Grammaire wallonne en ligne
Li waibe del croejhete walone

Sous-sections

Les pronoms personnels objets directs devant le verbe

Formes de référence

La principale variable est le timbre de la voyelle caduque dans les formes pleines du singulier. Voici des formes types utilisant la voyelle i:6.7

mi dji m' voe
ti dji t' voe
èl / li djel voe; moman l' voet
nos dji nos voe; dji nos a veyou ou dji n's a veyou
vos  ~ vis dji vos voe ou dji v' voe; dji vos a veyou ou dji v's a veyou
elzès / les djelzès voe ou dji les voe; djelz a veyou ou dji les a veyou; moman les a veyou ou moman l's a veyou




Autres formes

ol (fam.) pour èl: djol veu. Sporadiquement, l' est géminé entre voyelles. Ex. lit.:


Le pronom ènnè

Les deux principaux types pour ce pronom sont ènnè (CW, EW; ou anna en bast.) ou (OW; din par endroits).6.8 La forme normalisée proposée est endè, qui permet les deux prononciations et est proche de la forme étymologique latine inde. Usage de la forme type normalisée endè (v= voyelle; c= consonne; P= pronom):

Autres formes

Brab.: Djan nè vout. Carol. après cons.: Djâke è vout ou Djâke dè vout, Djâke d-a; après cons.: Djan d-a, Djan d-è vout. Centre, après cons.: Djâke d-in vut, Djâke d-a; après voy.: Djan d-in vut, Djan d-a. Bastogne après cons.: Djâke anna vut ou Djâke a vut, Djâke ann' a.

Emplois

a) Les pronoms èl et elzès sont utilisés principalement après les mots d'une seule syllabe élidés; ils peuvent s'agglutiner dans l'orthographe aux mots dji, ti, mi, si, ki, di: Les pronoms li et les sont utilisés dans les autres cas, en concurrence avec les formes précédentes: Cependant, l'usage est flottant, et les contre-exemples nombreux: Ex. lit.: b) Le pronom complément direct se place le plus souvent entre le sujet et le verbe, donc avant l'auxiliaire quand plusieurs verbes se suivent: C'est aussi le cas, dans certaines régions, quand l'infinitif est séparé de l'auxiliaire par une préposition ou un adverbe: Cependant, à cause de l'influence du français, on entend souvent le pronom déplacé entre l'auxiliaire et le verbe: Ces constructions, encore souvent considérées comme fautives, sont de plus en plus fréquentes. L'EW a le plus tendance a conserver la construction originelle SUJET + PRONOM + VERBE. Ex. lit. de construction SUJET + PRONOM + VERBES avec mi: Contre-ex.: Ex. lit. de construction SUJET + PRONOM + VERBES avec ti: Contre-ex.: Ex. lit. de construction SUJET + PRONOM + VERBES avec li  ~ èl: Contre-ex. lit.: Ex. lit. de construction SUJET + PRONOM + VERBES avec si: Contre -ex. lit.: Ex. lit. de construction SUJET + PRONOM + VERBES avec nos: Contre-ex. lit.: Ex. lit. de construction SUJET + PRONOM + VERBES avec vos: Contre-ex. lit.: Ex. lit. de construction SUJET + PRONOM + VERBES avec les  ~ elzès: Contre-ex. Ex. lit. de construction SUJET + PRONOM + VERBES avec è, endè: Contre-ex.: En l'absence de sujet, le pronom se place régulièrement devant l'auxiliaire (surtout en EW) mais peut aussi apparaître derrière. Ex. lit. de construction SUJET ZÉRO + PRONOM + VERBE: Ex. lit. de construction SUJET ZÉRO + VERBE + PRONOM: c) Dans un groupe prépositionnel, le pronom complément peut aussi se placer devant un adverbe (p. ex. une négation) portant sur un infinitif: Ex. lit.: Contre-ex. lit.: d) Les groupes dj' èl, m' èl, t' èl, s' èl, k' èl, dj' èlzès, m' èlzès, t' èlzès, s' èlzès, qu' èlzès, dj' èlz, t'èlz, m' èlz, s' èlz, qu' èlz peuvent être écrits en un mot: djel, mel, tel, sel, kel, djelzès, telzès, djelz, etc. Variantes pour djèl, etc. Fam., bast.: djol, tol, mol, etc.: dju tol di (je te le dis). Lesse: djul, tul, mul, etc.: dju tul di (je te le dis). e) Dans le CW (sauf le nord) et le nord du SW, les formes données ci-dessus (djel, mel, etc.) s'utilisent aussi devant voyelle, alors qu'ailleurs, elles ne s'utilisent que devant consonne:6.9 En CW, ces formes sont le plus souvent écrites: djè l' a pièrdu, tè l' as, c' èst li què l' ôt. La règle enseignée est que les pronoms en i prennent un è, devant un pronom de la 3e personne. La différence avec l'usage des autres dialectes est purement graphique. D'où aussi, par analogie, devant consonne: i sè l' dimande (pour i sel dimande; il se le demande), dji mè l' va vèy (pour dji mel va vey; je vais le voir). Par contre, la différence n'est pas simplement graphique dans les formes: djè lès prind (pour djelzès prind  ~ dji les prind; je les prends) et djè lî va dner (pour dji lî va dner; je vais (le/la) lui donner). f) Si le pronom endè est accompagné d'un autre pronom objet, c'est celui-ci qui précède celui-là. Ex. lit.:
Lorint HENDSCHEL 2001-08-04