LOTUS

Au cœur du symbolisme

Le drapeau libanais

(Résumé)

Drapeau du Liban

Le cèdre

Le cèdre est l'emblème du Liban depuis fort longtemps. L'arbre présente dans son jeune âge une silhouette conique; puis, à partir de ses trente ans, ses branches et sa flêche s'étalent horizontalement. Un tronc relativement imposant et un port majestueux lui donnent alors un aspect de noblesse et de puissance que chacun peut admirer.

Au cours de son voyage en Orient, le poète Alphonse de Lamartine (1790-1869) fut émerveillé par la beauté les cèdres du Liban et eut des mots pleins de sagesse naturelle: “Les cèdres du Liban sont les reliques des siècles et de la nature, les monuments naturels les plus célèbres de l'univers. Ils savent l'histoire de la terre, mieux que l'histoire elle-même”.

Le cèdre (vert) a toujours été au centre du drapeau libanais. Au XVIIIe siècle, les chrétiens Maronites avaient déjà recours à un drapeau blanc orné d'un cèdre. Après la première guerre mondiale et la rupture avec l'empire Ottoman, le Liban fut placé sous mandat français et le cèdre apparut sur la bande blanche du drapeau tricolore. Le drapeau actuel fut adopté lors de l'indépendance en 1943.

Les bandes rouge et blanche passent pour avoir été les couleurs de la légion libanaise au cours de la première guerre mondiale. Officiellement, elles représentent respectivement les sacrifices du peuple pour l'indépendance et la neige blanche et pure des sommets des montagnes libanaises. Toutefois, les couleurs rouge et blanche sont si répandues dans la coloration des drapeaux qu'elles doivent nécessairement avoir un sens plus général qui les unit.

Selon les libanais eux-mêmes, le cèdre devrait signifier bonheur et prospérité pour le pays! Espérons que le peuple libanais verra à nouveau son emblème redevenir réalité. Toutefois, le cèdre est un symbole trop ancien pour ne pas être porteur d'un sens au-delà de notre temps et qui relève de tous les temps.

Page détaillée

Haut