LOTUS

Au cœur du symbolisme

Les colonnes du porche du temple de Salomon

(Résumé)

Le Temple de Salomon

Jakin et Boaz

Dans de nombreuses traditions, le plan du Temple suit la représentation symbolique d'un voyage spirituel couvrant plusieurs étapes: une hiérarchie de différents niveaux d'états d'existence propres au monde manifesté et un état de non-existence associé au Principe immuable à l'origine de la manifestation.

Le but de cet article est précisément de donner une vue d'ensemble de la signification des colonnes du Temple en rapport avec le développement de l'être humain.

Le sol du Temple surmonté d'une voûte évoque à la fois l'image du Cosmos et de la grotte et figure symboliquement la caverne cosmique. En tant que caverne cosmique, l'accès du Temple était strictement réservé aux personnes qualifiées pour l'initiation. Afin d'atteindre l'Universalité à partir de l'individualité, le postulant devait reconnaître le centre de l'axe reliant la Terre au Ciel. Entrant par la porte extérieure de la caverne ou porte des hommes, il mourait au monde profane et re-naissait dans le monde humain pour y entreprendre un nouveau cycle au sein du monde ou de la caverne cosmique. Parvenu au centre du domaine humain, il sortait définitivement de la caverne par la porte intérieure ou porte des dieux. Mourant au monde humain, il re-naissait au monde spirituel.

Les deux portes peuvent être identifiées aux directions du soleil levant aux solstices d'été et d'hiver. Située au nord-est, la première colonne dénommée Boaz était associée à la phase descendante du soleil vers le Sud céleste, la voie du retour au monde cosmique ou manifesté. Située au sud-est et reliée à la phase ascendante en direction du Nord céleste, la seconde colonne appelée Jakin symbolisait l'unique sortie de la caverne cosmique.

Tels deux montants de porte, les colonnes représentaient les axes de la voie recherchée par le postulant en quête de la lumière intérieure au milieu de l'obscurité environnante. Semblables, mais différant par leur localisation, elles étaient certainement associées à un même axe parcouru dans des directions opposées. Cet axe ne pouvait être que l'axe solsticial Nord-sud des pôles célestes ou l'axe nord-sud terrestre, projection du précédent sur l'horizon. Par rapport à tout autre axe, l'axe Nord-sud est considéré comme “vertical” et, par suite, remplit une fonction symbolique centrale. S'élever vers le Nord signifiait sortir définitivement de la caverne cosmique; descendre vers le Sud annonçait le retour au monde manifesté ou la descente aux enfers, ici-bas.

Page détaillée

Haut