LOTUS

Au cœur du symbolisme

Le drapeau de Hong-Kong

(Page détaillée)

Résumé

Drapeau de Hong-Kong

Les couleurs du drapeau

Le drapeau de Hong-Kong consiste en une fleur blanche à cinq pétales sur un fond rouge. Chaque pétale contient une étoile rouge à cinq branches reliée au centre de la fleur.

Le blanc représente la lumière visible manifestée dans les couleurs de l'arc-en-ciel. Il symbolise en conséquence le Principe à la source de la manifestation des couleurs en particulier et de toute chose en général.

Le rouge correspond à l'arc le plus “haut” de l'arc-en-ciel, à la classe la plus “élevée” dans l'ordre de la manifestation des couleurs. Comme tel, il peut être considéré comme la couleur la plus “proche” du Principe à la source de toutes les couleurs et de toutes choses. Il s'ensuit que si le blanc représente les principes célestes gouvernant le monde, le rouge dépeint leur application terrestre.

Par conséquent, la relation étroite et colorée entre le Principe et sa manifestation devrait se refléter dans le dessin de la fleur s'appuyant sur le nombre 5.

Les cinq éléments

En Chine, le symbolisme du nombre 5 dérive du fait qu'il est la somme des premiers nombre pair (2) représentant la Terre et impair (3) caractérisant le Ciel. En effet, le nombre 1 figure l'Un, l'Unité, le Principe à la source de la polarité fondamentale entre le Ciel et la Terre. Comme tel, Il contient tout et ne peut être qu'au delà de toute distinction, y compris entre nombres pairs et impairs.

La forme pentagonale reliant le Ciel et la TerreIdéogramme chinois du nombre 5Le nombre 5 représente l'union du Ciel (3) et de la Terre (2), de la lumière et de l'obscurité, du blanc et du noir, du yang et du yin décrite par la forme pentagonale de la fleur. Le nombre 1, apparenté au sommet du pentagone, est le nombre de l'Unité, de l'Un à l'origine de la manifestation de toute chose. Le nombre 3, relié aux trois sommets supérieurs et composé de 1 et de 2, évoque l'Unité et sa polarisation. Quant au nombre 2 associé aux deux sommets inférieurs, il ne peut être mis en relation qu'avec la Terre, le monde de la dualité par excellence.

L'interprétation précédente est même renforcée par le dessin de l'idéogramme chinois “wou-hing” du nombre 5.

Les cinq éléments chinoisLes barres supérieure et inférieure de l'idéogramme représentent respectivement le Ciel et la Terre comme dans l'idéogramme Wang. La croix du milieu, qui dépeignait l'idéogramme au départ, représente les cinq directions utilisées par l'être humain pour trouver son chemin. Situé entre le Ciel et la Terre, il peut considérer les quatre directions des points cardinaux ainsi que leur point d'intersection représentant le centre. Ces cinq points sont mis en relation avec les cinq “éléments” ou principes élémentaires de la manifestation du monde physique dans la tradition chinoise. Associé au nombre 5, l'élément terre symbolise le point d'équilibre entre les éléments bois (est) et feu (sud) qui sont yang et les éléments métal (ouest) et eau (nord) qui sont yin.

La fleur tournoyante

Le dessin central du drapeau représente une fleur locale. Son éclosion à partir du bourgeon symbolise la génération émanant du centre. Réciproquement, du fait de sa fragilité, la fleur évoque également le provisoire et la destruction. Les fleurs dépeignent les cycles de vie et de mort.

Le motif floral peut être aussi perçu comme une roue tournant autour de son moyeu immobile. La roue est un symbole du monde en mouvement, en constant changement par rapport au centre immobile, le point immuable d'où toutes choses rayonnent et, en particulier, les cinq éléments.

Faisant partie d'un processus dynamique où yin et yang échangent constamment leur rôle, les éléments se génèrent et se détruisent continuellement conformément aux changements et transformations constants de notre monde:

  • Dans la phase de génération, le bois produit le feu, qui, en devenant cendres, produit la terre; la terre produit le métal dans son sein; le métal chaud produit la vapeur qui devient eau quand il refroidit; l'eau produit le bois.
  • Dans la phase de destruction, le bois brise la terre; la terre absorbe de l'eau; l'eau éteint le feu; le feu fait fondre le métal; le métal coupe du bois.

Génération et destruction des éléments dans la tradition chinoise
Génération des éléments dans la tradition chinoiseDestruction des éléments dans la tradition chinoise

Les images ci-dessus montrent une connexion claire entre la représentation du processus de génération-destruction d'une part et le dessin de la roue-florale et des étoiles à cinq branches du motif central d'autre part.

Néanmoins, une question se pose. Pourquoi l'élément terre occupe t-il le centre plutôt que l'un des quatre autres éléments ? Au cours de la polarisation fondamentale de l'Unité première entre le Ciel et la Terre, la Terre symbolise le principe de la manifestation physique en général. Il est par conséquent naturel que le principe terre prévale sur les autres.

Malgré le fait que les couleurs du drapeau de Hong-Kong reflètent une relation étroite entre le Principe et sa manifestation, le motif central met principalement l'accent sur l'ordre de manifestation le plus bas, le monde physique et matériel. Est-ce vraiment surprenant ?

Bibliographie

  • René Guénon:
  • “La Grande Triade”. Éditions Gallimard 1957;
  • Particulièrement, le chapitre 8 consacré aux “Nombres célestes et terrestres”.
Haut