Nord Vietnam 2009

13 cyclotouristes dont 7 Aiglons,


sur la route de Dien Bien Phu à la rencontre de minorités de montagne..

Du 30 mars au 22 avril, séjour de 24 jours pour 1483 km.

Le voyage, en 20 étapes, s’inscrivait dans les organisations de S.E.N.A. Tours, sous la conduite de Marcel Hendrickx.


« Fort de son expérience et de sa bonne humeur, il fait découvrir quelques pays du monde dont il a déjà fait le tour. Il les montre tels qu’il les aime, hors des sentiers battus. »
.

carte

 

Le Vietnam est un pays d'Asie du Sud-Est d'une superficie de 331 690 km2 pour environ 85 millions d'habitants.

Le nord du Vietnam offre les plus beaux paysages de toute l’Indochine grâce aux massifs couverts de forêts, ses cultures en terrasse et ses villages ethniques.

C'est un pays splendide, une culture, une histoire, et non pas une guerre.

Mais ruiné et dévasté par 30 années de combat pour son indépendance, il a réussi à chasser de son sol 2 puissantes armées, il doit maintenant vaincre un ennemi bien plus sournois : la pauvreté.

C'est un pays qui revient de loin mais tout change actuellement très vite.




1) Quelques Aiglons aiment partir à la découverte de pays lointains et méconnus et ils emmènent régulièrement dans leurs bagages des amis cyclos d'Enghien gagnés par ce goût de l'aventure. Ils avaient cette fois un renfort de choix avec Marcel Lefebvre, également un très grand aventurier.


Voici le groupe au complet: 13 cyclistes dont 7 Aiglons, 4 "Bols d'Air", 1 Audax Tournai et Marcel Hendrickx l'organisateur.
2) Le Mausolée de Hô Chi Minh à Hanoi donne sur la place Ba Dinh, lieu historique où fut proclamée en1945 l’indépendance du pays qui donna naissance à  la République démocratique socialiste du Vietnam. A l'intérieur, les Vietnamiens défilent en silence devant le sarcophage de verre renfermant le leader communiste embaumé.

3) Les rues de Hanoi ont tout d'une fourmilière et la traversée de la ville est impressionnante. Il est déconseillé aux touristes de rouler à vélo vu la conduite très dangereuse des Vietnamiens. Les feux sont rares et ne sont pas respectés. C'est au plus fort de s'imposer.

4) Hanoi est une ville active, surpeuplée (± 6.000.000 habitants) aux multiples petits commerces installés à même le trottoir.
5) Spécialité de Hanoi, les marionnettes sur l'eau. Plusieurs salles de Hanoi donnent ce spectacle.
6) Palais d'Hô Chi Minh et ancien palais du gouverneur général de l'Indochine.
7) Marcel Lefebvre dit Marcelino (Audax Tournai) est un pur globe-trotter. Après son Paris Pékin de 2008, il enchaîne maintenant voyage sur voyage avec Marcel Hendrickx. Ils sont devenus inséparables.
8) Soirée spectacle et initiation du groupe à quelques danses vietnamiennes.
9) Avec l'évolution économique du pays, de plus en plus de routes sont rénovées et les cyclos ont parfois rencontré d'importants chantiers.  Ils sont coincés ici pour un bon moment … qu'ils mettent à profit pour récupérer et se relaxer.
10) Dans la région de SaPa, les hommes fument des herbes parfumées dans de longues pipes de bambou.
11) A Hanoi, la pagode "Tran Quoc" (Défense de la Patrie), la plus vénérée du pays. Les étages de sa tour en briques symbolisent les étapes de la vie du Bouddha.
12) Cette vieille Vietnamienne se demande ce que ce cycliste belge peut faire dans une région si isolée et si pauvre. Admirez sa souplesse dans la position naturelle des vietnamiens: inconnus l'arthrose et le rhumatisme.
13) SaPa est une magnifique région mais surtout la ville la plus haute du Vietnam. Y arriver a été éprouvant avec des pentes raides à répétition. Un bel exploit pour Nathalie.

14) Cette Vietnamienne arrive en ville pour le marché avec un vélo bien chargé et bien fleuri. Le petit commerce reste, avec le tourisme, le seul moyen de survie des villageois.

15) Culture du riz à flanc de montagnes. La culture en terrasses consiste à cultiver sur des terrains aménagés en terrasses horizontales, étagées, soutenues par des murets de pierres ou des levées de terre. Cette technique permet de rentabiliser au maximum les flancs de montagne mais requiert une main-d'œuvre abondante et des efforts constants.
16) Cet artiste essaye de tirer profit de son don. Avec une réussite certaine.
17) Rencontre avec les habitants locaux sur ces routes rarement empruntées par des touristes. Même la pluie ne les arrête pas et n'altère pas leurs sourires. A chacun sa manière de se protéger des intempéries.
18) Signe de l'évolution économique, le Vietnam s'éveille et se motorise, principalement dans les villes. A Hanoi, 90% des familles possèdent une mobylette ou une moto. D'où l'importance de cet atelier de réparation.
19) Le voyage s'est effectué dans des paysages de montagnes sensationnels, au milieu d'une végétation luxuriante.
20) Village de minorité aux maisons à l’architecture traditionnelle construites sur la pente de la colline. Ce village a déménagé pour éviter l'inondation de la vallée.

21) Visite d'une école.       

L'école est obligatoire et gratuite pour tous de la maternelle jusqu'au lycée. Mais en réalité, outre les frais de scolarité, les familles des élèves doivent directement supporter tous les frais de fonctionnement de l'école, par exemple l'achat des craies. En parallèle, il existe des établissements privés très onéreux pour les résidents étrangers ou les familles riches.
22) L'institutrice est aussi ravie que les enfants de cette rencontre avec de rares touristes. En plus, si ce sont des cyclistes …
23) Le Vietnam commence à construire en dur. Les bambous, pouvant aller jusqu'à 20 centimètres de diamètre et 10 mètres de hauteur, servent, entre autres, à fabriquer des étançons et des échafaudages.
24) N'ayez pas le cœur sensible mais le chien est une nourriture très appréciée des Vietnamiens.
25) Petite halte à l'ombre, on profite de remettre de la crème solaire. Etre kiné, ça mène à tout …

26) Le Vietnam est un pays mosaïque regroupant plus de 50 ethnies, reconnaissables à leur habillement.

Voici une femme vietnamienne en tenue traditionnelle. La confection d'une tenue avec les nombreux motifs de décoration peut prendre entre 2 et 3 ans. C'est du fait main.
27) Sur les marchés se rassemblent les différentes ethnies des environs. Tous les jours, des femmes viennent y vendre fruits, légumes, plantes médicinales …
28) La cuisine d'un restaurant, ce n'est pas le luxe et tout y est pêle-mêle.
29) Ici, nous sommes chez l'habitant, c'est tout aussi rudimentaire et le feu se fait à même le sol.
30) Malgré leur pauvreté, les villageois vous accueillent chez eux avec un grand sens de l'hospitalité et vous offrent le thé. Ce sont des rencontres qu'on n'oublie pas.
31) Marché aux volailles. La  culture et l'élevage sont les seuls revenus pour ces villageois.
32) La rivière est très importante dans les pays asiatiques, c'est là qu'on se lave et que se fait la lessive. C'est un lieu de rencontre.

33) C'est la fin du repas, chacun a l'air rassasié. La cuisine asiatique, il faut s'y faire et il faut, au minimum, aimer le riz.

34) Ces 3 jeunes filles ont l'air très heureuses de poser. Un beau souvenir pour Nathalie.
35) Les zones de montagne et de hauts plateaux occupent les deux tiers du territoire vietnamien et comptent parmi les moins développées du pays. Elles sont difficiles d’accès et la pauvreté y est encore répandue.

36) Epreuve délicate  qu'ont à subir les 2 femmes du voyage : goûter les tripes de chiens…

Où sont les hommes?

37) Pour conduire les morts vers leur lieu de sépulture, les Vietnamiens n'ont pas de corbillard, ils utilisent donc un camion.
38) Remarquez l'importance de la foule qui suit le défunt et aussi le fait qu'on jette de la monnaie de papier en guise d'offrande pour honorer sa mémoire. Dans d'autres cas, on brûle de faux dollars pour apaiser son âme.

 

39) On ne va pas au Nord Vietnam sans faire une visite en bateau de la baie d'Ha Long, impressionnante avec 3000 îles et îlots émergeant de l'eau turquoise du golfe du Tonkin.  Cette baie s'étend sur plus de 1 500 km2 et est sans aucun doute l'un des paysages les plus somptueux d'Asie.
La particularité de la baie est sa multitude de pitons rocheux qui sont des rochers karstiques ou calcaires, que les pluies et un climat tropical ont érodés.

Quelques-unes de ces îles sont peuplées par des villages flottants de pêcheurs.
40) Ces rochers calcaires sont truffés à l'intérieur de nombreuses cavités donnant naissance à de magnifiques grottes.
41) Les paysans locaux profitent de cet endroit touristique pour installer des marchés flottants. Les touristes ne résistent pas à ces fruits délicieux et pas chers.
42) Malgré le décor majestueux, notre présidente ne peut résister à une petite sieste.
43) Toujours dans la baie d'Ha Long, repas sur un bateau. Le côté "classe" du bateau et les tenues très "cool" de ces touristes ne semblent pas faire bon ménage.  

44) Scène de repiquage du riz.

La région entière de Hanoi est une immense rizière, arrosée par les multiples affluents du fleuve rouge.
45) Atelier de réparation de vélos. Un travail qui, comme bien d'autres, se fait sur le trottoir.
46) Soirée karaoké le soir à l'hôtel dans une ambiance du tonnerre. Comme le disait Brel, il faut bien que le corps exulte.
47) Si la principale culture est celle du riz, qui occupe la moitié des terres cultivées et dont le Vietnam est l’un des premiers producteurs mondiaux, on rencontre aussi quelques champs de maïs.
48) Sponsor oblige, Frans devrait boire de la Gouyasse mais il doit se contenter d'une bière de Hanoi. Il est vrai que là, il n'est pas au Pays des Géants!
49) Ce jeune Vietnamien vend de l'essence en bord de route pour les nombreuses mobylettes que compte maintenant le Vietnam. Très jeunes, les enfants doivent aider dans les tâches quotidiennes.
50) Vous avez ici du riz gluant cuit et servi dans des bambous. Aux dires de Georges (qui a déjà tout connu), c'est très bon.
51) On construit souvent des ponts de bambous pour enjamber les ruisseaux qui dévalent des montagnes. L'eau qui ruisselle de partout est indispensable pour les rizières.

Fin de la 1ère partie.

Pour voir la 2ième partie du voyage, cliquez ici.