Bâtiment aux mortiers de 81mm (B.M.)

Vues en coupes du bâtiment aux mortiers.

Ce bâtiment, d'une conception très particulière, n'existe que sur les fortifications de Tancrémont et d'Aubin-Neufchateau.

La particularité de ce type de bâtiment est, outre son aspect très "économique" lié ou coûts réduits de sa construction, qu'il est presque invisible (il effleure litéralement le sol) tout en restant cependant très efficace comme va le démonter son rôle durant les combats de 1940.

Les trois mortiers de 81mm avec chargement "par l'arrière"qui équipent le bâtiment possèdent une inclinaison fixe de 45°.
La direction de tir se règle par déplacement de la base du mortier (mortier pivotant à 90° sur un axe fixe situé à son extrémité - voir la "vue en coupe" ci-dessus) et la distance de tir se règle en jouant à la fois sur la puissance de la charge propulsive et sur un évent "réglable" situé sur le tube.

Cette arme, redoutée par les troupes allemande, tirait des bombes à ailettes de 81mm sur une distance allant de 300m jusqu'à 3.600m.

La caractéristique de tir de l'obusier (tir courbe) lui permettait d'atteindre le fond des vallées (Vesdre,....) et tous les creux de terrain.

Le bâtiment est également équipé d'une cloche d'observation munie d'un périscope et armée d'un fusil mitrailleur.

Massif central de Tancrémont

Vue du massif en direction de Battice.
Au centre, la cloche d'observation du bloc mortiers et à droite, en position de tir, la coupole II.
(Photographie du livre de René GILIS: 29 mai 1940 Tancrémont tient toujours).

 

Bloc mortiers et cloche d'observation

Vue extérieure du bâtiment mortiers.
On distingue clairement l'embrasure de tir et sur l'avant le fossé diamant.
Au fond à droite, la cloche d'observation.
(Photographie du livre de René GILIS: 29 mai 1940 Tancrémont tient toujours).

 

Pour revenir à la page précédente, fermez cette fenêtre.