Origines du labrador

Max bébé

Diverses théories ont été élaborées quant à l’origine du Labrador.

Passons sur celle qui, se basant sur la forme de sa queue, le disait issu des amours d’un chien et d’une loutre.

Oublions également celle qui tentait d’en faire un chien scandinave en arguant que les Vikings furent les premiers à découvrir le Grand Nord.

Ayons également nos doutes à l’égard de ceux qui évoquent ses racines basques ou portugaises, et n’accordons aucun crédit à ceux qui le font naître au Labrador et descendre d’un chien arctique. Certains spécialistes disent que c’est hypothétique. Il est impropre qu’il descende d’un chien arctique, même compte tenu de sa morphologie, qui est très éloignée de celle des chiens des tribus esquimaudes.

Il n’est également pas natif de Terre-Neuve car avant l’arrivée des Européens, l’île était quasiment inhabitée , exception de l’intérieur où survivaient des Indiens qui ne connaissaient pas le chien.

Les historiens témoignent qu’ils chassaient seuls et tiraient eux-mêmes leur traîneaux.

Il est donc force d’admettre que les ancêtres du labrador venaient de la vieille Europe et qu’ils ont été introduits dans l’île où ils ont fait souche par les Anglais, venus les premiers exploiter les bancs de morues.

Dans l’ouvrage « The popular Labrador Retriever » (Lady Howes), il est dit que selon toute vraisemblance, le labrador serait de type « Saint-Hubert ».

 

 

[Origines du labrador]  [Education]  [Toilettage]  [Adoption]   [Album photo

[Liens]  [Les photos du mois]  [Mon chien, Max

[E-mail]