LOTUS

Au cœur du symbolisme

Le drapeau du royaume de Belgique

(Page détaillée)

Résumé

Drapeau de la Belgique Enseigne d'État de la Belgique

Les couleurs du drapeau

Noir

La couleur noire peut revêtir différentes significations, de la plus commune à la plus élevée:

  • Le noir caractérise naturellement les ténèbres du monde manifesté, l'errance de l'être ordinaire dans le monde qui l'environne.
  • Le noir représente aussi la gestation souterraine, la transformation du monde manifesté et de l'être. La ré-génération, la montée de l'être vers la lumière éclaire son visage humain et le monde environnant.
  • Le noir décrit enfin le monde non-manifesté, riche de la potentialité de tous les êtres en devenir. Il dépeint également l'être total qui a ré-intégré son état originel, le Principe à la source de tous les êtres et de toutes les choses. Il symbolise la Lumière invisible, l'état où l'être et le monde ne font plus qu'Un.

Il s'ensuit que le noir caractérise le début et la fin du cycle de la manifestation. Le Principe à la source du monde manifesté et son plein développement. En conséquence, le noir représente la plus brillante et la plus obscure des lumières selon le point de vue adopté: non-manifesté ou manifesté.

Jaune

Le jaune symbolise la lumière qui émane des ténèbres et éclaire l'homme sur lui-même et le monde qui l'environne. Il représente le canal d'échange entre le Principe et les hommes. En tant que couleur “médiane” de l'arc-en-ciel, le jaune constitue la voie de communication entre les mondes céleste et terrestre.

Rouge

Le rouge représente la vaillance et, plus symboliquement, le pouvoir et la force en ce monde. En tant qu'arc “supérieur” de l'arc-en-ciel, le rouge correspond au rang le plus haut du pouvoir temporel. Un rôle traditionnellement dévolu au Roi. Doté d'un mandat du Ciel, le Roi contribue au “bien commun”, établit la justice ou l'harmonie sociale et préserve la paix entre les hommes.

L'ordre de couleurs depuis la hampe au battant du drapeau (noir, jaune et rouge) suit l'ordre descendant du monde non manifesté vers le monde manifesté.

Notons que le drapeau belge arbore des couleurs semblables à celles du drapeau de l'Allemagne.

Le blason

Blason de l'enseigne d'état de la BelgiqueLe blason de l'enseigne d'État de la Belgique 1 représente un lion couronné se tenant debout sur ses pattes postérieures. Comme souvent dans l'art héraldique, il a la gueule ouverte, la langue tirée, le pelage hérissé et les pattes antérieures dressées. Seule la couleur des griffes et de la langue diffère de celle du pelage.

Le lion représente la force et la sagesse au royaume des animaux. Couronné, il dépeint bien entendu la royauté et la noblesse.

Avec sa crinière, le lion constitue le pendant terrestre de la source de lumière céleste, le Soleil. Comme le Soleil, il possède le pouvoir de destruction et de ré-génération caractéristique de la transformation de l'être; la destruction correspond à la mort de l'état d'être actuel et la ré-génération à la re-naissance de l'être dans un nouvel état.

Si le noir fait référence à la transformation de l'être, le rouge renvoie aux attributs du Roi:

  • Les griffes (rétractiles) dépeignent l'énergie et la force que le Roi maîtrise de façon souveraine. Le Roi doit pouvoir régner sans avoir besoin de faire montre de sa force.
  • La langue constitue bien évidemment l'organe du langage, de la parole, du Verbe créateur. Or, si ce monde est l'effet du Verbe proféré à l'origine des temps, sa manifestation est un symbole de la réalité surnaturelle. La diversité des choses et des êtres du monde manifesté fait écho à l'Unité divine. Rejoindre l'unité sous la diversité constitue la tâche de tout être pour lui-même et de l'autorité temporelle pour les êtres composant le pays. Le but suprême de l'existence consiste à retrouver le langage du sacré, le langage du cœur, le langage de l'union au-delà des divisions sous la diversité des langues vernaculaires, des langages de la pensée.

1 retour L'enseigne d'État ou de gouvernement est arborée par les navires nationaux non-armés, tels les garde-côtes.

Haut