Les Bossus du Ramipont
  Accueil Notre histoire Le comité Le Bossu Le carnaval Tradition Les Mam'zelles Album Activités Annonces Membres Nos amis Nos Sponsors

L'origine des Bossus est liée au carnaval de Villers-la-Ville. Le nom de "gille" devenant une marque déposée, nous avons donc opté pour le nom de Bossu puisqu'en fait nous sommes, à l'image des gilles, rembourrés donc "bossés".

Leur  premier président et Fondateur du groupe, Bernard Janssens, habitant de Villers-la-Ville et résidant place communale, lieu-dit autrefois: LE RAMIPONT, les baptisa : Les Bossus du Ramipont.

Le Costume

Le costume en lui-même est constitué de toile de jute sur laquelle on a cousu différents motifs (lions, couronnes, étoiles) . Certains costumes peuvent compter jusqu'à 200 motifs. On retrouve les couleurs nationales, (noir- jaune- rouge) Des bandes de feutrines sont également présentes. Les costumes des gilles ne sont pas tous identiques, en effet, cela permet aux différents loueurs de reconnaître leurs costumes.

Le Chapeau

 Constitué d'une armature métallique, d'une forme en carton recouvert de toile et de dentelle à l'avant, il est orné de parures dorées. Il est surmonté par huit ou douze plumes d'autruche, constituées de plusieurs petites plumes pour obtenir une hauteur d'un mètre cinquante environ. A l'arrière on lui attache quatre ou cinq rubans, une jugulaire sert à le maintenir au cou. Son poids est de plus ou moins 3 kilos. Le travail pour la fabrication de ce chapeau est très important. (Plusieurs mois). Il est évident que le chapeau fait le panache du cortège des gilles. Il est dur à porter, surtout quand il y a du vent!
 

La barrette et mouchoir de cou

Les cheveux sont toujours cachés par la barrette et le mouchoir de cou.
La collerette

Appelée aussi pèlerine , elle est constituée de ruban plissé. Comme pour les extrémités du costume elle est brodée par de la dentelle ou des franges dorées.


Le grelot

Le grelot de poitrine. Emprunté aux chevaux, il est placé sur le plastron, à l’avant. Les grelots ont des poids différents  le son est fonction de la taille du grelot.
 

L’apertintaille

Ce mot signifie ceinture, elle est confectionnée en toile de lin et de laine de couleur jaune et rouge et mesure 10 à 15 cm de large. Elle supporte suivant la grandeur de 7 à 9 cloches en laiton et son poids est de plus ou moins 2 à 3 kg.

Le sabot

Spécialement fabriqué pour le gille, le sabot est creusé soit dans du peuplier, soit dans du bois de saule . Il ne reste plus qu’à lui donner sa couleur et il passera 7 à 8 heures dans un fumoir. A l’avant, on cloue le ruban plissé et on ajoute une talonnette en demi-cercle et une bride pour le confort.
 

Le panier

Le panier est en osier, il est prévu pour contenir les oranges distribuées aux passants . Autrefois, il était en fil métallique (genre panier à salade): le Gille le garnissait de produits de son jardin. C'est vers les années 1900 que fut généralisé le panier en osier fabriqué dans la région de la Gaume.
Le panier des bossus est orné de rubans aux couleurs de leur association: jaune et bleu.

 

L’orange

A l'origine, pour fêter le renouveau,le gille offrait du pain et des fruits locaux, signe de fertilité et du travail de l'homme, par la suite de l'importation de fruits exotiques et de meilleure conjoncture, l'orange fut adoptée. C'est une manière de communiquer avec le public.

Le ramon

L'origine est un balai, il servait ainsi que les vessies de porc remplies d'eau à taquiner les personnes qui ne participaient pas à la fête. Suite à des incidents le manche fut interdit et par la suite la tête du balai est devenue un “ramon” fait de brindilles de saule assemblées par trois ligaments en rotin. on l'utilise surtout aux soumonces et le matin du carnaval.
 
  Accueil Notre histoire Le comité Le Bossu Le carnaval Tradition Les Mam'zelles Album Activités Annonces Membres Nos amis Nos Sponsors

rev. 12-12-2005                                                                                                                   photos: E.D