NOUVEAUTÉ :
- sortie : 2009 -

Ensemble Janequin | "L'Écrit du Cri"


Claude LEDOUX | "Cri de blog"


CD harmonia mundi

5 diapasons

Chanson nouvelle de tous les cris de Paris (Anon).
Les Cris de Marseille (Regis Campo).
Les Cris de la rue (Edouard Deransart).
Les Cris de Paris (Clement Janequin).
Les Cris de Paris (Vincent Bouchot).
Les Cloches du monastere (Alfred Lebeau).
Les Cris de Paris (Jean Georges Kastner).
La Fricassee des cris de Paris (Jean Servin).
Cri de blog (Claude Ledoux).
Le Cri (Bruno Ducol).



CD Harmonia Mundi /  HMC902028 / RELEASE : 29 Juin 2009





 

Cri de Blog
Claude Ledoux (2006-7)


Au départ de cette commande proposée par le Phénix de Valenciennes, une actualisation des “Cris” de la ville, ceux-là mêmes qui fascinaient les compositeurs depuis quelques siècles ; “cris” revisités, de préférence comme échos sonores aux interjections du Nord, histoire de focaliser l’œuvre autour de son lieu de création. Restait à découvrir sous le tissu local ces mots lancés à tue-tête, ces phrases témoignant de notre temps, ou encore une grammaire et une syntaxe particulières dont on finit par se rendre compte qu’elles résonnent aujourd’hui non seulement au travers du parler d’un locuteur, mais aussi par le biais des inscriptions contemporaines dont les graffitis en sont l’exemple le plus pertinent. Murs portant les lézardes de cris les plus divers, amour, haine, désespoir, tous résolument contemporains.  De fil en aiguille, comment ne pas penser qu’au-delà de ces remparts visibles prolifèrent d’autres avatars, virtuels, porteurs de pensées et de cris inavouables dans une transmission sonore directe : les blogs, nouveaux carnets intimes abandonnés aux yeux de tous et dont la lecture surprend, subjugue, lasse souvent ; mais aussi laisse un goût amer comme ces lignes de poemadecristal & consorts, blogs de la région de Valenciennes où l’interrogation adolescente se fait jour :

Vide vide vide vide vide vide vide vide vide
[...]
C'est quoi vivre?
[...]
J'étais de retour seule parmi les miens,
Je retrouvais le sourire, enfin une chose positive,
Jusqu'au moment où j'appris que j'étais séropositive...

Phrases impossibles à utiliser comme telles, donc à décomposer musicalement en ses constituantes sonores fondamentales, spectrales, à associer ses valeurs structurelles et signifiées pour enfin reconstruire à la limite du sens, histoire de conserver une certaine pudeur sensible à l’écrit.


“Cri de blog” est une commande du Phénix, Scène Nationale de Valenciennes pour son festival « Cris v’à l’ancienne et derniers cris ». L’œuvre, dédiée à Alain Nollier, a été créée par l’ensemble Clément Janequin le 12 mai 2007 Au Grand Théâtre de Valencienne.



 

_Indices biographiques_

CLAUDE LEDOUX

ledoux-radisic

Né le 23 février 1960. Après avoir accompli les humanités scientifiques, il se tourne résolument vers le monde artistique en étudiant la peinture à l'Académie des Beaux-Arts et la musique au Conservatoire royal de Musique de Liège (Belgique). Là il rencontre Jean-Louis Robert, compositeur et remarquable pédagogue qui lui fait découvrir la musique du XXe siècle. Suivent alors les cours de composition avec Frederic Rzewski et Philippe Boesmans, la rencontre avec Henri Pousseur et finalement les recherches en musique électro-acoustique avec Patrick Lenfant. Claude Ledoux poursuit sa formation à l'étranger, notamment en Hongrie et en Italie où il participe aux séminaires de composition avec Gyorgy Ligeti. De 1987 à 1989 il réside à Paris où il suit les stages d'informatique musicale proposés par l'IRCAM en même temps que les cours de Xenakis à l'Université de Paris. Ces dernières années, Claude

Ledoux a été compositeur en résidence de l'Ensemble Musiques Nouvelles (de 1998 à 2000), ainsi qu'au Castello d'Umbertide (Italie) durant l'été 2003. Cette même année, il a reçu le prix musical de la Fondation Civitella Ranieri de New York pour l'ensemble de sa production récente. En 2008 et 2009, le compositeur sera en résidence à Bozar-Bruxelles. De plus, il composera l'imposé de demi-finale du prochain Concours Reine Elisabeth, violon 2009. Outre ses maîtrises en Composition et en écritures musicales, Claude Ledoux est aussi diplômé en Information et Communication/Sciences de la Musique de l'Université de Liège (B). Il enseigne actuellement la composition au Conservatoire royal de Musique de Mons (B) et l'Analyse Musicale au Conservatoire National Supérieur de Paris (CNSM). Été 2008, il a été professeur invité aux universités de Campinas (UNICAMP) et de Sao-Paulo (USP) au Brésil. De 2002 à fin 2005, il a assuré la fonction de Directeur Artistique du Centre de Recherches et de Formation Musicales de Wallonie (CRFMW). Depuis janvier 2005, Claude Ledoux est membre de l'Académie royale de Belgique, Classe des Beaux-Arts. En collaboration avec les compositeurs Michel Fourgon et Denis Bosse, il a fondé " L'Atelier Musicien", lieu de recherche, de confrontation de pensées, et de créations musicales. Photo (c) Pierre Radisic





 _Presse_

 [...] Le changement de ton est radical avec les pièces de Claude Ledoux et Bruno Ducol, dont le cri jaillit comme un geste de révolte, avec la violence et l’obsession qui l’accompagnent. Dans "Cris de blogs" pour cinq voix et orgue ad libitum sur un texte du compositeur d’après quelques blogs du Nord, Claude Ledoux « creuse » la résonance – signifiante et/ou sonore – de ces bribes de texte qu’il « décompose musicalement en leurs constituantes sonores » pour travailler, par le biais d’une écriture vocale très parcellaire, à une nouvelle synthèse sonore, à la limite du sens : une vision très subtile des choses.

Michèle Tosi / ResMusica



Dominique Visse and his superb ensemble offer a programme of his wonderful songs, veering from the sacred to the sublime to the downright bawdy"

The Independent



En ce moment même, paraît chez Harmonia Mundi le dernier programme de l'Ensemble Clément Janequin, intitulé L'Écrit du cri et centré autour des musiques inspirées par les crieurs de rue. Depuis les célébrissimes Cris de Paris, de Clément Janequin, jusqu'aux pièces contemporaines de Régis Campo (savoureux), Vincent Bouchot (irrésistible), Claude Ledoux (émouvant) ou Bruno Ducol (passionnant).

Le Figaro








Go back to the main page
Retour à la page principale