hautblc

 

Tony Hillerman


La Mouche sur le mur (roman)

 

Mouche sur le mur (La) (traduit de l'américain, Rivages/Noir) - 230 pages

haut

John Cotton est journaliste politique au Capitole d’un État américain ; il a de l’expérience, connaît toutes les ficelles du métier. Quand son collègue, McDaniels, un peu éméché, lui raconte qu’il a mis la main sur un dossier fumant, il n’y prête guère attention. Mais McDaniels fait une chute mortelle du haut du Capitole, quelques minutes après être sorti de la salle de presse. Peu de temps auparavant, un inconnu a fouillé ses affaires, à la recherche de son carnet. Cotton décide alors de mener ses propres recherches au péril de sa vie.

Hillerman délaisse un moment les Indiens Navajos, ses habituels personnages, pour une enquête dont la rigueur n’est pas sans rappeler le scénario du film Les hommes du président. Ce faisant, il pose un regard sans complaisance sur le monde politique américain, mais aussi sur l’éthique du journalisme : que dire ? que taire ? le public doit-il tout connaître ? peut-on taire certaines malversations lorsque l’on sait que les révéler discréditera un politicien de valeur au profit d’un autre, véreux mais habile ? Toutes ces questions sont essentielles. Les subtilités du dossier financier en question dans le roman en rendent toutefois la compréhension parfois difficile.