Grammaire wallonne en ligne
Li waibe del croejhete walone

Début du 19e siècle

Charles-Nicolas Simonon (1774-1847) a publié en 1845 ses Poésies en patois de Liège, écrites beaucoup plus tôt. Le recueil de poèmes est précédé d'une Dissertation grammaticale sur le patois de Liège où l'auteur mène une réflexion très fouillée sur les rapports entre ce qui ne s'appelle pas encore la phonologie et la manière d'écrire son wallon. Voici un échantillon de texte:
LI LANK NÂSYONÂL (1827) (extraits) [...] On curé d viyech a préchî Bin lonkmin a granmes'; Lè payîzan n on fê k bâyî Divan s purlôch frances'; I n on rin ritnou di s siermon, Rin conpri di s morâl: - Monsyeû l précheû, préchî walon: C è leû lank nâsyonâl. [...] Hoûté plêtî cist avocâ Ki fê dè si gran jes'; I pinz' avou sè gro makâ, Pârlé bin l lank frances'; To sè cûr è s bastâ jârgon Fè rîr li tribunâl. - Binamé om, pârlé walon; C è vos' lank nâsyonâl.

Orthographe actuelle

Li langue nâcionâle. [...] On curé d' viyaedje a prétchî / Bén longmint a grand messe; / Les payîzans n' ont fait k' bâyî / Divant s' purlôdje francesse; / I n' ont rén ritnou di s' siermon, / Rén compris di s' morâle: / - Monsieu l' prétcheu, prétchîz walon: / C' est leu langue nâcionâle. [...] Xhoûtez plaitî cist avocât / Ki fait des si grands djesses; / I pinse, avou ses gros macâs / Pârler bén l' langue francesse; / Tos ses cûrs èt s' bastâd djârgon / Fèt rîre li tribunâl. / - Binamé ome, pârlez walon; / C' est vosse langue nâcionâle.

Traduction française

La langue nationale. [...] Un curé de village a prêché / Bien longtemps à la grand messe; / Les paysans n'ont fait que bailler / Devant sa chaire française; / Ils n'ont rien retenu de son sermon, / Rien compris de sa morale: / - Monsieur le prêcheur, prêchez en wallon: / C'est leur langue nationale. [...] Écoutez plaider cet avocat / Qui fait de si grands gestes; / Il pense, avec ses gros pataquès / Parler bien la langue française; / Tous ses cuirs et son jargon bâtard / Font rire le tribunal. / - Cher homme, parlez wallon; / C'est votre langue nationale.
Lorint HENDSCHEL 2001-08-04