LOTUS

Au cœur du symbolisme

La tour de Babel, de la terre au ciel (Résumé)

La tour de Babel

Image agrandiePieter Bruegel l'Ancien
Tour de Babel, XVIe siècle

Babel, l'ambiguë

La tour de Babel représente dans l'esprit de la plupart des gens l'édifice que les hommes voulurent élever pour atteindre le ciel. Dieu aurait interrompu sa construction en semant la confusion parmi les bâtisseurs qui avaient entrepris la réalisation de ce projet insensé. Si le mot Babel dérive du radical “bll” qui veut bien dire confusion, désordre, il se décompose aussi en “Bab-el” ou mieux encore “Bab-ilu” signifiant Porte du Ciel. Cette ambigüité étymologique suggère de pousser plus avant l'étude du texte de la Genèse et d'aller au-delà de la simple explication d'une juste punition divine sanctionnant l'orgueil démesuré des hommes.

Pour approfondir l'interprétation du texte, il est utile de se pencher sur différentes traductions de la Genèse, en particulier des versets 1 à 9 du chapitre 11.

Traduction courante:

  1. Toute la terre avait une seule langue et les mêmes mots.
  2. Comme ils étaient partis de l’Orient, ils trouvèrent une plaine au pays de Shinéar et ils s'y établirent.
  3. Ils se dirent l'un à l'autre: Allons! Faisons des briques et cuisons-les au feu. Et la brique leur servit de pierre et le bitume leur servit de mortier.
  4. Ils dirent: Allons! Bâtissons-nous une ville et une tour dont le sommet pénètre les cieux! Faisons-nous un nom afin que nous ne soyons pas dispersés sur la face de toute la terre.
  5. Or Yahvé descendit pour voir la ville et la tour que les hommes avaient bâties.
  6. Et Yahvé dit: Voici, ils forment un seul peuple et ont tous une même langue, et c’est là ce qu'ils ont entrepris! Maintenant rien ne les empêcherait de faire tout ce qu'ils auraient projeté.
  7. Allons! Descendons! Et là, confondons leur langage pour qu'ils ne s'entendent plus les uns les autres.
  8. Yahvé les dispersa de là sur la face de toute la terre et ils cessèrent de bâtir la ville.
  9. Aussi la nomma-t-on Babel, car c'est là que Yahvé confondit le langage de tous les habitants de toute la terre et c'est de là qu'il les dispersa sur la face de toute la terre.

Traduction d'André Chouraqui:

  1. Et c’est toute la terre, une seule lèvre, des paroles unies.
  2. Et c’est à leur départ du Levant, ils trouvent une faille en terre de Shin‘ar et y habitent.
  3. Ils disent, l’homme à son compagnon: “Offrons, briquetons des briques! Flambons-les à la flambée!” La brique est pour eux pierre, le bitume est pour eux argile.
  4. Ils disent: “Offrons, bâtissons-nous une ville et une tour, sa tête aux ciels, faisons-nous un nom afin de ne pas être dispersés sur les faces de toute la terre.”
  5. IHVH-Adonaï 1 descend pour voir la ville et la tour qu’avaient bâties les fils du glébeux.
  6. IHVH-Adonaï dit: “Voici, un seul peuple, une seule lèvre pour tous! Cela, ils commencent à le faire. Maintenant rien n’empêchera pour eux tout ce qu’ils préméditeront de faire!
  7. Offrons, descendons et mêlons là leur lèvre afin que l’homme n’entende plus la lèvre de son compagnon.”
  8. IHVH-Adonaï les disperse de là sur les faces de toute la terre: ils cessent de bâtir la ville.
  9. Sur quoi, il crie son nom: Babel, oui, là, IHVH-Adonaï a mêlé la lèvre de toute la terre, et de là IHVH-Adonaï les a dispersés sur les faces de toute la terre.

1 retour Seigneur Dieu.

Page détaillée

Haut