NOS MONUMENTS

Le monument aux morts du 3e Régiment de Lanciers a  été installé en Allemagne, à Altenrath, en août 1954,

 par autorisation spéciale du Ministre de la Défense.

 

Les plaques funéraires, dont vous trouverez copie ci-dessous, après être passées par les garnisonsd'Altenrath, de Düren et de Spich,

se trouvent actuellement placées sur le nouveau monument construit à Marche-en-Famenne au 1er/3e Bataillon de Lanciers

Monument 3e Lanciers à Altenrath
Monument 3e Lanciers à Marche de nuit et de jour

 

Plaques funéraires

Ci-dessous représentation des  deux plaques funéraires sur lesquels sont burinés les noms de tous les héros du 3e Lanciers qui ont généreusement fait le sacrifice de leur vie pour la défense du sol sacré de la Patrie.

Que ceci nous rappelle, "sans cesse" l'exemple de gloire, d'abnégation et de bravoure de nos aînés.
Cette œuvre perpétuera à jamais le souvenir de la vaillante conduite du 3e Régiment de Lanciers pendant la Grande Guerre et durant la campagne de 1940.

 

Le noms de nos morts 1914-1918

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Les noms de nos morts 1940-1945

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Le Monument aux morts du 3e Lanciers de la Guerre 1914-1918 et de la Campagne de mai 1940.

Inauguration au cimetière d'Orsmael

Monument 3e Lanciers à Düren Monument 3e Lanciers à Spich
 
Monument 3e Lanciers à Orsmael Plaque commémorative sur le pont d'Orsmael Monument 3e Lanciers à Orsmael cimetière

Stèle de Welda (Allemagne, dans l'entité de Warburg).

Dédié au Brigadier Daniel Dumont décédé en service commandé le 24 septembre 1984.

 

Daniel Dumont

Le Brigadier  Dumont, volontaire de carrière chauffeur Tank, fait partie de l'escadron Bravo du 3e Régiment de Lanciers lorsqu'il participe, le 24 septembre 1984, à Welda, petit bourg arrosé par la rivière Twiste, au FTX ''Roaring Lion''.

L'exercice l'oblige à traverser la Twiste lorsque soudain, son char s'enfonce dans le lit de la rivière et est submergé en quelques secondes. Son équipage ne pourra le sauver.

Il avait 25 ans.

Le Régiment, le Bourgmestre de Warburg Monsieur Dierkes et les habitants de Welda se sont associés pour ériger cette stèle un peu plus d'un an plus tard.

 

Monument 3e Lanciers Geluwe ville Monument 3e Lanciers Geluwe campagne

Monument 3e Lanciers Geluwe campagne

 

Ce monument fut inauguré le 16 septembre 1956 par le Colonel Frans Dethy , Adjudant-Major du 3e Lanciers en 1940.
A l’initiative des Fraternelles, une souscription fut ouverte en 1954 afin d’ériger un monument à la sortie nord de Gheluwe, sur un terrain offert par la commune.

Il porte les blasons des unités engagées au sous-secteur sud et commandées par le Lieutenant-Colonel Adhémar Dugardin, chef de Corps du 3e Régiment de Lanciers en 1940 : 2e Chasseurs à Cheval, 1er et 3 Lanciers, 1er Guides (le Groupe Cycliste de la 17 DI étant composé de réservistes du 1 Guides), 2e Carabiniers Cyclistes, 18e d’Artillerie à Cheval.  Celui du XII Royal Lancers (Prince of Wales) y figure également.
Une plaque commémorative a également été apposée sur la façade de la maison où le Lieutenant-Colonel Dugardin avait son poste de commandement.
 

Monument 3e Lanciers installé à Dixmude le 1/8/1948

Stuivekenskerke - Oud Stuivekens

 

Le monument de la Cavalerie - Woluwe-Saint-Pierre

         
Vue générale

 

Le monument de la Cavalerie Belge et des Blindés a été réalisé par l'A.S.B.L. «Monument de la Cavalerie», afin de commémorer le souvenir glorieux et les sacrifices des militaires de ce Corps d'Armée, tant au cours de la Campagne d'Indépendance (1830), que pendant les Première et Deuxième Guerres Mondiales.

Il se situe sur le site du rond-point Leopold II, avenue de Tervuren, à Woluwe-Saint-Pierre.

L'Arme Blindée, héritière des traditions de la Cavalerie, y célèbre annuellement, le 23 avril, les Fastes de la Saint-Georges (patron de la Cavalerie).
À l'époque, le Ministre de la Défense a marqué son accord à l'érection du monument de la Cavalerie.
Un comité exécutif a été constitué, sous la présidence du lieutenant-général écuyer Marcel Jooris.  Ce comité se composait en outre du lieutenant-général Gysels, du lieutenant-colonel Carton de Wiart, et du capitaine-commandant de réserve Iweins de Wavrans.
Le Roi Baudouin a solennellement inauguré le monument le 17 juin 1961.
Il est l'œuvre du sculpteur Maurice Waucquez et de l'architecte Philibert Schomblood.

 

Photo détaillée du côté gauche (un cavalier en charge)

Photo détaillée du côté droit (un blindé)

 

La restauration du monument, après quarante ans d'exposition aux intempéries, fut décidée à l'unanimité par l'assemblée générale de l'Association Nationale des Officiers de la Cavalerie Blindée, alors présidée par lieutenant-général Jozef Schoups, Doyen de l'Arme blindée.

Le major Benny Bartholomé, chef du bureau de l'Arme blindée, fut désigné pour faire la prospection et le suivi des travaux, avec la 1re Direction Régionale des Bâtiments (1 KDR)
Le monument fut totalement remis à neuf le 10 juillet 2001, pour la somme de 184.936 francs (4.584,43 euros).
Le monument, bien que construit avec des fonds de l'A.S.B.L. «Monument de la Cavalerie», appartient à la Région Bruxelles-Capitale, propriétaire du terrain sur lequel il a été érigé.
Au fil du temps, diverses initiatives infructueuses ont été entreprises pour classer le monument, et de cette façon le protéger contre un éventuel écartement…

 

Le monument des Belges - Quatre-Bras

 

Le monument des Belges aux Quatre-Bras : Vue de face

À 400 mètres à l’ouest du carrefour des Quatre-Bras, au sud de la route allant en direction de Nivelles, un monument fut inauguré en 1926 pour commémorer les victimes de cette bataille.
Ce mémorial en forme de stèle porte sur la partie avant les inscriptions suivantes:
la date « 1815 – 16 juin » et juste en dessous

« A la mémoire des Belges tués à la bataille des Quatre-Bras pour la défense du drapeau et l’honneur des armes ».
Et sur les deux côtés : « Ter nagedachtenis der Belgen te Quatre-Bras voor de verdediging van het vaandel en de eer der wapens gesneuveld », « Zij streden als leeuwen tegen troepen sterker in getal ».
 

La Bataille des Quatre-Bras

À une dizaine de kilomètres au sud-est de Waterloo se trouve un carrefour formé par les actuelles routes nationales, la N5 reliant Bruxelles à Charleroi et la N93 entre Nivelles et Namur.
Les Troupes impériales napoléoniennes sous le commandement du Maréchal Ney marchaient sur Bruxelles et une armée formée par des unités du Prince d'Orange des Pays-Bas et du Duc de Wellington se regroupait au nord des Quatre-Bras. Leur objectif était d'empêcher les Français de poursuivre leur route vers le nord.
C'est le Prince Willem d'Orange qui a créé au début de 1815 la Légion hollando - belge, un Corps d'armée composé de quatre divisions.
La Division de Cavalerie s'articulait en trois brigades, les cavaliers étaient d'origine belge et néerlandaise et les unités de Cavalerie suivantes faisaient partie de cette Légion.

bullet

La Brigade de Cavalerie lourde, avec:
 
bullet

le Régiment de Carabiniers No. 1,
 

bullet

le Régiment de Carabiniers No. 2, fondé le 7 septembre 1814 (duquel le 3e Régiment de Lanciers a repris les traditions),
 

bullet

le Régiment de Carabiniers No. 3, fondé le 9 janvier 1814 (actuellement le Régiment néerlandais « Huzaren van Sytzama »).
 

bullet

La 1e Brigade de Cavalerie légère, composée du:
 
bullet

Régiment de Dragons légers No. 4, fondé le 5 janvier 1814 (les traditions ont été reprises par le 2e Régiment de Lanciers)
 

bullet

Régiment de Hussards No. 8, fondé le 4 mars 1814 (à l’origine du 2e Régiment de Chasseurs à Cheval).
 

bullet

La 2e Brigade de Cavalerie légère, composée du:
 
bullet

Régiment de Dragons légers No. 5, fondé le 13 février 1814 (aujourd’hui le Régiment néerlandais «Huzaren Prins Alexander » et l’ancien 1er Régiment de Lanciers), et du
 

bullet

Régiment de Hussards No. 6, fondé le 25 novembre 1813 (les actuels régiments « Huzaren van Boreel » et le 1er Régiment de Chasseurs à Cheval)

Cette Légion se défendra avec brio le 16 juin 1815, lors de la bataille des Quatre-Bras contre les troupes françaises. Les deux partis y perdront chacune près de 5.000 hommes tués ou blessés.

Remonter INFOS JURIDIQUES NOS STATUTS NEWS CODE D'HONNEUR NOS ROIS Notre Histoire FRATERNELLE ROYALE LEGENDE LES FBA LES TRADITIONS LE NOM DES VEHICULES CHANT des CUIRASSIERS AFFILIATIONS CHEFS DE CORPS LES RSM NOTRE ETENDARD MATERIEL ET TENUE 3L NOTRE MUSEE MEDAILLE DU MERITE IN MEMORIAM NOS MONUMENTS SAINT GEORGES WATERLOO PARRAINAGE RETROUVAILLES NOTRE REVUE CAT 1991 LE CHAL CAV PHOTOS CONTACTEZ-NOUS LIENS