LE ROEULX: les fortifications

Quelques années après sa création, la ville du Roeulx possédait déjà des fortifications qui ont entouré ses habitants et leur seigneur pendant plusieurs siècles. Ces fortifications ont été pratiquement toutes détruites, sauf l'un ou l'autre vestige, surtout à proximité du château actuel.

La carte ci-dessus représente la ville du Roeulx aujourd'hui. Le tracé des anciens remparts a été dessiné sur cette carte en gris foncé. Les numéros correspondent à la localisation des photos qui suivent.

Cette tour (1) faisait partie de la Porte Nivelloise : on peut l'apercevoir sur la droite en entrant au Roeulx, venant de Soignies ou de Mignault.


Située à l'arrière du château (2) et mesurant 20 mètres de hauteur, la tour Cauveau est l'ouvrage défensif le plus impressionnant qui subsiste encore aujourd'hui.


Située sur le passage de la ruelle qui menait de la Place de la Chapelle à l'abbaye Saint-Feuillien, la tour Passet (3) surplombe un ravin se trouvant à l'ouest du château, à proximité de la roseraie et de l'Orangerie. Le pont voisin d'où est prise la photo permet de traverser le ravin et d'atteindre l'étang au nord duquel se trouvait l'abbaye.


A la rue de la Renardise (4), il subsiste les vestiges d'un ancien chemin de ronde le long duquel des hommes en armes patrouillaient. Les petites maisons sur la gauche, sans caves, ont donc pour fondations l'ancien rempart.


Le long de la chaussée de Mons (5), ces maisons jaunes ont été contruites sur l'ancien rempart. Elles suivent donc son parcours et n'ont pas de caves. On distingue au fond à gauche l'ancienne brasserie "d'en bas".


Au fond du jardin privé (6) qui s'étend derrière la magnifique maison "Saint-Nicolas" (voir sa façade et quelques explications dans la section consacrée aux vieilles demeures), se trouve un autre vestige unique des fortifications: il s'agit de la tour de la Ramée, d'un diamètre de 6 mètres, dernier exemplaire des tours "ordinaires".


C'est à proximité des terrains de jeu du pensionnat (7) que les vestiges de l'ancien rempart de la ville sont les plus visibles : on distingue facilement l'ancien talus de terre et les fondations du mur.


Merci à Gérard Bavay pour ses précieuses informations !


[ Le château ] [ Les demeures ] [ Le home ] [ L'hôtel de ville ]
[ L'église ] [ L'abbaye ] [ Thieu ]
[ Ville-sur-Haine ] [ Gottignies ] [ Mignault ]
[RETOUR AU SOMMAIRE]