retour au Julosland

Livres


Commandes : CLAUDE ET ETIENNE DUCHATEAU
25 rue Joséphine Rauscent B-1300, Limal - Tél: +32 (0)10.41.73.74 – claudeduchateau@gmail.com
N'oubliez pas de mentionner votre adresse postale (les prix affichés ne tiennent pas compte des frais d'envoi)


25 euros

Mon Petit Royaume

A 73 ans, Julos n’en finit pas d’explorer sa feuille de route personnelle. « Le bonheur, dit-il, c’est marcher inlassablement vers soi-même ». Résultat : 28 livres, 4 films, 48 panneaux le long de l’E411, 62 Flo-Flaf, 36 pagodes, 1 tipi et 1 trianon post-industriels, 1 blog, 1 julophone, 1 message envoyé dans l’espace, 3 centrales électriques musculaires, une foultitude d’objets détournés et… 49 disques (en date du 09 09 09).

 

Bref 45 ans après la sortie de sa première chanson, Julos dresse l’inventaire provisoire de son chemin d’histrion en publiant la totale totalité de ses chansons dans ce Petit Royaume illustré.

 


8 euros

Mon terroir c'est les galaxies

Réédition du recueil paru en 1981, avec en plus, une préface d'André Goosse, une lecture commentée de Thierry Coljon et un cahier d'illustration avec des photos inédites.
Editions Luc Pire, collection Espace Nord, 2008

« Mon terroir c’est les galaxies » est un manuel pratique de fertilisation des sols qu’on peut lire en ouvrant n’importe quelle page. Il n’y a ni début ni fin, c’est la « collection hétéroclite d’un hétérotextuel », un recueil de considérations diverses, profondes, drôles et étonnantes où il est question de Front de Libération des Arbres Fruitiers, de sages-femmes accoucheuses d’hommes déjà vivants et de pays du rêve où personne n’est interdit de séjour.

 




15 euros

Noémie la petite fourmi

Conte écrit par Julos et illustré par Johanna Dupont
Editions Norina, 2006

Tu te rappelles, j’avais une fourmi apprivoisée. Elle se nichait toujours dans mes oreilles ou bien dans mes fosses nasales, mes amis disaient: "Attention il y a une fourmi qui te sort du nez" et ils faisaient mine de la tuer - "Non ne la tuez pas, laissez-la vivre" disais-je. Ma fourmi s’appelait Noémie, elle aimait se balader sous les coquelicots, escalader leur tige, monter sur les pétales parfois elle prenait un pétale de coquelicot comme tissu pour s’en faire une robe,elle aimait la couleur, elle était très coquette Noémie, elle était tres jolie aussi, elle avait une taille de guêpe, quand j’écrivais dans un cahier, elle courait d’un bout à l’autre de la page, elle faisait ses petits 100 millimètres disait-elle, c’était son jogging à elle, ma fourmi Noémie. S’il m’arrivait de faire une tache d’encre, elle se roulait dedans avec délectation, elle avait de l’encre partout, sur les antennes, les mandibules, l’abdomen alors elle écrivait des mots en langue fourmi, avec tout son corps, avec ses 6 pattes, elle pouvait écrire six mots en même temps, sacrée Noémie.

Julos Beaucarne


5 euros

Front de libération de l'oreille

Six textes de Julos pour appeler notre vigilance sur quelques grandes questions toujours d’actualité comme l’argent ou la guerre, comme la beauté de la musique et la nocivité du bruit, comme le respect et l’attention à porter aux enfants, à la nature, aux créateurs, aux artistes, à la Francophonie, à la culture qui nous est propre, à notre langue française ... à la planète tout entière. Des textes remplis de sagesse et d’humour, de tendresse et de gravité pour nous aider à traverser 2002 la conscience attentive et le coeur grand ouvert. Un coeur grand comme celui de ce Julos si tellement de chez nous!

France Bastia, Nos lettres, février 2002


10 euros

Voyage à la lisière de l'infini

C’est quoi
vivre en lisière de l’infini ? Est-ce vivre dans l’impermanence : l’état de celui qui sait à chaque minute qu’il n’est que de passage et ce sentiment le pousse irrésistiblement à goûter l’infinitude du moment, de la minute, de la seconde, sans en perdre une miette. Naître, est-ce déjà entrer en exil, quitter la sécurité pour le voyage dans l’étrange ? Est-ce déjà commencer son métier de nomade ? La femme et l’homme seraient donc des habitués de la lisière, de la frontière.

Julos Beaucarne


5 euros

Les objets détournés

Objets conçus par Julos, soudés par Jean-Pierre Vanderwegen et photographiés par Daniel Fouss.
Editions Louise Hélène France, 1992

Tout est poésie : un morceau de bois trouvé dans le musée des Beaux-Arbres, une roue rouillée que le temps a doucement érodée, le goût de la pluie sur les objets, la persistance du soleil, du vent : tous les éléments mémorisés dans la peau du bois, dans la peau du fer, dans la peau de la pierre : matériaux nobles soumis à l’alchimie du temps avec son cortège de brouillard, de soleil et de pluie. Les formes les plus simples, les plus utiles, surtout celles qui sont devenues des objets oubliés, quand elles sont assemblées d’une certaine manière avec la logique du pur illogisme sans qu’il y ait là la moindre notion d’utilité, de rentabilité, les formes oubliées reprennent vie dans mon regard, dans votre regard.

Julos Beaucarne


20 euros

L'avenir change de berceau

Je disais donc que notre seule certitude, c’est que nous venons toutes et tous d’une femme. Pouvez-vous dire le contraire ? Difficile de renier ses origines ; notez-bien, beaucoup d’hommes le font tout le temps, ils attribuent à eux-mêmes le fait qu’ils sont sur la terre ; c’est bien connu la vache oublie vite qu’elle a été un veau. Ainsi donc le ventre de ma mère était un royaume, une secrète usine où j’ai été fabriqué, franchement ce n’est pas banal ce fait-là ! Ma mère était une reine et la votre aussi. C’est être une reine que d’être capable de tricoter une enfant dans son ventre.

Julos Beaucarne


10 euros

Mon terroir c'est les galaxies

Mon terroir c’est les galaxies
la vie est courte compagnon
l’ici-bas n’est pas notre vraie maison
notre corps est outil est véhicule
sitôt qu’il sera à la ferraille
ne restera vivant que notre esprit
en attendant mortel mon frère soigne ton corps
afin qu’il te conduise au plus loin
qu’il est en possible
au bout de cette galaxie
que tu es sans le savoir
ô ignare mortellement ignorant
du sens du courant de ton fleuve intérieur

Julos Beaucarne


10 euros

Julos écrit pour vous

Recueil de textes où s'entrelacent pêle-mêle des bonheurs fous et des chagrins à déchirer les pierres, des odeurs de terre, d’humus et d’arbres fruitiers, des danses villageoises et des rires de gosses, des ogres et des roses, des marquis et des cosmonautes, des marins, des printemps... Tout Julos est là, dans sa faconde, sa cocasserie, sa profondeur.

Marc Robine


20 euros

RAVeL

L’aventure est au bout de la roue

 


Julos BEAUCARNE, accompagné du photographe Daniel FOUSS, nous entraîne à la découverte du RAVeL, ce réseau de voies « lentes » et de chemins buissonniers, à parcourir à pied ou en vélo, afin d’y découvrir une Wallonie insolite et accueillante.

Marc Robine

retour en haut de la page