Au pays des pseudonymes, un "Catholique et Français" est roi !
 
 
Pour mémoire : le 4 mai 2013, un de ces inquisiteurs de forum m’avait accusé d’être « soit un ignorant soit, plus probablement, un malhonnête et un homme de mauvaise foi » (sic) car, d’après lui, « l’Action Française », qui avait été condamnée en 1926 sous le pape Pie XI, aurait été réhabilitée, cette condamnation ayant été « totalement annulée, sans condition » (sic) en 1939, sous son successeur le pape Pie XII. J’ai réfuté cette opinion en donnant les références très précises pour les deux documents en question dans les Acta Apostolicae Sedis, démontrant qu’il y avait eu des conditions à remplir et que ladite condamnation n’avait pas été totalement annulée, puisque les publications avant le 10 juillet 1939 restaient expressément prohibées : manentibus prohibitis foliis usque adhuc in Indicem librorum prohibitorum relatis.
 
L’intéressé n’a pas répondu. Il a fait le mort pendant sept ans !

Puis il s’est réveillé en 2020 : s’avérant incapable de réfuter les références fournies en 2013, car c’eût été contester les Acta Apostolicae Sedis, il est intervenu dans d’autres conversations pour essayer de ruiner partout ma réputation en me déversant des insultes, comme si c’étaient des arguments ! Il me présente ainsi aux autres : « Ce monsieur Denoyelle, baudruche bouffie qui se gargarise de diplômes belges plus rutilants les uns que les autres, et surtout petit calomniateur et imposteur » (sic).

En guise de « courtoisie, politesse et civilité française » (sic) il a prétendu « vous racontez n’importe quoi sur l’Action Française » (sic) sans évidemment se reporter aux Acta Apostolicae Sedis, qu’il se garde toujours soigneusement d’évoquer, et il m’a généreusement traité de « menteur », « imposteur », « calomniateur », « Docteur en histoires belges », etc. (sic)  Au total, une bonne douzaine de propos injurieux… Très inventif, le bonhomme !  On dirait l’exaspération monotone d’un homme à problèmes dans sa cellule capitonnée.

On cherche en vain une argumentation sous cette avalanche d’insultes, qui semblent avoir leur source dans un esprit vindicatif (le comportement de l’intéressé fait penser qu’il a trouvé un exutoire dans les insultes pour assouvir sa vengeance, parce qu’il ne parvient pas à "digérer" une réfutation dûment référencée et au demeurant incontestable, s’agissant de la référence précise à un document historique et public du Saint-Siège) :

Acta Apostolicae Sedis, année 1939, volume 31, pages 303-306,
décret consultable intégralement "online" sur l’internet à l’adresse :


http://www.vatican.va/archive/aas/index_en.htm

Le décret dont il est question est reproduit tout aussi intégralement dans :

http://users.skynet.be/histcult/AF.htm

Le 14 mai 2020, sur le même forum "Gloria-TV" où j’avais été agressé de façon récurrente, j’ai posté intégralement sous le titre « Document du Saint-Siège » le décret du Saint-Office de 1939. En plus des références déjà fournies, l’intéressé disposait maintenant du texte même, apporté comme « sur un plat ». Il pouvait le lire à son aise (il y a une partie en latin et une autre en français). Ainsi il aurait pu enfin se rendre aisément compte de son erreur avérée.

Toutefois, il n’a rien reconnu et a préféré caricaturer un articulet que j’avais posté à propos de la valeur historiographique de Jules César ! Ainsi, il détournait l’attention, tout en affirmant -- une fois de plus -- le contraire de la vérité, car il prétendait erronément que c’était la bravoure des Belges actuels que j’aurais "voulu" exalter.

Toujours ce passage indû de l’objet au sujet, avec en l’occurrence un procès d’intention et la volonté manifeste de ridiculiser le prochain, présenté comme stupide.

Voici en effet ce que prétend ce monsieur, qui m’attribue une série d’affirmations qu’il tire de son chapeau :

Le grotesque persiflage mensonger enrobé d’arrogance pédante
est une manifestation des niveaux de l’intelligence et de la vertu.

Vous l’aurez sans doute également remarqué :
l’intéressé a aussitôt
bloqué la possibilité de lui répondre.

Il se comporte comme un potache attardé qui s’enfuit et va se
mettre à l’abri après avoir jeté des projectiles sur les passants.


Pour contourner son blocage, j’ai dû poster ma réfutation
sur une plage libre de "Gloria-TV" en date du
24 mai 2020 :


Bien entendu, comme toujours, ce grand monsieur fait le mort quand on l’a réfuté.
L’intéressé ne fait pas preuve d’humilité, de justice et de souci de la vérité.

Voici, à titre documentaire, ce que j’avais en réalité écrit
à propos de la valeur historiographique de Jules César
:

http://users.skynet.be/histcult/Cesar%20valeur%20historiographique.htm


Je ne suis pas le seul à se faire agresser par ce pseudonyme majusculaire auto-référencé

Actuellement, l’intéressé s’en prend aussi à l’Épiscopat de son pays (Commission doctrinale de la Conférence des évêques de France).
Il conteste en effet formellement l’Avertissement doctrinal concernant la dérive sectaire des élucubrations d’un abbé dissident,
l’abbé Georges de Nantes (mort en 2010) fondateur de la "Contre-Réforme Catholique" (CRC) alias "Communion Phalangiste" ou "La Phalange".
Il met aussi en cause la mise en garde par l’UNADFI (Union nationale des associations de défense des familles et de l’individu victimes de sectes).

Voici les liens documentaires à consulter :

http://www.vatican.va/roman_curia/congregations/cfaith/documents/rc_con_cfaith_doc_19690810_notification-abbe-nantes_fr.html

http://www.vatican.va/roman_curia/congregations/cfaith/documents/rc_con_cfaith_doc_19830513_nantes-notification_fr.html

https://eglise.catholique.fr/conference-des-eveques-de-france/textes-et-declarations/501492-avertissement-concernant-doctrine-de-contre-reforme-catholique/

https://www.unadfi.org/groupes-et-mouvances/la-contre-reforme-catholique-ou-communion-phalangiste/


Tout en ignorant que ce bonhomme faisait partie de cette mouvance sectaire,
j’avais signalé l’Avertissement de la Commission doctrinale de l’Épiscopat français.

Un autre intervenant sur le forum d’internet "Gloria-TV" avait fait de même.

Du coup, le pseudonyme majusculaire auto-référencé a cru devoir nous insulter
et il s’est même imaginé que l’autre intervenant serait un sombre "compère" à moi
(alors que "Gloria-TV" indique pourtant que ce "Sylvanus" habite Paris comme lui) :

Ainsi donc, le seul fait de mentionner un document épiscopal, c’est mériter les qualificatifs vomis par cet inquisiteur masqué de forum : "petite ordure" (sic) - "plus hypocrite et plus dégueulasse que vous deux, on peut pas ! " (sic), "individus de votre espèce" (sic) et "sale menteur" (sic).

L’intéressé se trompe de destinataires : nous ne sommes pas conseillers, ni membres de la Commission doctrinale de l’Épiscopat français !

Quant à la teneur du document qui avait été signalé, elle serait formée par des "ignominies" (sic) dont il se propose de faire une réfutation.

L’intéressé claironne ça depuis le 29 juin 2020.

Juste cette question qui surgit à l’esprit :

l’intéressé va-t-il publier lâchement cette réfutation sous son pseudonyme,
comme il a l’habitude de faire pour déverser ses insultes sur le prochain,
ou alors va-t-il enfin prendre ses responsabilités en déclinant son identité ?

Normalement, les baptisés s’adressent à leurs évêques avec leur véritable nom.