Le fort de Battice
1940

Dernière mise à jour: 19 septembre 2004

 

Construction de l'ouvrage: 1934

Situation: Autoroute E40, sortir à l'échangeur de la A27 (Vervier) et prendre la direction "Herve" - "Battice".
A l'entrée de Battice, prendre la N648 en direction d'Aubel; le fort se trouve à droite dans un tournant après +/- 200m.

Superficie:
Superficie du fort: 47 hectares
Superficie du massif central: 13.5 hectares
Superficie du fossé: 1.5 hectares
Profondeur des galeries : 30 mètres
Longueur des galeries : 3500 mètres

Armement "longue portée":

Armement "défense rapprochée":

Le fort ne comportait malheureusement pas (ou peu) d'armement réellement efficace pour la défence contre avions.
Cette lacune a constitué un très lourd handicap durant les combats de 1940!


Effectifs en mai 1940:

Officiers: 20
Sous-Officiers: 102
Brigadiers et soldats: 789
TOTAL
: 911 hommes + 17 soldats du service de santé + 1 sergent et 10 hommes
du génie.

Pertes après la bataille:

34 tués dans les combats de mai 1940 et 36 morts en captivité ou dans des actes de résistance.
Pertes totales: 70 + 1 blessé à Pilau (décédé au Danemark et rapatrié à Dison) = 71


En 1940, Battice est l'ouvrage de la P.F.L. qui déplore le plus de perte!

Structure de l'ouvrage:

Légendes:

A. Voie ferrée Battice-aubel (actuellement désafectée et aménagé en chemin de promenade)
B. Grand route Liège-Aachen (N3)
C. Ancienne route Liège-Aachen coupée pour la construction du fort
D. Route Battice-Aubel
E. Bâtiment "BE" d'entrée principal (en temps de paix)
F. Bâtiment "I" en coffre d'escarpe
G. Bâtiment "Jonckay" en coffre extérieur
H. Bâtiment "Nord-Est" en coffre extérieur
I. Bâtiment "II" en coffre d'escarpe
J. Bâtiment "III" en coffre d'escarpe
K. Bâtiment "IV" sur le massif (coupole de 75mm)
L. Bâtiment "IV" de contre-escarpe
M. Bâtiment "V" en coffre d'escarpe
N. Bâtiment "VI" sur le massif (coupole de 75mm)
O. Bloc des cheminées d'évacuation
P. Bâtiment "VII" en coffre d'escarpe
Q. Coupole A-Nord sur le massif (coupole de 75mm)
R. Coupole B-Nord sur le massif
S. Coupole B-Sud sur le massif
T. Bâtiiment de "Waucomont" en coffre extérieur
U. Mur de contre-escarpe
V. Mur d'escarpe
W. Fausse coupole sur le massif (Leurre)
X. Caserne du temps de paix (en surface)
Y. Corps de garde de la caserne
Z. Hangars à matériel

Lien vers le plan des galleries souterraines

Histoire des combats:

Journée du  vendredi 10 mai:

00H35: Alerte réelle déclenchée, le personnel rejoint ses postes de combat.
Les baraquements extérieurs sont déménagés puis incendiés.

02H30: Premier survol du fort par un avion Allemand de reconnaissance.

04H00: Le fort entame les destructions prévues pour freiner l'avance ennemie.

04H30: Le Major BOVY, commandant du fort, qui était hospitalisé depuis le 6 juin à l'Hôpital Saint Laurent de Liège pour des problèmes cardiaques rejoint le fort pour en prendre le commandement.

05H00: Premier tir d'artillerie du fort en direction d'unités Allemande sur la frontière.

06H00: Le Major BOVY décède d'une attaque cardiaque dans son PC.

07H00: Les derniers éléments rejoignent le fort dont la garnison est à présent complète.

07H10: La coupole de 120mm ouvre le feu sur Welkenraedt; tir des canons de 120 du bloc sud et les 75mm de l'A Nord durant toute la journée (tirs d'interdiction sur les destructions).

11H00: Les patrouilles du fort croisent les premiers éléments avancés de l'armée Allemande.
Les occupants du Poste d'Observation (P.O.) de Tombeux est rappelé au fort; ainsi que celui du P.O. de "La maison grise" mais ces derniers n'y arrivent pas suite à la présence d'éléments ennemis autours du P.O.

15H00: Le fort de Fléron aide l'artillerie de Battice pour battre les creux de vallée où le tir tendu des canons n'arrive pas.

17H00: Le PC des Cyclistes de frontière installé à Battice annonce la fin de sa mission et souhaite une bonne chance à la garnison; il se replie avec ses troupes.

Tombée de la nuit: Les tirs du fort se poursuivent et les petites armes (mitrailleuses) entre en action pour interdire l'approche du fort dans l'obscurité.
Une batterie Allemande installée à Chaineux est repérée et détruite.
La nuit est très agitée mais le baptême du feu de la garnison s'est bien déroulé et les hommes s'installent maintenant dans la guerre...

.Journée du  samedi 11 mai:

08H30: Le fort de Neufchâteau, violemment bombardé, éclipse ses coupoles et demande l'aide de l'artillerie de Battice.

10H00: Le P.O. MN29 est attaqué et riposte avec succès; le fort appuie ce P.O. avec son artillerie et fait reculer les unités Allemandes.
Des unités Allemandes traversent Charneux et les 75mm ouvrent le feux pour disperser l'ennemi.

13H00: Après avoir essuyé de nombreuses attaques, l'unité Anti-aviation placée sur le massif rejoint l'interieur du fort.

14H30: Destruction d'une batterie Allemande qui tirait sur le fort de Neufchâteau depuis le bois de Canelle; les tirs de Battice aident le fort de Neufchâteau jusqu'à 17H00.
tirs de soutient du fort sur les forts d'Evegnée et Fléron.
De nombreux tirs pour aider les P.O. et 3 obus de 75mm sur une colonne de soldats Allemands au carrefour de Froidthier (tir faisant de nombreuses victimes).

17H30: Attaque de l'infanterie allemande sur le fort de Neufchâteau et appuis de l'artillerie de Battice et de Barchon; les Allemands se retirent avec de nombreuses pertes.
Tirs sur le bois de Loo au 120mm.

Journée du  dimanche 12 mai:

Durant la nuit du 11 au 12, tir sur une batterie Allemande derrière la laiterie Deroanne; cette batterie tirait sur le fort de Tancrémont.

05H30: Violent bombardement du fort par des obus de gros calibre.

11H00: Tir de 60 obus sur la maison du bourgmestre de Herve après avoir appris qu'un PC Allemand s'y était installé.
Destruction d'un convoi du Génie Allemand au carrefour de la baraque à la hauteur de la chapelle Saint Roch.

Le reste de la journée passe en observations et en tirs de neutralisation.
Il y a également de nombreuses et brèves escarmouches entre fantassins opérant par petits groupes.


Journée du lundi 13 mai:

02H30: Attaque sur le bloc B.I; les tirs visent les embrasures; tirs au canon de 60mm, des mitrailleuses du B.I, du B.VII et de la casemate ouest de B.II; les Allemands se retirent et les cadavres laissés sur le terrain seront enterrés à la pointe du jour.

05H00 à 07H00: Tirs sur des pièces d'artillerie à Sarolay; tir sur la ferme Cromwez au nord de Dalhem.
Battice continue à être bombardé de manière continue par des mortiers de gros calibre.

07H00 à 12H00: Tir sur un PC Allemand supposé dans la ferme César; tirs sur des batteries à Sarolay.
La coupole de 120mm se coince suite au bombardement et est réparée.

L'après-midi: Tentative d'attaque allemande sur B.II; tentative qui échoue après l'intervention du canon de 60 et de la mitrailleuse de casemate Est du B.II.
Tirs sur un P.O. du fort de Tancrémont alors que ce P.O. était attaqué par des blindés.
Une pièce d'artillerie détruite dans le fond de Waucomont.
Tir sur de l'infanterie à Chaineux et sur les P.O. du fort pour les protéger et disperser les attaques Allemande les visant.

Durant la nuit: Un batterie détruite aux abords du cimetière de Battice (par les 75 de B.IV et B.VI).

Journée du mardi 14 mai:

Réduction de l'activité Allemande; les P.O. toujours en activité en profitent pour se ravitailler.
Une patrouille du fort est attaquée par des tirs venant de la gare de Battice ce qui provoque le tir de l'artillerie du fort sur la gare.
Tir peu efficace sur une colonne de blindée venant de Lambermont.
Nombreuses attaques des Allemands sur les P.O.


Journée du mercredi 15 mai:

Activité très forte de l'artillerie du fort durant toute la journée.
Destruction d'une colonne d'artillerie montée aux carrefours de Florence et de la Clouse.
Tirs sur une colonne sur la route de Petit-Rechain; tir sur une autre colonne à hauteur de Manaihant.
Quatre coups de 120 sont tirés sur les abats-sons du clocher de Battice où se trouvait un observateur Allemand.
Une patrouille du fort visite et incendie des camions Allemands abandonnés sur la route d'Aubel après un bombardement du fort; le chef de patrouille signal également la présence de nombreux soldats Allemands dans les fermes environnantes.
Toujours de nombreuses attaques Allemandes sur les P.O.


Journée du jeudi 16 mai:

Tirs vers les forts de Neufchâteau et de Tancrémont; tir au 75 du B.IV sur une colonne de cyclistes à Manaihant (3 tués et de nombreux blessés).
Tir sur la caserne des Cyclistes frontières à Henri-Chapelle; elle était occupée par les allemands; le tir provoque un incendie de la caserne.


Journée du vendredi 17 mai:

Trois forts tombent: Fléron vers 17H30; Chaudfontaine à 18H25; Embourg vers 20H00.
Il ne reste que les forts de Pontisse, Barchon et Evegnée sur la ligne P.F.L. 2 et les forts de Neufchâteau, Battice et Tancrémont sur la ligne P.F.L. 1.

A Battice, activitée très soutenue comme tous les jours.
Tirs sur des batteries et colonnes au sud de Julémont, sur le route de Froithier vers Val-Dieu, au bois des Fawes......
Un peu avant midi, toutes les communications téléphoniques sont coupées avec les autres forts et les P.O.
La T.S.F. permet de garder une liaison avec les forts de Neufchâteau et Tancrémont.
Dans la soirée le P.O. MN.29 à la croix de Charneux tombe après une résistance acharnée; sur les 4 occupants 2 sont tués, 2 sont gravement blessés.


Journée du samedi 18 mai:

Pontisse tombe à 15H00 et Barchon cesse le combat à 19H00 après avoir tiré l'entièreté de ses 11000 obus !

01H00: Une patrouille du fort visite le pied du B.2 pour s'assurer qu'il n'y a pas de travail de sape (suite à des bruits suspects); ils ne remarquent rien.

05H15: Le P.O. MN.305 tombe après avoir été dynamité: 2 morts et 2 blessés graves.

18H30: Le P.O. VM.23 ne disposant plus de liaison téléphonique avec le fort décide de tenter de rejoindre l'armée de campagne après avoir fait sauter le fortin.
Le seul P.O. encore en activité est le MN.12 qui est ravitaillé par une patrouille dans la journée.
Une patrouille "capture" une vache dans un pré en vue de ravitailler le fort en viande fraîche.

Journée du dimanche 19 mai:

L'artillerie du fort reste très active: entretien des destructions, tirs sur une colonne sur la grand route d'Henri-Chapelle, tirs sur des allemands chargeant du bétail sur des camions dans une prairie le long de la route de Thimister......

La présence de nombreux civils se rendant à la messe oblige le fort à ne pas effectuer certains tirs....

Le MN.12, dernier P.O. du fort est dynamité dans la soirée mais sans faire de victimes car les observateur se sont réfugiés dans un local annexe avant l'explosion.
Il ne reste que les P.O. des blocs de combat pour observer l'activité ennemie.

Journée du lundi 20 mai:

Nombreux tirs sur le fort de Neufchâteau pour lui venir en aide.
La 14ième et dernière mission de la patrouille est effectuée; elle ne revient pas ! (les deux hommes sont capturés après avoir épuisé toutes leurs munitions).

Les Allemands attaquent violemment le fort de Neufchâteau et leurs groupes lancent régulièrement des fusées blanches pour indiquer leur position !..... ces fusées sont exploitées par Battice qui les utilise pour régler ses tirs de 120 et de 75 et faire ainsi de très nombreuses victimes chez les Allemands.

En soirée, une attaque Allemande échoue sur le bloc de Waucomont; ils refluent avec de nombreuses pertes mais la cloche du bloc est très fortement touchée.
Jonckay et B.VI sont également attaqué par l'infanterie Allemande.

Journée du mardi 21 mai:

Très forte activité de l'artillerie Allemande sur le fort.
Battice tir toujours pour aider le fort de Neufchâteau; il tir sur la gare, le marché couvert, le chemin de fer à l'ouest....

Battice subit le tir d'obus de très gros calibre qui pénètrent dans le sol et explosent après 10 à 12 secondes.... en donnant l'effet d'un tremblement de terre.
Des vaguent successives de Stukas (70 avions) attaquent Battice à la torpille lourde dans le but d'empècher que l'artillerie du fort ne vienne en aide au fort de Neufchâteau où l'assaut final est en cours.

16H45: Neufchâteau se rend après la destruction des ses dernières pièces d'artillerie.

Les dégâts à Battice après les quelques heures de bombardement par les Stukas sont énormes..... de plus une torpille d'avion est entrée par la porte d'infanterie du bâtiment B.I .... ce bloc est complètement détruit et il y a plus de 30 tués !

21H00: Des parlementaires Allemands demandent le reddition; demande refusée par le fort mais un arrêt des combats est négocié pour une durée de 9 heures en vue de secourir les survivants du bloc B.I.
4 survivants (sur 34 hommes) y sont retrouvé  !


Journée du mercredi 22 mai:

On profite de la trêve pour visiter l'extérieur du fort et faire un bilan des dégâts: "Dommages très importants et capacité de défense du fort sensiblement réduite".
Le conseil de défense se réunit et procède à un vote secret: "Faut-il poursuivre les combats ?: 16 NON et 3 OUI"

Un message est envoyé à tous les postes de combat: "Le fort se rendra à l'aube, détruisez vos armes et votre matériel".

Battice se rend après une résistance acharnée de 12 jours....
il compte le plus de perte en vie humaine parmi tous les forts de la P.F.L.


La libération en 1944:

Les Américains arrivent de Soumagne vers Bruyères, Manaihant, Petit-Rechain.
Malgré les informations données par l'armée secrète se trouvant au Bois de Herve sous la direction du Commandant Emile Evrard
disant que le fort n'était pas occupé par les Allemands, ils mirent néanmoins en batterie plusieurs canons de gros calibres sur la route de
Manaihant -  Elvaux.
Ils tirèrent quelques coups sur le fort de Battice.
Celui-ci resta silencieux.
C'est pourquoi, Herve et Battice furent libérés le lendemain.


Association de sauvegarde du fort:

Président de l'Amicale des Anciens du fort de Battice fondée le 21 mai 1941:
DUMOLLIN Georges
Bois de Herve, 48
B-4651 Battice - Belgique
Tél. +32 (0)87.674047

A.S.B.L Fort de Battice fondée en 1987:
COUNE René
Rue du Puits Sainte Anne, 9
B-4620 Fléron - Belgique
Tél. +32(0)4.3677071

Responsable des visites:
LANGE Nicolas
Clos du Mayeur
B-4651 Battice - Belgique
Tél. +32(0)87.679470

Visites guidées:

Le dernier samedi du mois de mars à novembre
13H30 - Durée de la visite +/- 3H
La visite est possible en dehors de ces dates pour des groupes de 10 personnes minimum !
Renseignements: Mr. LANGE +32 (0)87 679470

Bibliographie:

Retour à la carte d'orientation