Grammaire wallonne en ligne
Li waibe del croejhete walone

Sous-sections


Les temps composés

Construction

a) On les bâtit toujours avec l'auxiliaire avu (avoir) ou ses variantes (awè, aveûr, etc. Voir p. [*]) et le participe passé:

indicatif passé composé il a mindjî
indicatif plus-que-parfait il aveût mindjî
indicatif passé simple composé il ava mindjî
indicatif futur antérieur il årè mindjî
conditionnel passé composé il åreût mindjî
subjonctif passé composé qu' il åye mindjî
subjonctif plus-que-parfait qu' il åyache mindjî



b) L'auxiliaire est toujours avu (même dans les cas où, en français, on aurait l'auxiliaire être):

Ex. lit.: Sous l'influence du français, il existe une tendance à remplacer l'auxiliaire avu par l'auxiliaire esse dans les cas où le français utilise l'auxiliaire être. Ces tournures sont encore le plus souvent considérées comme fautives: Ex. lit.: c) Une phrase utilisant un participe passé employé avec l'auxiliaire esse est pourtant possible; il s'agit toujours d'un verbe de mouvement; la phrase dénote toujours le résultat présent d'une action passée: d) Le participe passé employé avec avu est toujours invariable (alors qu'il s'accorde, en français, avec le complément d'objet direct qui le précède): Ex. lit.:


Emploi

a) Le conditionnel passé composé seul à une valeur d'irréel du présent: b) L'indicatif futur antérieur utilisé seul à une valeur d'hypothèse. Ex. lit.:
Lorint HENDSCHEL 2001-08-04