LOTUS

Au cœur du symbolisme

Le drapeau de Mongolie

(Résumé)

Drapeau de Mongolie

Le soyombo

L'allure générale du motif sur le drapeau actuel, appelé “soyombo” (du nom d'un alphabet datant du XVIIe siècle de notre ère), remonte à 1940. En 1992, l'étoile surmontant le motif fut enlevée à la suite de l'effondrement du communisme et le dessin modifié.

Le “soyombo” représente l'emblème national de Mongolie. D'inspiration lamaïste, il revêt davantage un sens spirituel que temporel.

A l'instar de toutes les traditions, le drapeau de Mongolie fait naturellement référence aux deux voies complémentaires suivantes:

  • La voie métaphysique ou du mouvement descendant du Principe vers sa manifestation terrestre;
  • La voie cosmologique du retour de la manifestation terrestre à l'Unité Suprême.

Produit du premier mouvement, l'être ne peut que retourner à sa source à l'image du Bouddha. À cette fin, les trois joyaux, figurés par les trois flammes du motif supérieur du soyombo (Trois joyaux), s'offrent à lui:

  • La flamme centrale représente la voie directe, la plus difficile, qui permet à l'être d'accéder à l'état de Bouddha, à l'éternel présent qui englobe toute la réalité du monde et, par conséquent, les deux autres flammes indispensables à l'intelligence du voyage de retour vers l'état unifié;
  • L'une des flammes symbolise la Loi du Ciel qui gouverne les êtres et les choses en ce monde ou Dharma. Elle montre le monde tel qu'il est et de ce fait appartient déjà au passé;
  • L'autre flamme représente la juste connaissance qui guidera la communauté des disciples ou Sangha vers les états supérieurs. Il s'ensuit qu'elle relève encore du futur.

Les autres motifs du soyombo caractérisent les différentes étapes de la descente vers la manifestation de l'être et de son retour en direction du Principe.

Page détaillée

Haut