Qui sommes nous ?


« Les joueurs Anonymes BxL » est une association de personnes qui partagent leurs expériences, leurs forces et leurs espoirs. L’élan de solidarité et d’entraide au sein de nos réunions est une force puissante qui contribue à résoudre les problèmes communs face aux jeux d’argent.

Comment rejoindre et s’installer dans le groupe ?


Devenir membre :

Pour adhérer au J.A.BxL, nous avons opté pour la simplicité et l’ouverture.

Aucune formalité administrative ni frais d’inscription, la première étape est de contacter le responsable par les moyens mis à disposition (voir onglet contacts). Ensuite, un rendez-vous individuel ou accompagné d’un ou plusieurs proches vous sera proposé (3€ de participation contributive au frais/pers). L’objectif étant de faire le point quant à la situation existante vécue par le demandeur, de parler des règles de fonctionnement et de répondre aux questions posées pour que l’intéressé rejoigne l’association en conscience et informé. Ensuite, une invitation à la prochaine réunion est proposée.
Les proches qui le demandent, peuvent également devenir membre et participer aux réunions mixtes (usagers excessifs et proches) organisées.
L’individu qui rejoint le groupe se présente par son prénom, dit ce qu’il peut et veut partager et s’installe à son rythme. Au début, pour certains, s’exprimer face à d’autres est une épreuve à traverser, des peurs et autres émotions peuvent être ressenties. La liberté de parler ou garder le silence sans crainte est d’application, « Ce que chacun dira ou pas ne sera pas retenu contre lui » L’essentiel est d’être présent. L’écoute et le silence sont deux actions qui peuvent favoriser l’intégration dans le groupe. Pas à pas et au fur et à mesure des réunions, la confiance en soi et aux autres s’installera et développera la capacité pour chacun à oser parler de ses ressentis face à d’autres.

Se rétablir ?


Pour entreprendre son parcours de rétablissement les motivations suivantes sont nécessaires :
  • Vouloir arrêter de jouer ou transformer sa relation toxique aux jeux d’argent. Les consommateurs excessifs dont la capacité à s’abstenir immédiatement ou à vouloir contrôler est limitée voire nulle sont les bienvenus. Ici, avec ouverture d’esprit, vous pourrez apprendre et y arriver avec l’aide et le soutien d’autres membres. Nous croyons en la capacité de chacun à remettre en question ses choix de vie.
  • Adhérer aux valeurs et règles de fonctionnement du groupe.

L'anonymat


L’essentiel pour nous est que nous soyons connectés les uns aux autres par notre humanité. Le prénom est suffisant pour nous identifier. Peu importe ce que nous faisons et d’où nous venons.
La liberté de s’exposer ou de garder l’anonymat est pour nous de la responsabilité individuelle.

Le jeu qui construit et le jeu qui détruit


Le jeu qui construit (sans mise d'argent) : Satisfait différents besoins humains personnels et sociétaux, comme le partage, se distraire, exprimer sa créativité (développer des stratégies...), se détendre, d'appartenance à un groupe, d'accomplissement (professionnel) d'expression de soi, de se mettre à l'épreuve et se mesurer aux autres compétitions... (lien sur le jeu à travers l'histoire : https://www.trictrac.net/actus/les-messages-vehicules-par- les-jeux-a-travers-l-histoire).

Problèmes

Le jeu qui détruit (avec mises réelles ou virtuelles) dit : compulsif, pathologique, excessif et autres vocables ... : L'individu qui le vit perd à cours, à moyen ou à plus long termes (variable selon l'individu), sa capacité à gérer sa vie, s'éloigne de ses besoins fondamentaux jusqu'à donner plein pouvoir à sa dépendance ET perd son pouvoir d'acteur de sa vie. L'argent est devenu en substance un moyen et il a en perdu la valeur rationnelle. L'individu est alors animé par des réactions et comportements irrationnels et émotionnels. Il scénarise et fantasme sa vie sur base de croyances et pensées erronées. Souvent, il fantasme et crée un rapport de forces entre lui et le type de jeu qu'il a choisi avec la croyance qu'il finira par vaincre cette "entité" invisible et intangible qu'est le hasard ! Il se sent vivant et exister par l'intensité de l'excitation qu'il ressent par sa façon de jouer. Il perd la réalité temporelle et consomme sans compter jusqu'au tarissement de ses ressources financières. Les éventuels gains lui serviront de crédit pour alimenter son envie irrépressible de jouer.

Lorsqu'il est à sec, il peut faire preuve de beaucoup de créativité pour obtenir de nouveaux sous (emprunts divers légaux ou illégaux, délinquance ...) qu'il dilapidera tôt ou tard. Souvent, au prix nombreux mensonges et/ou manipulations, pour garder la face, il s'organisera pour maintenir son problème secret le plus longtemps possible jusqu'au moment où au pied du mur, alors que la pseudo vie qu'il a construit autour du jeu s'effondre, sans autre issue, se sentant désespéré et seul au monde, le moment de l'inéluctable et insupportable vérité est arrivé.

Le consommateur excessif est souvent diabolisé, stigmatisé, disqualifié et parfois rejeté par l'entourage. En effet, les proches sont souvent démunis pour appréhender et faire face à cette douloureuse vérité et aux nombreux dommages émotionnels et matériels subis.

Souvent, les réprimandes, les jugements y compris les tentatives de recommandations sensées et raisonnées seront vaines et/ou énergivores.

Bien que tout ce qui précède puisse faire peur et paraître insurmontable voire désespéré, des possibles existent pour s'en libérer. Des preuves vivantes en parlent et partagent leurs expériences au sein de nos réunions de groupe. Pour les proches qui veulent soutenir et accompagner le joueur excessif, un espace leurs est ouvert pour exprimer leurs ressentis et acquérir des outils, des pistes et solutions d'accompagnement.

Solutions

Différentes expériences vécues et témoignées lors de nos réunions, démontrent qu’après en avoir testés d’autres, qu’à court, à moyen ou à long termes, que l’abstinence totale est à pratiquer pour se rétablir. En effet, certains membres ont empruntés d’autres voies qui se sont révélées inefficaces. Nous pensons et croyons à l’utilité d’expérimenter pour que l’individu se rende compte des insuccès vécus pendant cette période d’expérimentation. Souvent ce qui anime l’individu à persévérer dans sa problématique est parmi d’autres le projet de récupérer les pertes accumulées. Faire le deuil des sommes perdues est une des clefs du succès du rétablissement. C’est une épreuve difficile à traverser. Une autre difficulté est de déconstruire sa relation toxique avec les jeux liés à l’argent y compris les ressentis éprouvés, désagréables ou agréables lorsque l’individu est dans son JEU. Il y a d’autres aspects qui maintiennent le problème, ils sont variables selon le vécu personnel. Pour certains, la solution sera de recourir à l’aide médicale ou paramédicale dans le cadre d’un suivi psychologique, psychiatrique ou thérapeutique (coaching). Les groupes d’entraide comme les Joueurs Anonymes composés de paires où par la parole libre, bienveillante et l’écoute passive ou active, rencontrent du succès. Ces groupes peuvent être suffisant pour certains ou complémentaires à un suivi psychiatrique, psychologique ou paramédical (coaching). Le contenu des groupes est basé sur le partage d’expériences vécues et les moyens mis en œuvre pour se libérer de l’emprisonnement ressenti par leur relation toxique avec les JEU d’argent.

Charte des Valeurs des J.A.BXL.


Diversité, mixité et tolérance

Je m’engage à ouvrir mon esprit, à remettre en question, mes a priori, mes jugements et mes comportements en m’impliquant dans des échanges constructifs avec d’autres membres différents par la culture, les origines, la génération, la ou les croyances spirituelles, afin de contribuer à l’unité, la cohésion, l’intérêt du groupe et des membres constitutifs. La tolérance est indispensable à l’épanouissement personnel et du groupe. Nul ne peut subir de discrimination fondée notamment sur le sexe, la race, la couleur, les origines ethniques ou sociales, les caractéristiques génétiques, la langue, la religion ou les convictions, les opinions politiques ou toute autre opinion, l'appartenance à une minorité, la fortune, la naissance, un handicap, l'âge ou l'orientation sexuelle.

Solidarité et unité

Par mon engagement, ma détermination au changement, je cherche à développer le lien social en m’imprégnant des réalités différentes qui m’entourent et en les respectant. En tant qu’acteur du groupe, je m’ouvre au soutien mutuel dont l’objectif est de consolider les différentes formes de rétablissement au sein du groupe. J’apporte mon soutien lorsqu’un membre me le demande pour autant que j’ai du temps de disponible et que je me sente psychologiquement et émotionnellement capable de gérer la sollicitation. Par ma présence, dans la mesure du possible, je contribue à l’unité et l’harmonie du groupe, je m’ouvre aux autres pour créer des liens constructifs et épanouissants.

La parole

Les partages et échanges sont deux clefs pour la construction et développement du rétablissement de chacun. En parlant de moi à la première personne « JE » je m’assume en tant qu’individu responsable. Lorsque j’utilise le « JE » je me différencie tout en étant relié aux autres. Lorsque JE m’expose, je demande de pouvoir parler sans être interrompu, sans être jugé ni critiqué. Mon temps de parole terminé, je choisis d’accepter ou refuser les éventuelles questions et/ou réaction des autres membres. Je choisis également de parler avec honnêteté, sincérité et dignité. La liberté que je ressens ici lorsque je me confie aux autres développe en moi la capacité à pratiquer et développer la parole libre et authentique à l’extérieure. (Faire preuve de discernement). Je parle des problématiques de vie que je rencontre à cause de ma relation toxique avec le jeu et l’argent. Je partage aussi les succès rencontrés et des moyens mis en œuvre pour y arriver. L'objectif étant d’enrichir le groupe par les expériences et ressentis vécus pour que chaque membre puisse y trouver des outils, des pistes et solutions à choisir et à emprunter pour se rétablir.


Le partage

Dans la mesure de mes possibles, je choisi de partager de réelles expériences vécues, récentes ou anciennes. L’objectif étant que chacun puisse se ressourcer, trouver de possibles réponses et entrevoir une ou des solutions à sa problématique.

L'écoute

Par mon écoute passive (écouter) et/ou active (comprendre), je contribue à l’épanouissement du groupe et au mien. Je peux me sentir libre d’écouter activement ou passivement sans crainte d’être critiqué ou jugé. L’écoute est une action qui participe à son propre rétablissement, celui du groupe et des membres constitutifs.

La confidentialité

Je m’engage à respecter le caractère confidentiel des partages et échanges offerts en confiance par mes paires y compris leur nom. L’objectif étant de créer un climat de confiance propice à la parole libre, ouverte et authentique.

Indépendance et liberté

Notre association propose un projet indépendant porté par un groupe d’adhérents bénévoles. Libre de toute appartenance que ce soit à une religion, secte, mouvement politique, organisation ou institution public ou privée. Je choisis d’adhérer tout en restant connecté à mon besoin de liberté d’être présent, absent ou de m’éloigner momentanément ou définitivement l’association.

Témoignages (avec autorisation des auteurs)


Testez-vous


Nous vous proposons un test sous forme de questionnaire. Ces questions servent à vous diagnostiquer. Si vous êtes ici, c’est que vous et/ou une personne de votre entourage pensez que vos comportements sont à risques ou sont problématiques face aux jeux d’argent. L’objectif est d’y répondre avec honnêteté sans détour par oui ou non. Après y avoir répondu, si vous vous diagnostiquer comme étant un usager excessif, nous vous conseillons d’entreprendre les démarches pour obtenir de l’aide. La plupart des usagers excessifs répondent oui à au moins 7 de ces questions. Si le test est positif ou que vous doutez, nous vous invitons à nous contacter (lire contacts) pour en parler.

Oui Non Question
Avez-vous déjà perdu du temps au travail ou à l'école à cause du jeu ?
Est-ce que le jeu a déjà rendu votre vie familiale malheureuse ?
Est-ce que le jeu a nui à votre réputation ?
Avez-vous déjà ressenti des remords après avoir joué ?
Avez-vous déjà joué dans le but d'obtenir de l'argent avec lequel vous pourriez régler des dettes ou autrement résoudre des problèmes financiers ?
Est-ce que le jeu a causé une diminution de votre ambition ou de votre efficacité ?
Après avoir perdu, avez-vous ressenti le besoin de retourner aussitôt que possible en vue de regagner vos pertes ?
Après avoir gagné, avez-vous ressenti le besoin urgent de retourner et gagner davantage ?
Avez-vous souvent joué jusqu'à votre dernier sou ?
Avez-vous déjà emprunté pour financer votre jeu ?
Avez-vous déjà vendu quelque chose pour financer votre jeu ?
Avez-vous hésité à utiliser votre "argent de jeu" pour des dépenses normales ?
Est-ce que le jeu vous a porté à négliger votre bien-être ou celui de votre famille ?
Avez-vous déjà joué plus longtemps que vous l'aviez prévu ?
Avez-vous déjà joué pour échapper aux soucis,aux problèmes,à l'ennui,à la solitude,au chagrin ou au deuil ?
Avez-vous déjà commis, ou considéré commettre, un acte illégal pour financer votre jeu ?
Est-ce que le jeu vous a causé des difficultés à dormir ?
Est-ce que les arguments, désappointements ou frustrations suscitent en vous une envie de jouer ?
Avez-vous déjà éprouvé le besoin de célébrer un événement heureux en jouant pendant quelques heures ?
Avez-vous déjà considéré l'autodestruction ou le suicide comme résultat de votre jeu ?
Nous considérons le test concluant à partir de 7 réponses positives.
Il est important que le testé se reconnaisse et admette le résultat.
De nombreuses personnes répondent oui à toutes les questions.
Ici, pas de compétition, l'essentiel est d'y répondre avec honnêteté, c'est un premier pas vers le rétablissement.

Contact et liens



Belgique
Suisse

Liens et biblio


Bibliographie utile et disponible en librairie

Le plaisir du jeu : entre passion et souffrance" de Serge Minet. ( Ed L'Harmattan ) Thérapeute-Clinicien à l’Hôpital Brugmann à Bruxelles, unanimement reconnu comme spécialiste en la matière.
"Le jeu excessif" Comprendre et vaincre le gambling ; Robert Ladouceur - Caroline Sylvain - Claude Boutin - Céline Doucet ( Editions de l'Homme )
" Le jeu pathologique " Marc Valleur et Christian Bucher Editions P.U.F. (Que sais-je ? )
EN PASSANT PAR HASARD. LES PROBABILITES DE TOUS LES JOURS. PAGES GILLES / BOUZITAT CLAUDE Edité par VUIBERT (1999)
SOIGNER LES ADDICTIONS PAR LES TCC / PIERLUIGI GRAZIANI, LUCIA ROMO , 2013
Du plaisir du jeu au jeu pathologique - 100 questions / Abdou Belkacem
Le jeu pathologique: Comprendre-Prévenir-Traiter/ Marie Grall-Bronnec
Les pathologies de l'excès Sexe, alcool, drogue....Les dérives de nos passions/ Marc Valleur Jean-Claude Matysiak
Surmonter un problème avec les jeux de hasard et d'argent/Livre de Mohamed-Ali Gorsane
Mon cahier d'accompagnement - dunod
LE PLAISIR DU JEU : ENTRE PASSION ET SOUFFRANCE: La joueuse, Livre de Serge Minet
Ethno-sociologie des machines a sous "que le hasard vo Broché – 1 mai 2000 de Jean-Pierre Martignoni-Hutin (Auteur)
DSM-5, Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux, éditée par Elsevier-Masson, est disponible. Le manuel de 1200 pages est paru en 17 juin 2015

J.A. BXL

© 2018 Bootstrap HTML Template by WowThemes.net