LOTUS

Au cœur du symbolisme

Le drapeau sud coréen

(Page détaillée)

Résumé

Drapeau de la Corée du Sud

Le symbole yin-yang

Le symbole dépeint au milieu du drapeau sud coréen représente “l'Oeuf cosmique” renfermant le germe d'où sortira toute la manifestation du Monde cosmique. À commencer par la polarité fondamentale entre les aspects céleste (rouge) et terrestre (bleu), entre ce que la tradition chinoise dénomme le Ciel et la Terre, les principes igné et humide et, de manière plus générale, le yang et le yin. Le yang est associé à la lumière, à la clarté, au principe actif ou au Ciel; le yin est relié au côté sombre, à l'obscurité, au principe passif ou à la Terre.

Porteur de toutes les oppositions et complémentarités propres au monde manifesté, le symbole yin-yang représente ici l'union des deux principes indissociables du yang et du yin, le “Faîte suprême” (Taiji), “l'Unité première” ou le Principe primordial à l'origine de toute manifestation.

Le fait que le yin précède habituellement le yang dans la dénomination du symbole signifie simplement que l'être humain vit ses états terrestres (yin) avant de re-découvrir son état spirituel ou céleste (yang).

Les trigrammes

Considérés distinctement comme les termes d'une polarité, le yang et le yin sont représentés respectivement par une ligne pleine (Symbole yang) et une ligne ouverte (Symbole yin). La superposition de trois de ces lignes constitue un trigramme lu de bas en haut selon trois niveaux (terrestre, humain et céleste). L'être humain occupe une position intermédiaire entre le Ciel et la Terre car il lui revient de découvrir à la fois sa source céleste (le monde en lui) et sa place dans le monde extérieur (lui dans le monde).

Combinés selon les trois niveaux, les lignes pleines et ouvertes donnent naissance à huit trigrammes (23) dont quatre seulement sont repris sur le drapeau Sud coréen.

Symbole yin-yang et trigrammes

Le lien entre “l'Unité Primordiale” (Taiji) à la source de la distinction du yang et du yin et ses diverses manifestations au sein des trigrammes peut être condensé dans le diagramme suivant:

Les trigrammes peuvent également être dessinés en cercle, une disposition attribuée à Fo-hi, de manière à mettre en lumière leur complémentarité par rapport au symbole yin-yang:

La complémentarité polaire des caractères yang et yin est effective pour chacun des trois niveaux du trigramme comme le montre le diagramme ci-dessus. Pour davantage de détails sur les dispositions de trigrammes et leurs significations, consulter les trigrammes.

Comme mentionné précédemment, le drapeau coréen ne retient que les trigrammes en rapport avec les deux axes principaux:

L'axe vertical associe le Ciel caractérisé par trois lignes pleines (yang) et la Terre formée de trois lignes ouvertes (yin). Ils représentent respectivement la plénitude du yang et du yin. Entre ces deux extrêmes se situent les autres trigrammes où yang et yin se mélangent dans des proportions diverses de manière à symboliser le développement de toute la manifestation du monde cosmique.

L'axe horizontal relie le Feu, symbole igné ou céleste, à l'Eau, symbole humide ou terrestre. Le Feu, par nature lumineux et chaud (yang), étincelle autour d'un cœur moins brillant (yin) tandis que l'Eau, par nature sombre et froide (yin), a la capacité d'absorber la lumière et la chaleur (yang). En conséquence, le Feu est représenté par deux lignes pleines enserrant une ligne ouverte tandis que l'Eau associe deux lignes ouvertes et une ligne pleine en son milieu.

Haut