Vélo Couché - Vélo relax - Vélo confort - Vélo sportif

Intro | Avantages | Inconvénients | Avis médicaux | Historiques | Surprises
Types de vélos couchés | Critères variables | Classifications | Le pot découverte | Astuces | Divers
Modèles VPA | Vélos Couchés d'amateurs | Tirer son plan | Tandems Couchés | Tricycles Couchés | Vélomobiles | Divers
Actualité - Programme | Presse | Littérature | Reportages et Rencontres | Divers
Communautés | Vacances | Rando | Vos sorties | Salons | Courses
Liens sur le VPH et le cyclotourisme en Belgique
subglobal7 link | subglobal7 link | subglobal7 link | subglobal7 link | subglobal7 link | subglobal7 link | subglobal7 link
subglobal8 link | subglobal8 link | subglobal8 link | subglobal8 link | subglobal8 link | subglobal8 link |

Mes choix et préférences!

vélo couché logoVélo couché - Vélo horizontal - Vélo à position horizontale (VPH) - Vélo à pédalage allongé (VPA) - Vélo incliné - Vélo "récliné"...

Mon SeiranSL au fil du temps... 7500 km parcourus en 2005... 13500 en juillet 2006:

Carnet d'entretien:
Après 100 km, j'ai changé les patins du frein avant pour des Shimano de qualité supérieure offerts par mon copain Guy... (certains vélos reçoivent des Shimano105 d'origine) ; j'ai personnalisé le tableau de bord comme je le fais sur chaque vélo!

guidon de SeiranSL

Après 1000 km, j'ai changé les pneus ContinentalGP3000 tringle souple par des Victoria Triathlon avec kevlar... et puis les chambres à air + 300 gr quand même! les "Continental" je les garde comme pneus de secours... "un" toujours dans le sac. On trouve relativement facilement d'excellents pneus 650C571 dans le commerce.
Après 2000 km, remplacement d'un rayon à la roue avant (après un test de 125 km avec 15 kg de bagages dans les sacs "banane". NB: j'ai ensuite roulé 8000 km sans problème avec cette roue). 
Après 2600 km, j'ai resserré la direction. La vis hexagonale de la bague s'était desserrée. Depuis plus de problème mais la direction a du doit être légèrement resserrée vers 6000 km; opération très facile est à répéter... une petite goutte de Loctite rouge est utile pour maintenir le serrage.

direction SeiranSLpédalier SeiranSL

Après 3500 km, j'ai changé un des 4 roulements de l'axe de la roue arrière (voir procédure en pdf sur le site American Classic*) et j'ai pincé légèrement les griffes "anti-saut de chaîne" avec une tenaille... car à deux reprises, la chaîne avait quitté son emplacement sur un passage pavé, la première fois et sur un passage à niveau, la seconde. Cette aventure arrive aussi aux autres praticiens. Ce n'est pas grave mais ennuyant. Challenge a changé son modèle de griffes mais il est toujours souhaitable de la régler en fonction de la chaîne que l'on opte.  
En 2006, j'ai opté pour le nouveau modèle de roulettes, plus léger, plus esthétique mais ce n'est pas très important.
Question roulement: en fait, les roulements prennent la poussi ère... et ils s'encrassent. J'enlève une flasque, je les baigne pour les nettoyer, je les graisse avec de la graisse à base de Teflon et ils sont souvent comme neufs.
* suite à ce problème, Challenge importe un autre modèle de moyeu American Classic.

transmission SeiranSL

Après 4500 km (après Allègre), j'ai remplacé la gaine abîmée du dérailleur avant (chute) et remis un écrou perdu à la fixation inférieure du siège... Il faut ajouter que j'ai plusieurs fois démonté le siège afin de transporter le vélo dans la voiture. 

Mondragon à vélo couché

4600 km... les 640 km parcourus dans les côtes et descentes en Haute Loire ont été un test "du comportement du vélo" sur les différents terrains, des freins, de la rigidité du cadre, de l'usure des pièces... je suis "disciple de Saint Thomas"!...
Etat du cadre: quelques griffes supplémentaires mais aucune fatigue apparente du cadre, pas de fêlure de la couleur aux soudures ainsi qu'aux parties subissant une plus forte tension. C'est un bon signe pour la fiabilité du cadre.
Poussant un 39/23 jusqu'à l'épuisement... dans les côtes! puis je marche... un peu si nécessaire car les années passent. Sérieusement, les roues dentées en matière synthétique sont encore en bon état alors que la roulette Flevobike du Taifun était rongée après Allègre 2003. C'est agréable de voir que c'est meilleur.

siège de vélo couché


4950 km; pose d'une plaque de fixation entre les deux boulons et le siège afin de renforcer la rigidité de l'assise et de protéger le carbone du siège. (NB: mon siège était intact mais Challenge a pensé que ce serait plus solide ainsi; c'est plus rigide)
5150 km; test avec des roues 559 rigida et des pneus 35 Marathon à l'arrière et 35 Vredestein Slick à l'avant.
6600 km ...
Modification:
J'ai racheté à une connaissance des roues Rigida "DP22" 559, un ancien modèle de roues profilées pour MTB. J'ai mis des pneus plus larges" Top Slick" 20X1,26 / 31/559 de chez Hutchinson. Le pneu est un peu trop large pour la fourche avant... je l'ai donc un peu rapé à la Dremel pour... libérer l'espace. On verra à l'usage mais cela semble correct pour affronter les routes boueuses belges en cette période de récoltes des betteraves, des carottes d'endives, des carottes... (J'ai finalement placé un moins large)
Le vélo tient nettement mieux la route mais je trouve que le confort n'est pas très amélioré. Souvent les constructeurs disent que les vélos couchés ont besoin de gros pneus afin d'améliorer leur confort... encore un préjugé? Je pense que le confort est avant tout une question de bonne conception du vélo et là c'est une autre histoire. 


Défauts:

Les freins.

Il s'agit de freins que l'on retrouve sur les vélos de course... et ça freine donc comme un vélo de course ni plus ni moins. Après la première usure des patins, on peut dire que ça freine... bien entendu, cela n'a pas l'efficacité des freins à disque.

rétroviseur de vélo couché

Les leviers Radius sont efficaces et souples ( A l'usage, ils se révèlent de plus solides ). Pour rendre les freins plus souples, il faut chercher à éliminer les tensions sur les câbles (cfr: les colsons que met Challenge...) car le ressort de rappel de l'étrier est assez puissant. Sur la photo, on peut voir la modification que j'ai apportée: un seul "colson" autour de la potence et un autre autour des câbles. Cela laisse plus de liberté aux câbles et donc de souplesse aux poignées. Le câble du frein avant est laissé libre par Challenge... je l'ai inclus avec les autres dans l'attache et en partie dans la tresse avec les autres.  Le must est un peu de graisse contenant du téflon sur les câbles... mais pour cela, il faut démonter toute la câblerie. Maniaque, d'accord! car les gaines ont déjà une protection.
Certains modèles sont équipés avec d'autres leviers, mais je n'en vois pas un grand avantage... au contraire, le frein Shimano 105 mis à l'avant à l'intérieur de la fourche peut abîmer le cadre. Sur la poignée Cane Creek, on ne voit pas la boule du câble mais le levier est légèrement plus court.
Après 6650 km, tout est correct... ces poignées de freins ne demandent aucun entretien particulier et fonctionnent très bien. 

La potence fixe en titane...

Il est possible de régler "facilement" la hauteur du guidon... néanmoins cela demande un réajustement de tous les câbles... des gaines surtout. C'est un travail irrémédiable qui dure environ deux heures.
Par contre, le réglage de la potence est très délicat... puisqu'il faut la scier! Je n'ai pas touché car ce n'était pas nécessaire. C'est du titane, n'oublions pas. De plus, la direction se serre sur cette potence par un contre écrou. NB: La vis est collée par sécurité.
La position du guidon a été étudiée afin de permettre un bon équilibre et dès lors, il ne faut pas trop la changer. D'ailleurs, j'ai constaté que la position d'une potence réglable imite souvent la position de la potence fixe. 
Personnellement, j'ai descendu le guidon de quelques centimètres et c'est très bien ainsi. La visibilité est parfaite. La maniabilité du vélo est très bonne. Par contre, j'ai relevé la position du guidon du Taifun afin de ne pas ressentir trop de différence entre les vélos.
Sur un HiRacer, la potence fixe n'est pas un problème pour monter ou descendre du vélo... il suffit d'apprendre la technique!... mais avec une potence relevable, c'est bien entendu plus facile.
Challenge place sa traditionnelle potence ( je conseille celle du Mistral avec son guidon plus large si cela vous intéresse ) pour ceux qui le désirent mais c'est du poids en plus et des euros d'économie... A l'avenir, Challenge construira probablement une potence titane réglable en hauteur qui sera transférable en option sur tous les modèles de sa gamme.
2006, Challenge propose d'autres modèles de potences et de guidons.

Le siège.

Le siège "carbone" est produit par la firme polonaise VeloKraft. J'en suis très satisfait. (voir plus haut) Néanmoins, je regrette l'absence d'un léger creux central pour les vertèbres... Mais vive la mousse "Rainbow" qui est radicale pour corriger cette absence. La mousse Challenge offerte avec le vélo... ne convient absolument pas pour ce type de siège! (avis personnel)
Personnellement, je suis maintenant satisfait de ce siège mais ce n'est pas le cas de tous les "Seiranistes". Certains lui reprochent sa courbure... mais impossible de satisfaire tout le monde sur ce point. Il faut savoir que le siège VK redresse plus les dorsales que les sièges des autres marques.
Quelques sièges n'ont pas résisté aux chutes... mais c'est une histoire classique. 
Les mâts du siège... en titane. Rien à dire de la fiabilité et le principe mais comment choisir la meilleure longueur? Les miens mesurent 31 cm et me conviennent parfaitement! Ce n'est pas trop relevé, ni trop couché. Cela donne une bonne position dans les côtes. 
NB: la finition des mâts est différente selon les vélos? Mystère! mais cela n'a aucune influence pour la fiabilité.  

Potence d'Allègre à vélo couché
Arrivée à la potence d'Allègre. Cherchez l'astuce!
Photo prise par Hugo Clément. (http://hugo.clement.free.fr/)

Faut-il vraiment mettre un siège en carbone? Le prix est plus élevé et le gain de poids est ridicule par rapport à un siège light en alu de chez Challenge. J'estime à 250 grammes ce gain mais... comme j'aime le rebord de l'assise du siège VK... et que j'aime aussi toutes les possibilités qu'offre le siège alu. Quel dilemme!...
Le siège carbone est agréable par sa forme et ne retient presque pas la transpiration grâce à la mousse Rainbow! Par contre, il fait parfois office de caisse de résonance... par exemple quand un crochet guide chaîne le touche, c'est franchement infernal. Avec ce type de siège, on a intérêt à avoir un vélo bien conçu et bien entretenu.

Et si c'était à refaire...
Non, actuellement, pas le moindre regret... sauf que le SeiranSL est arrivé avec quelques années de retard... mais cela est une autre histoire.
Que faudrait-il améliorer? ou changer?
Pour rouler en Belgique avec des pelotons de vélos classiques: rien! ou presque... oui mais quoi?... 
Pour rouler en France par exemple... un triple 30/39/53 et/ou une cassette 12/28. NB: Il faut mettre ce que l'on met sur son vélo classique.

développement du SeiranSL

Challenge a déjà ajouté ou changé quelques pièces.


siège SeiranSL

Ajout d'une plaque pour mieux fixer le siège et pour éviter les fissures.

transmission SeiranSLtransmission SeiranSL vélo couché

Pose de "maintiens de chaine" évidés centralement. 
Pour répondre aux interrogations sur les roulettes Challenge.(*)

Lisez la suite en cliquant sur ce lien

Drenière modification de la page, le 8/08/06.

Haut de la page

©2006 Michel Lemaitre