LOTUS

Au cœur du symbolisme

Le drapeau libanais

(Page détaillée)

Résumé

Drapeau du Liban

Les couleurs du drapeau

La bande intérieure blanche entre les deux bandes extérieures rouges représente la totalité du spectre des couleurs de l'arc-en-ciel. En conséquence, le blanc symbolise le Principe intérieur de la manifestation extérieure des couleurs en particulier et de toutes choses en général.

Dans nombre de traditions, le blanc est la couleur de l'initiation. Il dépeint l'autorité spirituelle détentrice de la Connaissance des principes qui a autorité sur le pouvoir temporel ou royal en charge de leur application. Ce dernier pouvoir est associé au rouge, la couleur de l'arc le plus “élevé” de l'arc-en-ciel.

La couleur (toujours) verte du cèdre suggère (l'éternel) présent au-delà des saisons et du temps. Elle figure la voie vers l'aboutissement de l'autorité spirituelle (blanc) gouvernant le pouvoir temporel (rouge).

Pour les Chrétiens, le vert a toujours été la couleur de la vertu théologale de l'Espérance à côté du blanc (Foi) et du rouge (Charité). Il symbolise l'aspiration profonde à la Connaissance véritable, la Connaissance spirituelle. Le vert est aussi la couleur de l'étendard islamique et le symbole musulman du salut à l'image du Prophète.

Le cèdre du Liban

Ayant trouvé refuge sur les hauteurs des montagnes libanaises, le cèdre est l'un des derniers témoins des temps immémoriaux. Il fut décrit par Homère, Platon, la Bible et inspira écrivains et poètes au cours des siècles. Bien plus, le plus vieux poème du monde a pour thème le cèdre du Liban: écrit par Gilgamesh de Mésopotamie, il date de quatre mille ans.

Le cèdre du Liban reliant le Ciel et la TerreLe cèdre libanais est le “plus beau par sa grandeur et l'étendue de ses branches” (Ézéchiel 31:7). Son tronc droit relie un nombre indéfini d'états de l'être depuis le plus commun au plus spirituel. En outre, le cèdre ne symbolise pas seulement l'expansion verticale reliant Terre et Ciel, mais aussi toute l'étendue horizontale de l'ensemble des possibilités de manifestation associées à un état donné de l'être. Comme tel, il décrit, mieux que tout autre arbre, la totalité du processus de manifestation émanant du Principe identifié à la cime.

Le cèdre fut employé dans la construction en raison de sa longévité, de sa résistance, de son incorruptibilité et de son parfum. Il donnait un avant-goût de l'état d'immortalité à atteindre:

  • Les anciens égyptiens l'utilisèrent dans la construction navale, la confection de sarcophages et la sculpture;
  • Les Juifs pour l'édification du Temple de Salomon à Jérusalem;
  • Les Grecs et les Romains pour l'élaboration de statues et de torches odorantes etc.

Toutes ces réalisations auraient pu aider l'être à s'élever vers des états supérieurs à partir de sa condition ordinaire, à escalader le tronc de l'arbre, à vivre pleinement toutes ses possibilités intérieures, à réaliser véritablement ses potentialités. Malheureusement, les intérêts temporels l'emportèrent sur la sagesse et conduisirent à la dévastation des forêts libanaises. À l'être dépourvu de sagesse, répond “la voix du Seigneur (qui) brise les cèdres; la voix du Seigneur brise les cèdres du Liban” (Psaume 29:5).

Par une curieuse ironie du sort, la renommée et la plantation du cèdre du Liban s'est répandue tout autour du globe tandis que son habitat naturel rabougrissait.

Haut