LOTUS

Au cœur du symbolisme

Le drapeau de la République Populaire de Chine

(Page détaillée)

Résumé

Drapeau de la Chine

Les couleurs du drapeau

Le drapeau chinois consiste en une étoile jaune à cinq branches assortie de quatre autres étoiles similaires et plus petites sur un fond rouge.

Le rouge représente la couleur visible la plus “élevée” du spectre de l'arc-en-ciel et correspond au sommet du pouvoir temporel, c'est-à-dire le Parti Communiste de nos jours et l'Empereur ou les commandants en chef dans les temps anciens.

Couleur médiane entre le rouge et le bleu, entre le Parti Communiste et la bourgeoisie, le jaune est représentatif de la population laborieuse. Dans la Chine ancienne, il était associé à l'Empereur qui régnait sur “l'Empire du Milieu” comme le soleil dans les Cieux. Il symbolisait la “Voie du Milieu”, le canal de communication entre la Terre et le Ciel.

La polarité Terre-Ciel

Le Tai Chi, la Grande Unité (1) à l'origine de tout, manifeste en premier lieu sa double nature terrestre et céleste:

  • La Terre (yin), manifestation du monde de la dualité par excellence, est associée au nombre 2;
  • Le Ciel (yang), représentation de l'unité contenant sa manifestation duale potentielle, est relié au nombre 3 (1+2).

Il en résulte que 2 (et les nombres pairs) sont yin et 3 (et les nombres impairs suivants) sont yang. Notons que l'Unité, l'Un (1) est au-delà de toute distinction, notamment entre pair et impair.

Le ciel et Terre représentationIl s'ensuit que:

  • Les deux pôles de toute dualité peuvent être représentés par les extrémités d'un segment. C'est pourquoi la Terre est habituellement figurée par un carré dont les cotés sont orientés vers les points cardinaux;
  • De même, l'unité et sa manifestation duale potentielle peuvent être représentées par un angle. En tournant autour de son sommet, cet angle balaie un cercle symbolisant le Ciel.

Passons maintenant de la nature de la Terre et du Ciel à leur mesure:

  • L'aspect rectiligne de la Terre nous conduit à lui associer le nombre 5 (yang) et la base décimale (10) pour la mesure des distances;
  • L'aspect circulaire du Ciel nous amène à lui adjoindre le nombre 6 (yin) et la base duodécimale (12) pour la mesure des angles.

Le symbole yin-yang verticalCe passage de la nature à la mesure est accompagné d'un passage du yin au yang et inversement, parfaitement illustré par le fameux symbole yin-yang. Les moitiés noire (yin) et blanche (yang) représentent respectivement la Terre et le Ciel. Quand les deux parties sont dessinées verticalement, la moitié blanche est toujours au-dessus de la noire tout comme Ciel est au-dessus de la Terre. Pour davantage de détails, voir la tradition chinoise.

Le fait que les moitiés blanche et noire contiennent respectivement des taches noire et blanche reflète simplement la distinction entre nature et mesure. Il montre que le yang est toujours associé au yin et réciproquement. L'interpénétration des principes yin et yang met en évidence le caractère ouvert et profondément dynamique de la doctrine chinoise 1.

Enfin, la dénomination yin-yang du symbole donne la préséance au yin par rapport au yang afin de souligner que la tradition chinoise met l'accent sur la vision cosmologique ascendante de la Terre vers le Ciel, de l'obscurité vers la lumière 2.

L'étoile à cinq branches

Les cinq éléments de la tradition chinoiseD'après ce qui précède, les 5 (1+4) étoiles sur le drapeau sont nécessairement reliées au monde terrestre, domaine de la manifestation physique. Maintenant, dans les diverses traditions, la manifestation matérielle s'appuie sur cinq éléments. Dans la tradition chinoise, ce cinquième élément est la terre occupant le centre et entourée des quatre autres situés aux points cardinaux: le bois (est) et le feu (sud) sont tournés vers la lumière et yang; le métal (ouest) et l'eau (nord) sont tournés vers l'obscurité et yin. Ils sont habituellement représentés sur une rose des vents reflétant le chemin ascendant de l'obscurité vers la clarté, du nord vers le sud.

Le processus de génération-destructionCela soulève la question suivante. Pourquoi les éléments sont-ils associés à des étoiles à cinq branches ? En fait, les éléments ne sont pas des composants de la matière comme leur nom pourrait le suggérer, mais des états de la manifestation du monde matériel et de l'être physique. Il s'ensuit qu'ils peuvent se succéder l'un l'autre à l'image des états de la matière ordinaire. Ils font partie en réalité d'un processus dynamique où le jeu du yin et du yang se reflète dans la succession des éléments (états) par génération (cercle) ou destruction (étoile). Pour plus de détails à ce propos, voir le drapeau de Hong-Kong. La présence de l'étoile à cinq branches sur le drapeau semble mettre en avant le processus de destruction. Cependant, la disposition des étoiles, notamment de la plus grande associée à la Terre, indique que le processus de génération est également pris en compte.

Il reste néanmoins un point à clarifier. Qu'est-ce qui justifie l'occupation du centre par l'élément terre plutôt qu'un autre ? La polarité fondamentale de la Grande Unité génère le Ciel et la Terre. Cette dernière symbolise le principe de la manifestation du monde physique dans son ensemble et le principe terre ne peut que prendre le relais parmi les cinq éléments. Du fait de sa position centrale, l'élément terre représente le point d'équilibre entre le yin et le yang et, en conséquence, entre les autres éléments. Cet aspect ne fait que corroborer le caractère profondément dynamique et si souvent négligé de la doctrine traditionnelle chinoise.

En fin de compte, le drapeau de la République Populaire de Chine ne prend pas seulement en considération le monde physique et matériel, mais met aussi l'accent sur son unité. Réaliser l'unité du pays a toujours été, en effet, l'objectif du pouvoir politique actuel et ancien.

Bibliographie

  • René Guénon:
  • “La Grande Triade”. Éditions Gallimard, 1957.
  • Notamment, le chapitre VIII dévolu aux “Nombres célestes et terrestres”.
  • Marcel Granet:
  • “La pensée chinoise”. Éditions Albin Michel, 1988.
  • En particulier, le chapitre 3 sur “Les nombres”.

1 retour Suivant les traces de Leibniz, nombre d'occidentaux n'ont vu dans le symbole yin-yang (et les apparentés trigrammes et hexagrammes) qu'une représentation du système binaire. Or, contrairement aux principes yin et yang de la tradition chinoise, les modalités 1 et 0 d'un couple binaire s'excluent mutuellement. De plus, le nombre 1 est associé à l'Unité, à l'Être indifférencié et le nombre 0 au non-Être à la source de tout, y compris de l'Être.

2 retour Symbole yin-yang USA-ChineLe magasine The Economist a publié dans son édition du 20 octobre 2009 un article sur la Chine et les États-Unis intitulé “Un couple singulier”. Il s'ouvrait sur le dessin ci-contre. Ses auteurs étaient-ils bien conscients de diffuser une représentation de la voie ascendante des États-Unis “terrestres” vers la Chine “céleste” ? Probablement pas ! Pourtant, cette image reflète bien la réalité. La Chine est toujours dépositaire d'une tradition ancienne qui non seulement autorise une perception plus complète de l'être, mais du monde également. Il n'appartient qu'aux ressortissants de ce pays d'en prendre pleinement conscience.

Haut