Le fort de Hollogne
1914

Dernière mise à jour: 19 septembre 2004

 

Construction de l'ouvrage: 1888; transformé ensuite en dépôt pour la campagne de 1940.

Situation: Le long de l'autoroute E40 à la sortie "Bierset - Aérodrome".
               Le fort se situe à l'extrémité nord du domaine de l'aérodrome de Bierset; entre le fort de Loncin (3.600 mètres) et le fort de Flémalle (4.250 mètres).

Superficie: (Petit fort)


1914:

Armement "longue portée":

Armement "défense rapprochée":

Structure de l'ouvrage:

holplan.gif (5491 octets)

Légendes:

1. Coffre de tête pour canons de 57mm sur affût chandelier.
2. Coupole à un obusier de 210mm
3. Coupole à éclipse pour canon de 57mm
4. Coupoles à un canon de 120mm
5. Poterne d'entrée avec rampe d'accès
6. Coffre flanquant pour canons de 57mm
7. Coupoles à éclipse pour un canon de 57mm


Effectifs en août 1914:

Le commandant du fort et de l'artillerie: Capitaine commandant Cuisinier

Artillerie: Un sous-lieutenant et 230 hommes.
Infanterie: Un sous-lieutenant et 120 hommes du 11ième Régiment d'Infanterie de forteresse.
Coordination de la vie du fort: Un adjudant
Service de santé: Un médecin.


Pertes durant la campagne de 1914:
  ?

Chronologie des combats:

1 août: Travaux de mise en état des défenses du fort avec les moyens propres du fort; établissement des fils de fer barbelés; installation des observateurs dans les clochers de Velroux et Bierset; dégagement des abords dans un rayon de 600 mètres (arbres abattus, haies coupées, moissons foulées, destruction des maisons avoisinantes,.....).

3 août: Fausse alarme et mise en alerte maximale du fort durant 24 heures.

4 août: L'armée allemande rentre en Belgique et concentre son attaque sur Liège.

6 août: La garnison de Hollogne assiste à la retraite de la 3ième division qui se replie sur Waremme et Hannut.
            Premier contact des patrouilles du fort avec des éléments ennemis: premières victimes....

7 août: Les allemands occupent la ville de Liège mais les forts tiennent toujours et les mouvements de troupes sont impossibles.

8 août: Chute du premier fort de la ceinture de Liège: Barchon

14 août: Le fort attaque à l'artillerie une batterie ennemie à la lisière de Fooz.

15 août: Des unités en retraite défilent toute la journée devant le fort et annoncent la capitulation des forts de première ligne.
  Le fort de Loncin est violemment bombardé au 420mm et vers 17H15 ce dernier explose après qu'un projectile de 420mm soit rentré dans la poudrière.
  Vers 19H00, des officiers allemands se présentent pour parlementer et annoncent qu'il ne reste plus que deux forts: Hollogne et Flémalle; les parlementaires invitent un officier de Hollogne (et de Flémalle) à aller vérifier les effets de l'artillerie allemande au fort de Loncin.
  Le Slt. Neuville et le médecin Cuypers partent en éclaireur vers Loncin; ils reviennent au fort vers 22H00 et annoncent au Cdt Cuisinier l'effet terrible des obus de 420mm.
Les officiers envisagent de faire évacuer le fort puis de le faire sauter.... tout est mis en place pour cela.

16 août: Une tentative de sortie échoue car le fort est entièrement encerclé; le plan consistant à le faire sauter est abandonné.
  Vers 06H00; ouverture de feu d'artillerie sur Hollogne et flémalle.
  Vers 09H00; Flémalle capitule après de très fortes destructions par l'artillerie et la garnison évacue sous les honneurs de l'armée allemande.
  L'ensemble des pièce d'artillerie allemande se tournent sur Hollogne; vers 09H30 le Cdt Cuisinier comprenant que la lutte est inutile décide de rendre le fort pour épargner sa garnison.

Le Cdt Cuisinier déclara par la suite: "Ma décision m'a été dictée par une raison d'humanité et de conscience. Mes hommes avaient magnifiquement fait leur devoir et étaient restés à leur poste depuis le 4 août.  Il eut été inhumain de les laisser écraser par l'artillerie ennemie puisque nous étions impuissants à entraver les mouvements de l'adversaire qui, à ce moment, disposait de toutes les voies de communication nécessaires à sa progression vers l'ouest".

Et comble d'hypocrisie de la part des autorités: Le fort de Hollogne fut le seul à ne pas recevoir de monument et à ne pas être cité à l'ordre de l'armée..... ce qui est une insulte pour les soldats morts au fort durant les 12 jours de résistance !!

C'est seulement il y a quelques années qu'un groupe de bénévoles a érigé un monument commémoratif dans un fossé du fort.

Retour à la carte d'orientation