pennons supérieur et inférieur sont associés à l'obscurité et à la clarté respectivement représentées par le croissant de Lune et le Soleil.

Le croissant de Lune contient une étoile dont huit branches seulement sont visibles. Il fait référence à la sphère intermédiaire entre la sphère céleste dépeinte par les douze constellations du Zodiaque ou la sphère Solaire décrite par les douze branches du Soleil et la sphère terrestre caractérisée par les quatre points cardinaux.

La Lune n'émet pas sa propre lumière et ne fait que refléter celle du Soleil. Elle représente la réflexion de l'être humain, la connaissance indirecte et rationnelle reflet de la Connaissance directe et intuitive symbolisée par le Soleil. Pour accéder à la véritable Connaissance, l'être devra effectuer un saut de la sphère Lunaire dans la sphère Solaire.

Pendant la première phase du cycle lunaire associée à la lune croissante, l'être grandit avec l'éclat du corps astral. À la pleine lune, il peut soit quitter à jamais la sphère Lunaire soit retourner vers l'obscurité d'où il vient au cours de la deuxième phase liée à la lune décroissante. Le croissant de Lune peut correspondre au commencement de la première phase ou à la fin de la seconde. Son dessin horizontal signifie que les deux possibilités sont envisagées. L'être a le choix entre escalader la pente de la montagne et la descendre. Atteindre son sommet signifie généralement quitter définitivement la lumière apparente pour la véritable clarté.

Le sommet de la montagne est le point de contact entre les deux pentes, le lieu où obscurité et lumière sont unifiées le long de l'Axe du Mont. Après avoir atteint le sommet, l'être humain peut voir comment les oppositions apparentes peuvent fusionner dans l'unité. Il peut monter le long de l'Axe du Mont et quitter le monde humain où toutes les choses semblent distinctes pour accéder au monde supra-humain où les mêmes choses sont unifiées et ne sont que des parties de la Grande Unité, du Principe à la source de toutes les choses et de tous les êtres.

Par son lever à l'est et son coucher à l'ouest, le Soleil nous ramène aux origines, au Principe d'où nous venons tous et auquel nous sommes tous appelés à retourner. Le Soleil de midi est l'image visible du Principe invisible parfois décrit comme le Soleil de minuit.

Le drapeau népalais nous invite à découvrir l'unité au-delà de la dualité afin de vivre tous ensemble dans la paix. De ce point de vue, hindous et bouddhistes livrent le même enseignement.

Haut