Nord Vietnam 2009 (2ème partie)

Pour Marcel Hendrickx,


"Voyager, c'est aller à la rencontre des hommes auprès desquels l'on trouve le réconfort, les connaissances, la philosophie et la sérénité."
.


1) L'autonomie qu'offre le vélo permet justement de s'arrêter régulièrement pour découvrir les méthodes de travail d'un autre âge et rencontrer les minorités qui vivent dans les villages de montagne.Ces rencontres avec les villageois, moins aguerris aux touristes mais très chaleureux, sont des moments inoubliables du voyage.
2) Georges et Monique représentent sans nul doute le couple le plus aventurier du monde cyclo. Ils en sont à leur 14è voyage avec Marcel. Nathalie, leur fille, en est à son premier et … peut-être pas le dernier.

3) Un exemple d'habitation : les murs en torchis et le toit couvert de palme. Ces 2 chiens ne semblent pas perturbés à la vue des cyclistes, ils savent qu'il n'y a rien à voler…

4) Quand on n'a pas l'argent pour s'acheter une camionnette, il faut trouver d'autres moyens pour transporter les cochons. C'est ingénieux et pas cher.

5) Au Vietnam, les vélos sont des commerces ambulants. Celui-ci vous propose "un peu de tout".

6) Ouf, fin d'étape. Arrivée à l'hôtel pour les cyclos.

7) Les cultures sont parfois parsemées de sépultures. C'est souvent dans son champ que le paysan vietnamien veut se faire enterrer.
8) Suivez le regard de Michel … c'est vrai que les Vietnamiennes sont jolies.
9) Souvenir du passé, le pain français est toujours très apprécié.        Les baguettes sont vendues un peu partout, dans les rues et même sur les routes
10) Un self-service, …je vous laisse faire votre choix.
11) Assez courant au Vietnam : des animaux (ici un embryon) sont mis à macérer dans de l'alcool et on boit cela comme un remède. Chaque remède est spécifique en fonction de l'animal qui se trouve dans le bocal. De l'homéopathie à la vietnamienne.
12) Le vélo n'a pas toujours été le seul moyen de locomotion. Nous assistons ici à un épisode de "La croisière s'amuse".
13) Oublions la taque électrique et revenons quelques générations en arrière. Ces gens sont-ils malheureux pour autant?

 

14) Femmes Mongs (H'mongs), une ethnie qui vit en altitude. Elles portent dès l'enfance le petit turban noir et les grands anneaux d'argent sont l'une de leurs spécialités. Elles viennent des montagnes de SaPa pour vendre sur le marché des colliers, des tentures et tout ce qui peut intéresser les touristes.
15) Lestée de deux paniers en osier, la palanche demeure l'outil de transport le plus utilisé.
16) Si Monique semble encore bien éveillée, Michel et Georges ont les yeux assez vaseux. Faut-il trouver l'explication dans une journée fatigante ou dans le nombre de bouteilles sur la table? J'ai mon idée… Vous aussi?
17) Changement d'attitude pour Monique qui semble débaucher le copain Frans. Ici, ils n'ont plus l'air endormis mais la cause me semble toujours être la même.
18) Voyager au Vietnam reste une aventure. L'état des routes est très variable. Elles sont, selon le temps, soit boueuses ou poussiéreuses. Quand il pleut, la boue est très collante.
19) 40 ans de mariage, cela se fête … même si on est au Vietnam, mais alors, avec le bonnet vietnamien. Merci pour les fleurs.
20) Sur les pentes, les villageois ont taillé des rizières en terrasse. La culture en terrasse se rencontre surtout dans des régions tropicales humides et permet  de nourrir des régions à forte densité de population.
Pour obtenir de bons rendements de riz, la submersion du plant est nécessaire. De la durée, de la quantité de l’irrigation dépendent les belles moissons. L’eau doit être conduite, répartie avec soin, et son niveau réglé selon la croissance de la céréale : la rizière se remplit d’abord, l’eau n’y doit jamais stagner complètement et doit être évacuée avant la moisson. Le riz est la plus exigeante des céréales : en chaleur, en eau, en travail. Ces 3 conditions sont réunies au Vietnam.
21) Le buffle est un animal omniprésent au Vietnam. Il est indispensable au travail des rizières car c'est le seul animal assez puissant et aux sabots assez larges pour tirer les herses en bois et nettoyer ainsi le fond vaseux des rizières.
22) De nombreux villages, accrochés au flanc des montagnes, vivent de cette riziculture. La végétation luxuriante et les rizières composent de superbes paysages.
23) Cette Vietnamienne se sent bien protégée par ces 3 gaillards et, en plus, ce sont des … Aiglons.
24) Les Vietnamiens sont des as du transport à vélo, ils ont pris l'habitude de charger leur vélo au maximum, réalisant chaque fois des prodiges d'équilibre. Dans ce pays pauvre, camions et camionnettes sont rares.
25) Porte d'entrée de la Chine.
26) Les femmes, quelle que soit leur ethnie, portent toutes leur enfant sur le dos.
27) Marché improvisé le long d'une route de montagne.
28) Rude montée vers SaPa mais … que se passe-t-il? Michel semble avoir perdu le contrôle de son vélo et  quitte la route. On redoute un accident…
29) Ouf, on est rassuré. Ce n'est pas Maître Renard mais Maître Michel par l'odeur alléché…Notez qu'il semble, et les trois autres également, avoir bien besoin d'un bon ravitaillement.
30) Les Vietnamiens élèvent beaucoup de canards mais avouez qu'il y aurait un meilleur sort à réserver à ces canards que de les faire bouillir. Il faudrait leur faire goûter un délicieux magret.
31) Arrivée d'étape à SaPa. Drapeau belge sur le vélo (avant peut-être le coq wallon dans quelques années).
32) En traversant les villages, les cyclistes font l’objet de la curiosité des minorités qui ne voient pas passer beaucoup d’étrangers dans leur territoire. De plus, s'il y a quelques cadeaux à distribuer (bics, biscuits, chocolat …), c'est vite l'engouement.

33) Intérieur d'une église.

34) Rencontrés sur une route de montagne, ces enfants ne sont sans doute pas scolarisés. On peut lire une certaine anxiété dans leurs regards, sans doute la peur de l'étranger.
35) Dans les villages, les cabanes de bois sont montées sur pilotis, pour se protéger des inondations. On voit aussi apparaître les toits  d'éternit.La modestie des constructions n'empêche pas une certaine élégance.
36) Dans cette gargote, le lieu d'aisance (un simple trou) se trouve à côté des cochons. Bah! …Ce sont les mêmes odeurs.
37) Au Vietnam, les femmes n'ont pas un statut privilégié, que du contraire. Elles participent aux lourds travaux des routes et des champs.
38) Le Vietnam a connu des taux de natalité élevés (6 naissances par femme). Plus récemment, comme l'a fait la Chine, le gouvernement a limité le nombre d'enfants par famille à 2. Ce que nous appelons un planning familial…

 

39) Le Vietnam s'apprête à célébrer le 55ème anniversaire de la victoire de Dien Bien Phu en 1954. Le régime socialiste affiche dans les villes ses soucis et ses priorités, cela peut aller de l'importance d'une jeunesse scolarisée à la lutte d'Hô Chi Minh pour l'indépendance.
40) Moment important. C'est la première bière pression depuis l'arrivée au Vietnam. Par la chaleur qu'il faisait, elle fut appréciée. La première … mais elle n'a sûrement pas été la dernière.
41) Cimetière à Dien Bien Phu pour les nombreuses victimes de la guerre.
42) Dien Bien Phu, c'est là qu'il y a un demi-siècle l'armée française a subi l'une des plus cruelles défaites de son histoire. D'autant plus cruelle que les Français avaient choisi l'endroit pour tendre un piège aux forces d'Hô Chi Minh, piège qui s'est refermé sur eux. Bataille perdue par ceux qui croyaient la gagner. Le site de la bataille garde encore des traces du passé ; de-ci de-là un char au milieu d'une rizière ou en haut d'une colline. La bataille de Dien Bien Phu, côté Français, aura fait 3.000 morts, 4.000 blessés, et 10.000 prisonniers dont un tiers seulement reviendra des camps. Les pertes Vietminh, elles, sont évaluées entre 20.000 et 30.000 hommes.

43) Retour d'école de jeunes lycéens dans leur uniforme traditionnel: l'ao daï, tunique blanche et pantalon de soie. Le parapluie sert autant pour se protéger de la pluie que du soleil.

Les Vietnamiens préfèrent les peaux claires. Féliciter une Vietnamienne pour son "joli bronzage" serait une insulte.

44) Sur la route, le groupe était assez dispersé mais tout le monde se retrouvait pour le repas du soir. Histoire d'évoquer les péripéties de la journée ou d'apprendre à manger avec des baguettes.

45) Gardienne de buffles coiffée de son chapeau conique. Le Vietnam sans son chapeau conique, c'est le Mexique sans son sombrero, c'est presque un symbole patriotique. Efficace parce qu'il protège à la fois du soleil et de la pluie.
46) Belle photo souvenir pour Car. Parfait mélange des cultures.
47) Avec des matériaux très rustiques, ils parviennent à irriguer les rizières et canaliser les cours d'eau; ainsi cette noria de bambou (sorte de roue à aubes) fabriquée au village.
48) Les femmes de cette minorité H'mong ont la particularité de ne jamais se couper les cheveux. C'est tout un art de bien nouer le turban avec les belles broderies. Cherchez l'intruse. 
49) Ce mannequin ne ressemble en rien à une femme vietnamienne.  Sous l'influence de la publicité et de la mode, les citadines aisées adoptent les canons de beauté occidentaux.
50) C'est ainsi que les mariées raffolent des robes blanches à l'européenne.
51) Ces Vietnamiens vous attendent pour une promenade en Cyclo-Pousse dans le vieil Hanoi et ses ruelles commerçantes.