Revenir à l'index

 

Aïkido

 

    L'Aïkido a été créé au 20ème siècle par Maître Morihei Ueshiba, ou O'Sensei, "Grand Maître". Il tire ses sources de différentes pratiques martiales venues de la période des samouraïs, et plus particulièrement du Daito Ryu jujutsu. Il est aussi fortement influencé par la religion, qui en a défini la philosophie.

   Maître Ueshiba est né de Yokoru et Yoki Ueshiba le 14 décembre 1883 à Tanabé près d'Osaka au Japon. C'était un enfant de faible constitution et souvent malade, mais très intelligent. Il étudie le chinois et la religion Bouddhiste sous la direction d'un prêtre Zen. Il porte un intérêt marqué à la prière et la méditation.

   Pour se renforcer physiquement, son père (maître d'armes) le pousse à pratiquer le Sumo et la natation dès l'âge de 10 ans. Il lui enseigne également les méthodes de combat et le maniement de la lance et du sabre. 

   En 1901, Ueshiba part à Tokyo, où il ouvre une librairie papeterie. Il étudie le Ju-Jutsu au Kito-ryu avec Maître Tosawa, et le Ken-Jutsu (sabre) au Shinkage-ryu. De nouveau malade, il retourne à Tanaka. Quelques temps plus tard, il épouse Itogawa Hatsu.
   Il mesurait 1m54, souvent malade et très nerveux. Il était cependant plutôt fort pour une personne de sa corpulence.


    A 20 ans, il part s'engager dans un régiment d'infanterie, où il apprend le combat à la baïonnette. En 1904, il participe à la guerre russo-japonaise en Mandchourie. Il quitte l'armée en 1906, et retourne à Tanabé.

    En 1910, le gouvernement japonais lance un projet pour repeupler Hokkaido. Ueshiba décide de partir en 1912 avec sa famille et un groupe de 80 personnes. Ils fondent la ville de Shirataki. La vie est très dure, l'hiver très long, les récoltes mauvaises. Mais la détermination de Ueshiba motive les colons. C'est à cette époque que Ueshiba rencontre Sokaku Takeda, Maître de l'école Daito de Jujutsu. Ueshiba l'invite à rester chez lui pour qu'il lui enseigne son art.

    En 1919, il apprend que son père est gravement malade. Il abandonne ses terres à Maître Takeda et part pour Tanabé. En route, il entend parler de Wanisaburo Deguchi, un grand maître spirituel de la secte Shinto Omoto Kyo se trouvant à Ayabé, près de Tokyo. Ueshiba décide de lui rendre visite. Arrivé à Tanabé, il apprend que son père est mort depuis 4 jours. Très peiné, il passe de longs mois à méditer et à prier. Il décide de s'installer avec sa famille à Ayabé et entre dans la secte Omoto Kyo. Morihei Ueshiba avait conscience que s'il maîtrisait la force et la technique, son énergie spirituelle restait fragile.
    Il ouvre le dojo "Ueshiba Juku" pour les adeptes de la secte. Il y développe sa propre idée du Budo. Sa notoriété grandit, et en 1923, il appelle son art Aiki-Bujutsu. Pendant cette période, il aura souvent la visite de Maître Takeda.


    En 1924, il décide de suivre Maître Degushi en Mongolie pour fonder une communauté utopiste, centre spirituel pour l'amour et la fraternité universelle, selon les principes de l'Omoto Kyo. Six mois plus tard, après d'innombrables difficultés, le gouvernement chinois les fait emprisonner. Ils évitèrent d'être fusillés grâce à l'intervention du gouvernement japonais.

    De retour au Japon, Maître Ueshiba reprend son entraînement, développant son art, connu sous le nom de "Ueshiba Aiki-jutsu". Sa réputation s'étend à travers tout le Japon. De grands Maîtres d'Art Martiaux viennent le voir pour le défier. Jigoro Kano, le fondateur du Judo, envoie ses meilleurs élèves étudier l'art martial qui deviendra "Aïkido" en 1942. Il est invité à faire de nombreuses démonstrations dans tout le Japon, et entre autres, devant la famille impériale. Il donne des cours à l'Académie de police militaire.

    Début de la guerre au Japon, en 1940, la guerre américano-japonaise mobilise les pratiquants et l'étude du budo est inetrdite par les occupants. Maître Ueshiba se retire à Iwama près de Tokyo. Il y pratique l'agriculture, et ouvre un dojo, le Hombu Dojo, aujourd'hui sanctuaire de l'Aïkido.

    En 1948, les Américains, qui ont interdit toutes pratiques martiales au Japon, autorisent la reprise de l'enseignement de l'Aïkido pour son caractère de Paix et de recherche de vérité. L'Aikikai Foundation est officiellement ouvert le 9 février, dirigé par Kisshomaru Ueshiba, son troisième fils. Le développement de l'Aïkido à travers le monde commence alors. Maître Tohei, 10eme Dan et pratiquant de la première heure, est envoyé aux Etat-Unis pour enseigner l'Aïkido. De nombreux maîtres le suivront dans différents pays. Maître Ueshiba acquière le titre de O'Sensei et continue à perfectionner l'Aïkido.

    En 1969, Maître Ueshiba tombe malade. Il meurt le 26 avril. Deux mois plus tard, Hatsu, sa femme, meurt à son tour.

    Kisshomaru Ueshiba est l'actuel Doshu, ou Maître de la Voie. Il continue, avec l'aide des grands maîtres à travers le monde, à développer l'Aïkido, et à diffuser l'esprit de Maître Ueshiba dans son message de Paix.

 

    L'aïkido entre parfaitement dans la tradition des arts martiaux japonais. Cet art contient entre autres les aspects pédagogiques tels que la recherche de l'attitude correcte, l'entraînement répété, la coordination du souffle et de l'énergie. L'aïkido se distingue de la majorité des arts martiaux par son abscense de combats, de compétition. L'autre particularité de l'aïkido est la non utilisation de la force.
    La pratique de l'aïkido permet de vaincre l'agressivité interne et externe.

 

Revenir à l'index

 

      si vous avez un commentaire, n'hésitez surtout pas

               mailto:gillmann@hotmail.com