Grammaire wallonne en ligne
Li waibe del croejhete walone

Sous-sections


Le subjonctif imparfait

Quoiqu'en perte de vitesse dans la langue parlée, le subjonctif imparfait est encore bien utilisé, surtout en EW et dans une moindre mesure ailleurs (en niv. «il est d'un usage fort restreint», Coppens1959). Contrairement au subjonctif imparfait français, il n'est en tout cas pas réservé à la langue écrite et n'est pas ressenti comme bizarre dans une conversation normale. Les formes types présentées ici sont celles qui dérivent du passé simple, complétées par la marque la plus fréquente du subjonctif, soit xh (ch  ~ h). Elles sont plutôt typiques de l'EW; au pluriel, par contre, ce sont des formes largement utilisées partout. Les désinences sont identiques pour tous les verbes.8.11

Formes de référence



ki dji tchant-axhe
ki ti tchant-axhes
k' i tchant-axhe
ki nos tchant-inxhe
ki vos tchant-îxhe
k' i tchant-inxhe



Formes régionales



liég. nam. carol. bast.
dji tchantasse dji tchantîche dji tchantiche dju tchantuche
ti tchantasses ti tchantîches ti tchantiches tu tchantuches
i tchantasse i tchantîche i tchantiche i tchantuche
nos tchantahîs nos tchantinche nos tchantinche dju tchantinche
vos tchantahîz vos tchantîche vos tchantîche vos tchantîche
i tchantahît i tchantinche i tchantinche i tchantinche



Autres formes

EW, liég.: qui nos tchantahîse, qui vos tchantahîse, qu' i tchantahîse. CW, brab.: djë tchantëche, nos tchantëchine. OW: què djè tchantiche (niv.), què djè tchanteûche.

Variantes

Les formes du subjonctif imparfait dérivent directement de celles de l'indicatif passé simple. Comme il existe des couples forme régulière / forme irrégulière à l'indicatif passé simple, il existe de tels couples au subjonctif imparfait:


Emploi

a) Dans une subordonnée, il marque une antériorité par rapport à un moment passé (v. concordance des temps, p. [*]). b) Il peut être utilisé seul comme irréel du passé: c) Il peut être utilisé dans une subordonnée d'hypothèse, après un si (surtout en EW). Ex. lit.:
Lorint HENDSCHEL 2001-08-04